Mercredi 23 Avril 2014







Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Clinton en Afrique : le Mali, Africom… et la Chine !

Ouestafnews - La secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton, débute mardi 31 juillet 20112 à Dakar un périple de 11 jours à travers l’Afrique. Un voyage diplomatique censé « promouvoir la démocratie, le développement économique et la sécurité du continent », selon le Département d’Etat américain.


Mais, Mme Clinton arrive à un moment où le Sénégal et l’ensemble de la sous région ouest africaine a les yeux rivés sur le mali. Après le Sénégal, la responsable de la diplomatie américaine se rendra ensuite au Soudan du Sud, en Ouganda, au Kenya, au Malawi et en Afrique du Sud.

La cheftaine de la diplomatie américaine commence sa tournée par une rencontre avec le nouveau président sénégalais, Macky Sall, alors que la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) est en pleines tractations pour le règlement de la crise malienne. Lors de sa dernière rencontre sur le Mali, l’organisation sous régionale a demandé aux autorités en charge de la transition de mettre en place un gouvernement d’union nationale avant le 31 juillet 2012, sous peine de sanctions contre Bamako.

Les membres de la Cedeao préconisent une intervention militaire en cas d’échec des négociations, avec l’envoi d’un peu plus de 3.000 hommes pour libérer le nord du Mali aux mains des groupes armés islamistes de Ansar Din et du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’ouest (Mujao).

Alors que la France, ancienne puissance coloniale encore très influente dans la sous région, se dit favorable à une intervention militaire, les Etats-Unis on quant à eux ont jusqu’ici manifesté plutôt de la réticence.
L’argument fourni officiellement par Washington est que les troupes dissidentes disposeraient de nombreuses armes volées à l’armée régulière ou rapportées de la guerre libyenne. Les responsables américains préconisent plutôt de stabiliser le sud du pays afin de l’aider à organiser une riposte contre Al-Qaeda au Maghreb islamique (Aqmi) et les autres groupes armés.

En prélude à la visite de Hilary Clinton, le chef de l’Africom, le Général Carter Ham qui a tenu une conférence de presse à Dakar, le 26 juillet 2012, a indiqué que la Cedeao constitue « l’organisation idéale » pour résoudre la crise actuelle au Mali, récusant en même temps toute possibilité d’envoi de troupes américaines pour libérer le nord Mali.

Toutefois certains analystes, accusent les Etats-unis d’avoir un « agenda caché », et soupçonnent une complicité avec les islamistes, via le Qatar ou d’autres alliés américains du monde arabe, comme ce fut le cas jadis avec Ousama Ben Laden (fondateur d’Al Qaeda), avant qu’il ne devienne leur ennemi Numéro 1.

Le site « informafrica.com », fournit d’ailleurs une autre explication des motivations du gouvernement américain. Selon ce site web, la Central Intelligence Agency (CIA, services secrets américains), serait directement liée à l’émergence d’Al Qaeda au Maghreb Islamique (Aqmi).

Citant l’analyste Eric Draitser du centre de recherche indépendant basé au Canada, Global Research, informafrica soutient que les Etats-Unis ont contribué à l’émergence d’Aqmi pour se trouver un « ennemi » dans la région du Sahel. L’objectif visé est d’inciter les dirigeants locaux à plaider en faveur d’une intervention étrangère. Celle-ci donnerait ainsi tacitement un coup de pouce à la propagande en faveur de l’intégration du commandement régional américain pour l’Afrique, le United States Africa Command (Africom) lancé en 2007 et dont le commandement est actuellement basé en Allemagne.

Depuis le lancement de l’Africom, les Etats-Unis peinent à trouver un pays pour en abriter le quartier général. Seule la présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf s’était dite favorable à accueillir une base militaire américaine dans son pays, mais elle avait essuyé de violentes critiques de la part de ses pairs africains pour avoir fait l’offre.

Selon Informafrica.com, les Américains veulent se servir de leur éventuelle présence militaire en Afrique pour s’approprier les ressources africaines, un moyen de contrer l’influence chinoise sur le continent. D’après ce site, les forces spéciales américaines étaient déjà sur place au Mali avec des commandos avant le coup d’Etat de mars 2012, elles sont suspectées par certains analystes d’avoir contribué au pourrissement de la situation.

D’ailleurs, en avril 2012, la mort par accident au de trois militaires américains et de trois civils dits de nationalité marocaine, avait suscité beaucoup d’interrogations chez les observateurs et les médias américains. Selon le Washington Post le gouvernement américain n’a jusqu'à présent jamais fourni une explication valable sur la présence de ces soldats américains au Mali, alors que le coopération militaire entre les deux pays était suspendue depuis un mois.

La crise malienne s’est inscrite dans l’agenda des diplomates de la région depuis le 22 mars 2012, à la suite d’un coup d’état militaire qui a renversé le président élu Amadou Toumani Touré tandis que le nord du pays tombait entre les mains du groupes séparatiste dénommé Mouvement national pour la libération de l’Azawad (MNLA) avant de basculer sous le contrôle total de groupes islamistes radicaux.

Pour les Etats-Unis, le continent  est redevenu un enjeu économique et géopolitique. Le 14 juin 2012, l’administration américaine avait rendu publique sa nouvelle stratégie pour le développement de l’Afrique, synthétisée en un binôme par les observateurs : le combat contre le terrorisme d’un côté et de l’autre, la bataille pour contrecarrer l’influence chinoise dans le contrôle des richesses du continent.

Mardi 31 Juillet 2012
Ouestaf News
Lu 1114 fois
Ouestaf News











Derniers tweets
Ouestafnews : Sénégal : retour d’un vieux trublion et ébullition politique: Ouestafnews - Après plusieurs reports, l’ancien... http://t.co/PRXeXUthKZ
Mercredi 23 Avril - 18:49
Ouestafnews : L'Afrique de l'ouest en bref à 13H 00 GMT, 23/04/2014 - Togo, Burkina Faso, Sénégal, Afrique, Côte d'Ivoire,... http://t.co/Ig3HrJVRfL
Mercredi 23 Avril - 14:54
Ouestafnews : L'Afrique de l'ouest en bref à 19H 00 GMT, 22/04/2014 - Mali, Bénin, Sénégal, Côte d'Ivoire, Mauritanie,... http://t.co/uXVfEQ6TPg
Mardi 22 Avril - 21:29