Ouestaf.com, Premier site sous-régional d'information en Afrique de l'ouest
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Banques : les réformes de la BCEAO facturées aux clients

Des banques sénégalaises ont décidé en bloc de faire « répercuter » sur la clientèle à compter du 1er novembre 2006 certains coûts que leur impose la Banque centrale des Etats de l’Afrique (BCEAO) dans le cadre du Système interbancaire de compensation automatisé de l'Union économique et monétaire ouest africaine, SICA-UEMOA en abrégé.


Banques : les réformes de la BCEAO facturées aux clients
Les associations de consommateurs n’ont pas encore réagi à cette décision, mais les milieux financiers approchés par Ouestafnews s’interrogent déjà sur le bien fondé de la mesure.
Regroupées au sein de l’Association sénégalaise des professionnels de Banque et établissements financiers (APBEF), ces banques annoncent par un communiqué laconique que la BCEAO les a informées de l’entrée en vigueur depuis le 1er juillet 2006 de « la facturation des opérations pour un montant unitaire de 170 FCFA », dans le cadre du SICA.
En conséquence, dit le communiqué transmis aux médias, l’APBEF sera contrainte de « répercuter ce coût unitaire pour toute valeur déposée en compensation ».
Au niveau de la BCEAO, on n'a pas encore « officiellement » réagi à cette affaire. Toutefois des sources à l’intérieur de la Banque des banques croient savoir que cela ne devrait pas tarder.
Ouestafenws a tenté de joindre l’APBEF pour davantage d’éclaircissements sur son communiqué, sans succès.
Toutefois dans les milieux financiers certains se disent « scandalisés » par la démarche de l’APBEF, pour plusieurs raisons, dont la première est le « délit d’entente » qui ne saurait prospérer dans un système économique libéral.
« On ne comprend pas le communiqué de l’APBEF et il n’a pas de sens », a affirmé à Ouetsafnews sous couvert de l’anonymat une source proche de la BCEAO qui estime que c’est une décision qui ne se justifie aucunement.
« C’est comme si la SENELEC hausse le prix de l’électricité et que la Banque décide de répercuter cette hausse sur le client », explique la même source qui précise que la BCEAO a adoptée le SICA-UEMOA dans plusieurs pays avant qu'il n'entre en vigueur au Sénégal.
Dans ces pays « il ne s’est rien passé ».
En réalité, Le SICA devrait induire « des gains de productivité » et ne pourrait justifier des taxes supplémentaires, selon les milieux financiers.
A ce titre son entrée en vigueur devrait, selon des informations officielles fournies par la BCEAO, permettre la réduction des plusieurs "délais" dans les transactions bancaires « avec comme corollaires une réduction de la tarification appliquée par les banques ».

Mardi 31 Octobre 2006
Ouestaf News
Lu 4221 fois
Ouestaf News







Derniers tweets
Ouestafnews : L'Afrique de l'ouest en bref à 19H 00 GMT - 20/12/2017 : Gambie, Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Nigeria : Yahya... https://t.co/BjwOB2iSDS
Vendredi 20 Janvier - 21:37
Ouestafnews : L'Afrique de l'ouest en bref à 19H 00 GMT - 19/12/2017 : Gambie, Côte d’Ivoire, Sénégal, Mali : intervention... https://t.co/x2CWRxCUc1
Jeudi 19 Janvier - 21:07
Ouestafnews : Gambie : Barrow investi, suspense sur le sort de Jammeh: Ouestafnews – Le président élu de Gambie Adama... https://t.co/py46MHKuW1
Jeudi 19 Janvier - 20:23

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : #Gambie une folle envie de dire un grand ouf...mais peut-être que c'est prématuré!!!
Vendredi 20 Janvier - 20:47
Hamadou Tidiane SY : Comme toujours en temps de guerre, très peu d'information et trop de manipulation!
Vendredi 20 Janvier - 20:22

Derniers tweets
Momar Niang : #jammeh the man who once said he will lead Gambia for billions of years is now negotiating to save his soul.
Vendredi 20 Janvier - 22:58
Momar Niang : #Gambie : Barrow investi, suspense sur le sort de #Jammeh https://t.co/sZ04l78Qze #kebetu
Jeudi 19 Janvier - 20:48