Ouestaf.com, Premier site sous-régional d'information en Afrique de l'ouest
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Burkina Faso : haro sur l'interventionnisme dans les médias publics

Ouestafnews - Les journalistes burkinabé évoluant dans le service public ont reçu le soutien de plusieurs organisations, après avoir lancé un combat contre la censure et l’intervention des autorités dans leur travail de traitement de l’information.


« Nous apportons notre soutien aux collègues des médias publics au Burkina Faso. Les autorités ne doivent pas s’immiscer dans le travail des rédactions pour ne pas compromettre leur indépendance », a déclaré dans un communiqué Gabriel Baglo, directeur Afrique de la Fédération internationale des journalistes (Fij).

Les professionnels évoluant dans les médias d’Etat, ont observé le 16 juillet 2013 une journée de « protestation » sous forme de sit-in, devant les locaux du ministère de la Communication pour dénoncer « l’immixtion des autorités » dans leur travail.

Le secrétaire général de ce ministère, est accusé d’être intervenu directement pour réduire la durée d’un reportage de la télévision nationale, consacré à une marche de l’opposition. Le gouvernement a démenti ces accusations.

Pour les journalistes, ces pratiques remettent en cause leur droit fondamental à traiter librement et en toute responsabilité l’information et au droit du public à disposer d’une information complète équilibrée et crédible.

En réalité il s’agit d’une pratique courante, dans plusieurs pays africains, où les pouvoirs publics confondent aisément les médias d’Etat à des armes de propagande.

« L’indépendance des médias publics est nécessaire à la garantie du pluralisme politique » rappelle la FIJ.

La couverture trop favorable au gouvernement faite par la Télévision nationale, fait que ces journalistes ne sont pas les bienvenus lors des activités de l’opposition où ils subissent des menaces et des insultes, a déclaré le Sidiki Dramé journaliste à la radio nationale burkinabé sur le site du Comité de Protection des Journalistes (CPJ).

Lire également
Sale temps pour la presse ouest africaine
Togo: bras de fer entre presse et pouvoir

Burkina Faso: le spectre de Norbert Zongo


Mercredi 17 Juillet 2013
Ouestaf News
Lu 248 fois
Ouestaf News








Derniers tweets
Ouestafnews : Burkina Faso: Conseil des ministres du 24 mai 2017 ( le communiqué): Le Conseil des ministres s’est tenu à... https://t.co/WgiotUfnOB
Jeudi 25 Mai - 14:43
Ouestafnews : Niger: conseil des ministres du 24 mai 2017 ( le communiqué): Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour,... https://t.co/IqJlrUqYXi
Jeudi 25 Mai - 13:58
Ouestafnews : Les brèves en Afrique de l'Ouest à 19H00 GMT- le 24/05/2017- (Niger, Burkina Faso, Bénin, Sénégal : justice,... https://t.co/aJKtJGeCzm
Mercredi 24 Mai - 21:38

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : OPPORTUNITES : bonne chance à tous https://t.co/okhJklyC0o
Jeudi 25 Mai - 00:10
Hamadou Tidiane SY : On ne vous dira rien, si ce n'est allez y https://t.co/cjpYX5h9GS
Mercredi 24 Mai - 23:59

Derniers tweets
Momar Niang : RT @gashaquietstorm: ... et aussi à tout ceux qui ont congé aujourd'hui. #africaday https://t.co/juiI5N1f8a
Jeudi 25 Mai - 15:00
Momar Niang : RT @AfricanCIR: How much time do you work paying for fatcat politicians’ salaries & gov debt? @Code4Africa’s #TaxClock will tell u: https:/…
Jeudi 25 Mai - 14:57