Ouestaf.com, Premier site sous-régional d'information en Afrique de l'ouest
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Bénin : Boni Yayi confirmé pour un second mandat

Ouestafnews - La Cour constitutionnelle du Bénin a proclamé les résultats définitifs de la présidentielle du 13 mars 2011 donnant la victoire au président sortant Boni Yayi, en dépit des différents recours déposés par les candidats perdants, notamment Me Adrien Houngbédji arrivé en 2ème position et Abdoulaye Bio Tchané arrivé 3ème.


Boni Yayi, réélu pour un second mandat (Ph. J.C Abalo pour Ouestaf.com)
Boni Yayi, réélu pour un second mandat (Ph. J.C Abalo pour Ouestaf.com)
Les résultats officiels provisoires avaient donné plus de 53 % des voix au chef de l’Etat sortant lui assurant ainsi une victoire au premier tour, ce que ses principaux adversaires ont vivement contesté.

La proclamation des résultats définitifs est intervenue à l’aube de ce mercredi 30 mars 2011 (à 5H 00 du matin), selon le correspondant d’Ouestafnews à Cotonou.

Les sept sages composant la Cour avaient débuté leur « audience solennelle » quelques heures auparavant sous la direction de Me Robert Dossou, président de cette institution, pour examiner les recours déposés par les différents candidats, dont ceux du président sortant et de ses deux principaux rivaux.

Le président Boni Yayi doit prêter serment le 6 avril prochain pour un second et, en principe, dernier mandat, selon les lois du pays. Son élection au premier tour est toutefois vigoureusement contesté par ses adversaires qui dénoncent une « fraude massive » lors du scrutin. Le candidat Houngbédji s’est d’ailleurs autoproclamé « président » avant même le verdict définitif, laissant craindre un scénario à l’ivoirienne.

Des syndicats proches de l’opposition ont menacé d’aller en grève le 5 avril, la veille de la prestation de serment et promettent de « paralyser » le pays pour dénoncer les conditions de l’élection.

Le Bénin, considéré comme un modèle de « démocratie » apaisée en Afrique de l’ouest depuis sa « conférence nationale souveraine » organisée au début des années 90 a montré pour la première fois, lors de ce scrutin, de véritable signes d’essoufflement dans la gestion de cet acquis démocratique.

Mercredi 30 Mars 2011
Ouestaf News
Lu 1999 fois
Ouestaf News








Derniers tweets
Ouestafnews : Les brèves en Afrique de l'Ouest à 19H00 GMT- le 26/05/2017- (Bénin, Sénégal, Côte d’Ivoire, Guinée : pétrole,... https://t.co/oienEk5T0t
Vendredi 26 Mai - 23:33
Ouestafnews : Les brèves en Afrique de l'Ouest à 13H00 GMT- le 26/05/2017- (Sénégal, Mali, Togo, Burkina Faso : transport... https://t.co/ePRzefbM0w
Vendredi 26 Mai - 18:09
Ouestafnews : Burkina Faso: Conseil des ministres du 24 mai 2017 ( le communiqué): Le Conseil des ministres s’est tenu à... https://t.co/WgiotUfnOB
Jeudi 25 Mai - 14:43

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : https://t.co/LCvoNTse1E
Vendredi 26 Mai - 23:00
Hamadou Tidiane SY : #Ramadan C'est parti pour demain, samedi 27 (sans attendre les avis des "commissions" bidon). J'en profite pour... https://t.co/apUerK4u2Y
Vendredi 26 Mai - 22:36

Derniers tweets
Momar Niang : RT @LP_Monde: Le risque de voir Trump être destitué en hausse, selon The Economist https://t.co/RftiGrQibx
Vendredi 26 Mai - 18:32
Momar Niang : RT @gashaquietstorm: ... et aussi à tout ceux qui ont congé aujourd'hui. #africaday https://t.co/juiI5N1f8a
Jeudi 25 Mai - 15:00