Ouestaf.com, Premier site sous-régional d'information en Afrique de l'ouest
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Afrique de l’ouest : plaidoyer pour l’agriculture vivrière

Ouestafnews- l’Afrique de l’ouest devrait consacrer plus d'efforts au développement de ses filières alimentaires de base, pour assoir la sécurité alimentaire dans la région, préconise un rapport publié par l’organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Fonds international de développement agricole (FIDA).


« Compte tenu de leurs multiples utilisations possibles, le maïs et le manioc­ - desquels dépend en grande partie la sécurité alimentaire de l'Afrique de l'Ouest - pourraient être le pivot d'une industrie agro-alimentaire prospère, suggère la publication » indique ce rapport publié le 18 décembre 2013 et dont copie est transmise à Ouestafnews.

Ces cultures alimentaires de base, longtemps délaissées au profit des cultures d’exportations, comme le café, le coton ou le cacao, retrouvent aujourd’hui toute leur importance dans un contexte marquée par la lutte contre l’insécurité alimentaire.

« Quant aux rendements du sorgho et du mil, décisifs pour la sécurité alimentaire de 100 millions d'habitants du Sahel,  ils pourraient doubler, voire tripler, si l'on améliorait les variétés de semences et les engrais » note le rapport.

A cet il faut «améliorer la compétitivité des cultures locales et augmenter leur part sur le marché de la consommation, il faut des mesures d'incitation émanant des pouvoirs publics et du marché» précise, Aziz Elbehri, Économiste principal à la FAO, qui a dirigé la publication ce rapport.

Jusqu’ici, le riz constitue la principale alimentation des pays de la région qui  en consomme plus que toutes les autres régions du continent. « La région souffre d'un énorme déficit de production rizicole puisqu'elle importe actuellement 70 pour cent du riz qu'elle consomme, ce qui n'est pas viable » lit-on dans le rapport.

Pour permettre pleinement à l’Afrique de l’ouest de réaliser pleinement son potentiel agricole, ce texte a notamment appelé à des politiques davantage ciblées afin de  stimuler la productivité, d'encourager la compétitivité et d'assurer aux petits agriculteurs un meilleur accès aux marchés.

La crise alimentaire de 2008 avec son corollaire d’émeutes de la faim, a remis le concept de sécurité alimentaire au cœur des préoccupations nationales. Depuis cette date un accroissement des  investissements dans l’agriculture vivrière a été constaté dans beaucoup de pays africains.




Jeudi 19 Décembre 2013
Ouestaf News
Lu 417 fois
Ouestaf News








Derniers tweets
Ouestafnews : L'Afrique de l'ouest en bref à 19H 00 GMT - 21/02/2017 : Burkina Faso, Gambie, Nigeria, Côte d’Ivoire : santé,... https://t.co/9UQNKxj6Tk
Mardi 21 Février - 21:52
Ouestafnews : L'Afrique de l'ouest en bref à 13H 00 GMT - 21/02/2017 : Télécom, justice, Simone Gbagbo, développement,... https://t.co/cqjzhXHPF5
Mardi 21 Février - 18:28
Ouestafnews : Comment te dire adieu… (En hommage à Aminata Sophie Sièye): Il y a un an s'en allait Aminata Sophie Dièye. Une... https://t.co/ne7qndYaGH
Dimanche 19 Février - 02:47

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : #USA #diplomatie : que se serait-il passé si #Trump était un président africain ou latino-amércain?
Mardi 21 Février - 16:36
Hamadou Tidiane SY : Beaucoup de travail, mais en fin de compte une très, très belle journée. Les curieux, passez votre chemin.
Dimanche 19 Février - 21:45

Derniers tweets
Momar Niang : RT @AfricaCheck_Fr: Doing Business: Le #Sénégal a-t-il gagné 30 places en 4 ans ? Réponse: https://t.co/pp6WHcDTQS #kebetu
Mardi 21 Février - 22:28
Momar Niang : #WorldBank #kebetu #Team221: Doing Business : non, le #Sénégal n’a pas gagné 30 places en 4 ans https://t.co/hbEDGnDjbY
Mardi 21 Février - 22:14