Ouestaf.com, Premier site sous-régional d'information en Afrique de l'ouest
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Conseil des ministres du Bénin du vendredi 12 novembre 2010 (Le communiqué)

Sous la Présidence effective du président de la République, chef de l'Etat, chef du Gouvernement, Son Excellence Docteur Boni Yayi, le Conseil des ministres s'est réuni en séance extraordinaire pour examiner le compte rendu du ministre de l'Intérieur et de la Sécurité publique sur la gestion à mi-parcours de inondations qui se poursuivent encore par endroits au Bénin.


Du point fait de ce sinistre qui accable les populations des villes et des campagnes, il ressort que :
1-cinquante cinq (55) Communes sont inondées dont trente six (36) gravement affectées;
2 - cent cinquante mille (150.000) personnes environ sont sans abri;
3 - des zones lacustres et de celles riveraines des fleuves sont sévèrement touchées ;
4- six cents (600) écoles sont inondées avec pour corollaire environ 60.000 enfants qui n'ont pas encore pu effectuer la rentrée scolaire 2010-2011.

Face à cette catastrophe naturelle, d'une ampleur inédite au Bénin, le gouvernement, pour aider les populations sinistrées à retrouver une vie normale et reprendre leurs activités de production, a apporté une réponse énergique qui a consisté en des mesures de court, moyen et long terme.

Au titre des mesures de riposte à court terme :

-le déblocage immédiat d'une somme de quatre cent cinquante millions (450.000.000) de francs CFA pour faire face aux urgences du moment ;

l'appel à l'aide d'urgence internationale et les requêtes adressées aux partenaires et qui ont permis la mobilisation de ressources financières, l'acquisition et la mise à disposition des vivres et d'autres produits de première nécessité (eau potable, médicaments, nattes, récipients, tentes, couvertures, huiles végétales, boites de conserve, tôles, pointes, tôles, savons, détergents, grésil, eau de javel, sucre, céréales, sel, bâches, tapis etc ... ) ;

-la mise en place d'un Comité de crise et d'assistance aux victimes des inondations dont la composition est la suivante :

le gouvernement représenté par le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité publique, le ministre de la Décentralisation, de la Gouvernance locale, de l'Administration et de l'Aménagement du Territoire, le ministre de la Santé, le ministre de la Famille et de la Solidarité nationale et le Haut commissaire à la solidarité nationale;

le système des Nations Unies à travers le coordonnateur résident dudit système en la personne de la représentante résidente du PNUD;

les Organisations non gouvernementales (ONG) représentées notamment par Caritas Bénin.

Le Comité mis en place et son bras opérationnel qu'est la Cellule de crise dont la composition et le mode de fonctionnement ont été revus par le Conseil des ministres, reçoivent, centralisent et programment la distribution des divers dons en espèces et en nature qui continuent de parvenir au Bénin. Le point complet et exhaustif de ces dons sera quotidiennement fait sur les antennes de télévision et de radio à travers une émission spéciale de l'ORTB dénommée « le Journal de la gestion des dons aux victimes des inondations ».

En ce qui concerne les nouvelles mesures immédiates :

Tenant compte de l'ampleur du sinistre sur l'ensemble du pays, le Conseil des ministres, dans le souci de renforcer la solidarité de la nation et apporter une assistance accrue aux populations affectées, décide de poursuivre la mobilisation des ressources matérielles et financières et lance à cet effet un appel patriotique pour une mobilisation citoyenne en faveur des victimes des inondations.

Cette mobilisation se traduira par une souscription volontaire ouverte aux membres du gouvernement et des institutions de la République, aux entreprises privées, aux membres des professions libérales, aux agents de l'Etat, des collectivités locales et du secteur privé, aux Béninois de la diaspora, à chaque Béninoise et à chaque Béninois de l'intérieur, et à toutes les bonnes volontés, chacun en fonction de ses capacités.

Dans ce cadre, joignant l'acte à la parole, les membres du gouvernement individuellement et collectivement, ont décidé de leur souscription d'un montant de vingt millions (20.000.000) de francs CFA. Les ministres sont instruits pour sensibiliser les personnels de leurs ministères respectifs à faire cette souscription dont le compte rendu sera fait à la nation par voie de presse.

S'agissant des actions de moyen et long terme, le Conseil des ministres, tirant leçon des conséquences des inondations cycliques dont l'ampleur s'aggrave avec les changements climatiques, a décidé de mettre incessamment en place, avec l'appui des partenaires techniques et financiers, un groupe de travail pour proposer au Gouvernement une politique préventive de gestion des inondations au Bénin. Ce programme prendra en compte l'aménagement et la construction de retenues d'eau, de digues, de micro-barrages, de barrages et autres infrastructures et équipements dans le cadre de la maîtrise des eaux pluviales, ainsi que les problèmes de déplacement des populations hors des zones impropres à l'habitation etc.

Par ailleurs, compte tenu de la persistance et de la récurrence des situations d'inondations qui favorisent l'apparition de pandémies, le Conseil des ministres, à titre de mesures d'accompagnement pour soulager les souffrances des populations, envisage de rendre gratuit dans un proche avenir le traitement du paludisme.

Les modalités de mise en œuvre de cette gratuité des soins du paludisme seront précisées ultérieurement au terme des négociations actuellement en cours avec la Communauté internationale.

Le gouvernement salue et remercie les partenaires bilatéraux et multilatéraux au développement, notamment :

-les Institutions du Système des Nations Unies, la CEDEAO, la Banque mondiale, la Croix rouge, les pays amis à savoir le Japon, la Libye, la France, l'Irlande pour leur élan de solidarité et pour leur prompte assistance, matérielle et financière aux populations affectées ;

-les ONG tels que Caritas Bénin, Care international, Plan Bénin, Catholic Relief Services pour non seulement leur assistance en nature et en espèces, mais aussi pour l'important rôle de relais joué dans la distribution aux sinistrés des dons reçus par le Bénin de la part des partenaires nationaux et internationaux.

Il saisit cette opportunité pour les inviter à poursuivre et intensifier les efforts déjà entamés dans le sens de l'atténuation des effets sociaux desdites inondations. //FIN

Mercredi 29 Décembre 2010
Ouestaf News
Lu 473 fois
Ouestaf News

Derniers tweets
Ouestafnews : Les brèves en Afrique de l'Ouest à 19H00 GMT- le 18/08/2017- Cap-Vert, Niger, Guinée, Burkina Faso :... https://t.co/sqh1wDaYnO
Samedi 19 Août - 02:34
Ouestafnews : Recouvrement des biens mal acquis : un travail d’hercule !: Ouestafnews- Plusieurs centaines de milliards FCFA... https://t.co/m88eus57ht
Vendredi 18 Août - 17:48
Ouestafnews : Rapport Ofnac 2014/2015 : Anne et Dia, partisans du président, narguent l’Ofnac:... https://t.co/iuZhDTNDGN https://t.co/A5BKRvKiCX
Vendredi 18 Août - 17:48

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : #SierraLeone all our thoughts and sympathy to our brothers and sisters affected by this natural disater. We stand by you.
Jeudi 17 Août - 03:42
Hamadou Tidiane SY : #SierraLeone : pensées pieuses et solidaires à tous nos frères et soeurs de ce pays.
Jeudi 17 Août - 03:41

Derniers tweets
Momar Niang : #corruption #gouvernance #ouestaf Rapport IGE 2012 : Quand la Lonase finance la campagne de Wade https://t.co/w7829EJ4n9
Jeudi 17 Août - 21:37