Ouestaf.com, Premier site sous-régional d'information en Afrique de l'ouest
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Conseil des ministres extraordinaire du gouvernement de Guinée du 18 mai 2010 (Le communiqué)

Une session extraordinaire du Conseil des Ministres s’est tenue le mardi 18 mai 2010 à partir de 11h40 sous la présidence de Monsieur Jean Marie Doré, Premier Ministre, Chef du Gouvernement d’Union Nationale de Transition.


Trois points en étaient inscrits à l’ordre du jouir :
- Message du Premier Ministre, Chef du Gouvernement
- Communications des membres du Gouvernement
- Questions diverses

Au titre du 1er point de l’ordre du jour, Monsieur le Premier Ministre a insisté sur l’impératif de solidarité gouvernementale qui doit caractériser l’attitude et le comportement des membres du Gouvernement. Les décisions prises en Conseil engagent la totalité de ses membres et chaque Ministre se doit d’apporter un soutien sans faille à ses collègues en évitant notamment des critiques publiques sur les décisions prises par chacun.

Monsieur le Premier Ministre a rappelé que l’efficacité de l’action gouvernementale ne peut être obtenue que par la cohésion et l’esprit d’équipe qui doit animer chaque membre.

Dans le cadre du 2eme point de l’ordre du jour consacré aux communications des membres du Gouvernement, Monsieur le Ministre de la Construction, de l’Urbanisme et de l’Habitat a fait une présentation d’un projet d’extension du Port Autonome de Conakry proposé aux autorités guinéennes pour la première fois en Novembre 2007, par une société ukrainienne. Il s’agit d’un mégaprojet d’une enveloppe de deux milliards cinq cent millions de dollars US destinés selon une convention de type BOT à financer diverses infrastructures portuaires, industrielles, énergétiques et routières ; le BOT étant un accord par lequel l’investisseur assure le financement, la construction et l’exploitation d’une infrastructure donnée, avant d’en transférer la propriété à l’Etat, au terme d’une période dont la durée est fonction de l’importance de l’investissement. Compte tenu de l’envergure du projet ainsi que de son caractère multisectoriel, le conseil a décidé de s’assurer de la crédibilité des promoteurs et, en particulier, de vérifier qu’ils disposent de la surface financière requise. Une commission interministérielle ainsi composée a été constituée pour étudier la faisabilité des infrastructures projetées et veiller à la prise en compte des volets techniques, financiers et environnementaux :

o Ministère de la Construction, de l’Urbanisme et de l’Habitat
o Ministère des Transports
o Ministère de l’Energie
o Ministère de la Pêche et de l’Aquaculture
o Ministère du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion du Secteur Privé
o Ministère de l’Environnement et du Développement Durable
o Ministère de l’Economie et des Finances

Une délégation des promoteurs de ce projet est attendue à Conakry dans les prochains jours.

Monsieur le Ministre de la Construction a fait au Conseil une seconde communication relative à la préservation du site réservé à la future décharge de Kagbèlen d’une superficie de 60 ha, objet aujourd’hui d’occupations illégales. Il a été constaté que les bornes géantes implantées dans le cadre du PDU 3 ont été déplacées, réduisant de ce fait les dimensions réelles du site et que des bâtiments ont été construits et d’autres en chantier dans le périmètre de la décharge. Il y’a donc un vrai risque que soit compromis définitivement ce projet d’infrastructure national dont l’abandon rendrait aléatoire toute solution de réorganisation du système de gestion des déchets solides de Conakry, avec des couts de mise en décharge qui seraient alors complètement au-delà des capacités des collectivités locales, même avec le concours de l’Etat.

Aussi, le Conseil a-t-il décidé de soutenir les mesures énergiques-ci-après envisagées par le Ministère en charge de l’habitat :
- Procéder au marquage et à la démolition de toutes les constructions et autres occupations réalisées sur le site ;
- Faire construire dans les meilleurs délais possibles une clôture de protection du site sur un périmètre de 3 100 m.
Le Conseil a cependant insisté sur la nécessité de vérifiant auparavant les autorisations éventuellement acquises par les occupants actuels afin d’engager, pour ceux qui disposeraient de titres de propriété en règle, les procédures de déguerpissement après mise en œuvre des règles usuelles en matière de compensation ou de dédommagement.

Monsieur le Ministre des Transports a fait au Conseil une communication sur les mesures envisagées par son département pour rehausser l’image de l’aéroport international Conakry-Gbessia.

Ces nouvelles dispositions sont consécutives à un diagnostic accablant qui a révélé la recrudescence des tracasseries dont sont quotidiennement victimes les voyageurs, la multiplication des actes de vol et de vandalisme, l’envahissement des salons VIP et des aires des aéronefs par des agents armés, l’accès de véhicules non autorisés au tarmac, la traversée des pistes par les riverains, etc…

Le Conseil après en avoir débattu a pris des décisions fermes allant dans le sens d’une application stricte des mesures de sécurisation des aéronefs, des passagers, des équipements et des infrastructures et d’une amélioration significative de la qualité de l’accueil à l’aéroport.

Par ailleurs, le Conseil a instruit Monsieur le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile de faire effectuer par ses services compétents et de lui soumettre à une de ses prochaines sessions, une étude approfondie des problèmes liés à l’accueil, aux formalités et à la sécurité au niveau de l’aéroport international de Conakry-Gbessia.

Au titre des questions diverses, Monsieur le Premier Ministre a informé le Conseil de l’audience qu’il a accordée, en compagnie de certains membres du Gouvernement, à une forte délégation de paysans, représentatifs de toutes les régions de notre pays. Cette délégation venue exprimer aux autorités politiques l’inquiétude des paysans et leur préoccupation devant les problèmes que rencontre le financement de la campagne agricole en cours, a présenté des doléances qui feront l’objet d’un examen attentif de la part du Gouvernement. Une rencontre avec la délégation est prévue le mercredi 19 mai prochain à la Primature, dans le but d’apporter, autant que possible, des solutions pratiques et immédiates aux problèmes évoqués.

Cette session extraordinaire a pris fin à 14h

Mercredi 19 Mai 2010
Ouestaf News
Lu 2153 fois
Ouestaf News

Derniers tweets
Ouestafnews : Les brèves en Afrique de l'Ouest à 19H00 GMT- le 23/10/2017- Niger, Sénégal, Togo, Bénin : enfance, santé,... https://t.co/yjn5FMkVK7
Lundi 23 Octobre - 23:25
Ouestafnews : Les brèves en Afrique de l'Ouest à 13H00 GMT- le 23/10/2017- Burkina Faso, Mauritanie, Sénégal, Niger : cinéma,... https://t.co/8VKmiKVYA6
Lundi 23 Octobre - 16:55
Ouestafnews : Financement des infrastructures en Afrique : la Chine dicte la cadence: Ouestafnews - Les engagements financiers... https://t.co/MoQ4xhQT6q
Lundi 23 Octobre - 15:55

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : RT @ejcnet: Platforms are not strategies, and they won’t save news: One of 13 things @newsmary learned from six years @guardian: https://t.…
Mardi 24 Octobre - 03:05
Hamadou Tidiane SY : @dialimpa Tres serieusement....
Mardi 24 Octobre - 03:04

Derniers tweets
Momar Niang : The U.S. Military Really Doesn't Want to Talk About What It's Doing in Africa https://t.co/otmB63W5Rz via @HuffPostPol
Lundi 23 Octobre - 17:14
Momar Niang : #Lèpre, #fistules obstétricales, #épilepsie : quand le regard de l’autre rend prisonnier https://t.co/nlFgBghrp1
Vendredi 20 Octobre - 19:06