Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Anacarde : à transformer sur place

Ouestafnews - La production d’anacarde en Côte d’Ivoire a atteint le demi-million de tonnes durant ces deux dernières années, faisant de la Côte d’Ivoire un leader dans ce secteur. Loin d’être satisfaits les producteurs veulent dépasser l’étape de la simple exportation.


« Nous avons une production sans cesse croissante en Côte d’Ivoire, c’est bien mais comme tout entrepreneur vous avez le souci d’augmenter votre plus-value », a confié Alain Kouassi à l’envoyé spécial d’Ouestafnews à Abidjan.

Comme beaucoup de « cajouculteurs » et d’entrepreneurs venus d’Afrique et d’autres parties du monde, M. Kouassi est venu de Korhogo (nord de la Côte d’Ivoire) pour prendre part au premier Salon international des équipements et des technologies de transformation de l’anacarde (Sietta), organisé du 26 au 28 novembre à Abidjan par le conseil ivoirien du Coton et de l’anacarde.

Le Sietta est un grand rassemblement des acteurs de la filière, réunis autour de la même problématique de la transformation de l’anacarde, et où les producteurs africains côtoient des hommes d’affaires asiatiques, venus écouler différentes sortes de machines servant à griller ou encore à décortiquer la noix d’anacarde.

Membre d’une coopérative implantée dans l’est de la Côte d’Ivoire, Serge Appiah confie être venu avec ses collègues pour échanger avec les producteurs de la sous-région mais aussi voir de près les différentes machines proposées par les ingénieurs indiens et Sri lankais, invité à cette première édition du Sietta.

« Dans la filière anacarde rien ne se perd, tout se transforme » indique Dr . El Hadji Maodo Ba, qui représente le Programme d’Appui au développement économique de la Casamance (Padec), un organe dépendant du ministère sénégalais de l’environnement et du développement durable.

Selon le Dr Ba, l’exportation brut du produit ne valorise pas la filière, d’où la présence du Padec à la Sietta pour négocier des transferts de technologie avec les constructeurs de machines destinées à la transformation de l’anacarde. « Il faut créer des unités de transformation qui vont d’abord générer de l’emploi mais aussi augmenter la valeur ajoutée », souligne-t-il.

Globalement, le marché de l’anacarde suscite un intérêt de plus en plus croissant, mais malgré la forte demande mondiale, les acteurs de la filière jugent nécessaire la transformation pour bénéficier pleinement des opportunités qu’offre ce produit, qi comme nombre de produits africains, est souvent exporté brut.

« On est loin d’arriver à la saturation du marché mais pour une bonne transformation, il faut d’abord veiller à la bonne qualité de la production », souligne le Docteur Achille N’da Odopo, chef du programme anacarde au Centre national de recherche agronomique de Côte d’Ivoire (CNRA).

En Côte d’Ivoire où les autorités affichent leur ambition d’atteindre le million de tonnes d’ici cinq ans, alors que l’anacarde ne faisait que10.000 tonnes en 1995. Paradoxe, un tel développement fulgurant qui inquiète parfois certains qui craignent que certaines cultures vivrières et fruitières ne soient délaissées au profit de la noix de cajou.

Au total, l’Afrique fournit près de 45% de la production mondiale de noix de cajou, avec une progression moyenne de l’ordre de 5% par an, elle est principalement assurée par la Côte d’Ivoire avec 500 000 tonnes en 2013, la Guinée Bissau avec 165 000 tonnes, la Tanzanie avec 120 000 tonnes, le Nigeria avec 85 000 tonnes, le Mozambique avec 60 000 tonnes et le Ghana avec 40 000 tonnes, selon les chiffres du gouvernement ivoirien.

Lundi 1 Décembre 2014
Ouestaf News
Lu 1622 fois
Ouestaf News








Derniers tweets
Ouestafnews : Médias : le premier prix de fact-checking pour l’Afrique francophone, revient à la Côte d’Ivoire: Ouestafnews -... https://t.co/AHf1KPIEG9
Vendredi 9 Décembre - 16:36
Ouestafnews : Sécurité : armées et drones pour reconquérir le Sahel: Ouestafnews – L’option militaire prise par les pays du... https://t.co/bUiqiYxUe5
Vendredi 9 Décembre - 16:11
Ouestafnews : L'Afrique de l'ouest en bref à 13H 00 GMT - 09/12/2016 : Sénégal, Mali, Bénin, Burkina Faso : développement,... https://t.co/9vGKcAlm7a
Vendredi 9 Décembre - 14:50

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : #médias et #journalisme en Afrique : que de défis #RAC2016
Jeudi 8 Décembre - 09:44
Hamadou Tidiane SY : #media #journalisme 75 % des médias africains utilisent les grandes agences comme source d'information sur le reste de l'Afrique #RAC2016
Jeudi 8 Décembre - 09:02

Derniers tweets
Momar Niang : Le gouvernement du #Sénégal a-t-il créé plus de 230 000 emplois ? #Kebetu https://t.co/mPrvaFls9y
Vendredi 9 Décembre - 20:16
Momar Niang : #Sécurité : armées et #drones pour reconquérir le #Sahel https://t.co/7Z6mnnWnMM
Vendredi 9 Décembre - 17:08