Jeudi 27 Novembre 2014







Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Bénin : grèves et turbulences

Ouestafnews - La Confédération syndicale des travailleurs du Bénin menace de déclencher une grève générale de 72 heures à compter du 4 décembre 2012, suite à l’échec des négociations engagées avec le gouvernement, dans un contexte trouble pour le pays.


« Les acquis essentiels des travailleurs sont quotidiennement érodés, les (prix) des produits de première nécessité augmentent constamment », dénonce la CSTB dans un texte reçu à Ouestafnews.

Les pourparlers avec le gouvernement tournaient essentiellement autour de la « revalorisation » de la fonction enseignante dont une augmentation de salaire de 25 % et la restitution des prélèvements pour fait de grève, jugés « illégaux » par les travailleurs.

Parallèlement à la situation difficile des travailleurs, la CSTB exige aussi la lumière sur des scandales qui ont émaillé jusqu’ici le magistère du président Boni Yayi comme l’affaire ICC services , l’affaire Urbain Dangnivo, entre autres.

L’affaire Urbain Dangnivo fait référence à la disparition d’un opposant retrouvé mort le 27 septembre 2010. Quant à l’affaire ICC services, elle remonte à juillet 2010 et concerne une grande arnaque dans laquelle des dizaines milliers de Béninois avaient perdu leur épargne placés au niveau de la société ICC contre la promesse de gains montants. Des proches du président gouvernement avaient été nommés dans l’affaire et un ministre limogé.

Au niveau de l’informel, une autre bataille s’est engagée entre le gouvernement et les vendeurs d’essence frelatée. Le gouvernement veut interdire cette activité mais les opérateurs présents dans ce secteur « veulent » avant de cesser leur commerce contraindre l’Etat à élaborer des mesures d’accompagnement pour leur insertion dans l’économie réelle.

Selon l’Agence de Presse Chine Nouvelle, ces acteurs du secteur informel béninois contrôlent 90 % du ravitaillement des béninois en carburant.

Toutes ces grèves qui rythment le second mandat du président Boni Yayi se déroule, dans dans un contexte de malaise économique.

Selon quelques journaux privés béninois, on note un ralentissement de l’activité bancaire.

Par ailleurs, le secteur du coton qui représente 30 % des exportations est en crise, selon la Banque mondiale.

D’après la Banque mondiale, la forte dépendance de l’économie béninoise vis-à-vis du coton et le commerce avec le Nigeria qui représente entre 6,5 et 7,5 % du Produit intérieur brut, explique sa grande vulnérabilité aux turbulences externes.

Jeudi 29 Novembre 2012
Ouestaf News
Lu 584 fois








Derniers tweets
Ouestafnews : Innovation et technologie : l'Afrique du web se retrouve à Abidjan: Ouestafnews - Démarche un peu lourde,... http://t.co/LAmmfplbSU
Mercredi 26 Novembre - 11:13
Ouestafnews : Les enfants de Sankara sont là…….: En octobre 2009, l'information capitale de la commémoration du  22e... http://t.co/NpXVsmHfVn
Mercredi 26 Novembre - 00:22
Ouestafnews : #BVG: plus de 2 viols et 3 incidents de violences domestiques prises en charge par jour en Côte d'Ivoire (ministre de la Femme).
Mardi 25 Novembre - 06:34

Derniers tweets
Momar Niang : Nigeria: Une application mobile pour lire la Bible http://t.co/Uu8KfJ7FZj
Jeudi 27 Novembre - 07:33
Momar Niang : Burkina Faso - RSF appelle au "réexamen" du dossier Zongo - RTL info http://t.co/dyVMcygw9f
Jeudi 27 Novembre - 07:31