Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Burkina: des violences contre la vie chère gagnent la capitale Ouagadougou

Une journée "ville morte" organisée jeudi à Ouagadougou a été marquée par des affrontements entre des groupes de jeunes et la police, dans la foulée d'évènements similaires intervenus la semaine dernière dans d'autres villes burkinabè, a constaté un journaliste de l'AFP.


Par AFP

Burkina: des violences contre la vie chère gagnent la capitale Ouagadougou
Le centre-ville et plusieurs quartiers de Ouagadougou, tels que Tampouy, Larlé, Patte-d'Oie, Pissy, Cissin et l'avenue Kwame Nkrumah (bien: Kwame Nkrumah), ont été investis dans la matinée par des centaines de jeunes qui ont brûlé des pneus et endommagé des feux de signalisation et des véhicules appartenant à l'Etat.

Plusieurs centaines de policiers cagoulés et armés de matraques tentaient de disperser les jeunes en lançant des bombes lacrymogènes, les jeunes répliquant à coups de pierres.

La plupart des commerces et banques demeuraient fermés à la mi-journée, mais les services publics continuaient de fonctionner normalement à l'exception des écoles et lycées, a-t-on constaté.

La police a procédé à plusieurs interpellations, selon des témoignages concordants, mais aucun des responsables de la police et de la gendarmerie joints par l'AFP n'a pu apporter de précisions dans l'immédiat.

Ces violences font suite à un appel à une journée "ville morte" lancé pour protester contre la hausse récente des prix par Nana Thibaut, président du Rassemblement démocratique populaire (RDP), un petit parti d'opposition proche de l'ancien président Thomas Sankara (1983-1987).

Le gouvernement burkinabè avait pourtant annoncé mercredi à Ouagadougou une suspension, pour trois mois, des droits de douane sur des produits de grande consommation (riz, lait pâtes alimentaires et sel) afin de résorber la flambée des prix et apaiser certains importateurs rendus mécontents par des contrôles douaniers récemment accrus.

Des manifestions violentes contre la vie chère avaient troublé les 20 et 21 février les villes de Bobo Dioulasso (sud-ouest), Banfora (Ouest) et Ouahigouya (Nord), se soldant notamment par une centaine d'arrestations et plusieurs blessés à Bobo Dioulasso.

Plusieurs ONG avaient auparavant appelé le gouvernement burkinabè à prendre des mesures "énergiques" face à la flambée des prix des produits de première nécessité.

Début février, le gouvernement s'était lui-même étonné des hausses de tarifs sur le marché, affirmant que les prix de certains produits de grande consommation avaient augmenté de 67% en janvier avant d'annoncer sa décision de "mieux surveiller" les prix.

Jeudi 28 Février 2008
Ouestaf News
Lu 3572 fois
Ouestaf News







Derniers tweets
Ouestafnews : Médias : le premier prix de fact-checking pour l’Afrique francophone, revient à la Côte d’Ivoire: Ouestafnews -... https://t.co/AHf1KPIEG9
Vendredi 9 Décembre - 16:36
Ouestafnews : Sécurité : armées et drones pour reconquérir le Sahel: Ouestafnews – L’option militaire prise par les pays du... https://t.co/bUiqiYxUe5
Vendredi 9 Décembre - 16:11
Ouestafnews : L'Afrique de l'ouest en bref à 13H 00 GMT - 09/12/2016 : Sénégal, Mali, Bénin, Burkina Faso : développement,... https://t.co/9vGKcAlm7a
Vendredi 9 Décembre - 14:50

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : #médias et #journalisme en Afrique : que de défis #RAC2016
Jeudi 8 Décembre - 09:44
Hamadou Tidiane SY : #media #journalisme 75 % des médias africains utilisent les grandes agences comme source d'information sur le reste de l'Afrique #RAC2016
Jeudi 8 Décembre - 09:02

Derniers tweets
Momar Niang : Le gouvernement du #Sénégal a-t-il créé plus de 230 000 emplois ? #Kebetu https://t.co/mPrvaFls9y
Vendredi 9 Décembre - 20:16
Momar Niang : #Sécurité : armées et #drones pour reconquérir le #Sahel https://t.co/7Z6mnnWnMM
Vendredi 9 Décembre - 17:08