Ouestaf.com, Premier site sous-régional d'information en Afrique de l'ouest
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Agriculture : les consommateurs oubliés, selon un expert

Ouestafnews - Le manque de considération vis-à-vis de la demande des consommateurs en matière de production et de recherche agricole constitue une « erreur fondamentale » des gouvernements africains a estimé Ousmane Coulibaly agro-économiste à l’antenne béninoise de l’Institut internationale pour l’agriculture tropicale (IITA, sigle en anglais).


« Généralement on ne tient pas compte de la demande au niveau de l’exploitation et au niveau de la consommation urbaine, semi urbaine ou rurale, on ne tient pas compte de ce que les consommateurs veulent », affirmé M. coulibaly devant des journalistes réunis à Cotonou.

Les gouvernements commettent une « erreur fondamentale » en privilégiant la demande (extérieure) au détriment des besoins spécifiques des consommateurs, et par voie de conséquence les produits périssent le temps de trouver le marché approprié.

« Il faut d’abord voir de quoi les gens ont besoin et en fonction de cela voir la chaine de valeurs et remonter à la production, là l’offre et la demande se croiseraient », a-t-il expliqué

Une telle stratégie aura l’avantage d’être non seulement un moyen de créer « de la valeur ajoutée mais aussi d’augmenter (la) compétitivité parce qu’on aurait produit quelque chose qui serait demandée par le marché », a-t-il ajouté.

L’idéal serait de concevoir des « politiques basées sur les caractéristiques , les potentialités et les opportunités de production et de marché avant de se lancer dans de grands programmes », a défendu l’expert.

De telles remarques ont été formulées par d'autres experts au Sénégal suite aux résultats peu satisfaisants de plusieurs programmes agricoles qui ont couté plusieurs dizaine de milliards de FCFA dont le « plan Maïs » et surtout la Grande offensive pour la nourriture et l’abondance (Goana), concocté en réponse à la crise alimentaire de 2008.

En en croire Ousmane Coulibaly, la notion de « filière » est dépassée dans le discours sur le développement, et on parle désormais de chaine de valeurs, autrement dit un « processus intégré » qui met en évidence le mouvement et la traçabilité des produits qui vont des producteurs aux consommateurs.

Au niveau des chercheurs, bien que M. Coulibaly les classent dans la catégorie des acteurs « extérieurs » à la chaine de valeurs, la prise en compte des besoins des consommateurs devrait jouer un rôle tout aussi important dans leur travail.

L’IITA est un institut de recherche panafricain dont le siège est basé à Ibadan au Nigéria, son rôle est d’augmenter la productivité et la rentabilité des petites exploitations agricoles », selon M. Coulibaly.

Mercredi 14 Décembre 2011
Ouestaf News
Lu 1020 fois
Ouestaf News


Derniers tweets
Ouestafnews : Les brèves en Afrique de l'Ouest à 13H00 GMT- le 23/10/2017- Burkina Faso, Mauritanie, Sénégal, Niger : cinéma,... https://t.co/8VKmiKVYA6
Lundi 23 Octobre - 16:55
Ouestafnews : Financement des infrastructures en Afrique : la Chine dicte la cadence: Ouestafnews - Les engagements financiers... https://t.co/MoQ4xhQT6q
Lundi 23 Octobre - 15:55
Ouestafnews : Mauritanie: Conseil des ministres du 19 octobre 2017 (le communiqué): Le Conseil des Ministres s'est réuni le... https://t.co/uJZByTOCk6
Vendredi 20 Octobre - 22:29

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : @lmgaveriaux Pheeeew. Ahhh la France !!! Et puis après s ériger en grande donneuse de leçons.!
Dimanche 22 Octobre - 16:44
Hamadou Tidiane SY : @lmgaveriaux Et...
Dimanche 22 Octobre - 16:35

Derniers tweets
Momar Niang : The U.S. Military Really Doesn't Want to Talk About What It's Doing in Africa https://t.co/otmB63W5Rz via @HuffPostPol
Lundi 23 Octobre - 17:14
Momar Niang : #Lèpre, #fistules obstétricales, #épilepsie : quand le regard de l’autre rend prisonnier https://t.co/nlFgBghrp1
Vendredi 20 Octobre - 19:06