Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Corruption au Sénégal : accusé et acculé, Wade se rebiffe et préconise un tribunal anti-corruption

Ouestafnews - Le président sénégalais Abdoulaye Wade, dont le régime est accusé de toutes parts d’avoir favorisé la montée en puissance de la corruption au Sénégal, s’est une nouvelle fois révolté contre ces accusations , et a plaidé pour la mise en place d’un « tribunal économique pour juger les crimes et délits économiques le plus rapidement possible »


« Le vol, le détournement ont plus d’effets négatifs sur nous que dans les pays développés parce que nos ressources sont maigres », a soutenu Abdoulaye Wade, qui a aussi demandé aux Africains de refuser le qualificatif de « corrompus » qu’on leur colle.

Le président Wade, dont les propos sont rapportés par les médias sénégalais, s’exprimait à l’ouverture du forum sous-régional des institutions de lutte contre la corruption et la non transparence qui s’est ouvert le lundi 21 juin 2010 à Dakar.

« Il faut qu’on se décomplexe, face à ceux qui nous font penser que nos pays sont corrompus. Je refuse cela et je ne peux pas l’accepter », a encore ajouté le président sénégalais reprenant des propos qu’il avait tenus récemment devant l’ambassadeur des Etats-Unis à Dakar.

Toutefois, ces leçons et recommandations du président sénégalais tombent très mal, l’ensemble de son régime étant secoué depuis des années par diverses accusations de corruption, qui se sont encore amplifiées ces derniers mois.

En fin 2009, le président sénégalais admettait avoir ordonné la remise d’un « cadeau », constitué d’une forte somme en devises à un fonctionnaire du Fonds monétaire international (FMI), Alex Segura, qui achevait sa mission à Dakar.

L’affaire avait fait grand bruit à Dakar et à Washington avant que le FMI n’impose au président sénégalais d’admettre qu’il était l’auteur du don, tout en protégeant son agent.

Sur un autre registre, une affaire dénommée par la presse « l’affaire des 20 milliards de la Sudatel », révélée par la presse accuse de hauts responsables du gouvernement et des proches de la présidence sénégalaise de s’être partagés 20 milliards de FCFA en guise de commissions dans la cession d’une licence globale de téléphonie à la compagnie soudanaise Sudatel.

Les principaux concernés et la compagnie de télécoms nient toute implication, mais sans parvenir à convaincre l’opinion, faute d’enquête indépendante.

Par ailleurs, plusieurs soupçons de corruption pèsent sur plusieurs membres du gouvernement ou des responsables d’agences publiques, souvent à la suite de rapports d’audit effectué soit par l’Inspection générale d’Etat (IGE), soit par l’Agence de régulation des marchés publics.

Ainsi, l’Agence nationale pour l’organisation de la conférence islamique (Anoci, chargé d’organiser un sommet qui s’est tenu en mars 2008), alors dirigée par le fils du chef de l’Etat, Karim Wade, a fait l’objet d’accusations très graves publiées dans un livre écrit par le journalistes Abdou Latif Coulibaly, mais aucune enquête indépendante ni aucune action ne s’en est suivie, en dépit des nombreux engagements du président sénégalais à « lutter contre la corruption ».

Les responsables de la Commission nationale de lutte contre la corruption, la non-transparence et la concussion mise en place par le gouvernement, se plaignent de n’avoir ni les moyens ni le pouvoir légal d’auto-saisine lorsqu’éclatent des affaires de coruption ou de mal-gouvernance.

Face à toutes ces « affaires », dont les révélations sont souvent suivies de peu d’effet, les Etats-Unis d’Amérique ont récemment rappelé le Sénégal à l’ordre dans l’usage des fonds provenant de la coopération américaine.

L’ambassadeur des Etats-Unis à Dakar, Marcia Bernicat, a ainsi, par le biais d’un communiqué daté du 28 mai 2010 et largement repris dans les médias locaux, invité les autorités sénégalaises à plus d’efforts dans la lutte contre la corruption, suscitant une violente réaction de la part du président Abdoulaye Wade devant les caméras de la télévision nationale.

« On sait ce qui se passe aux Etats-Unis, chez vous il y a un escroc qui a détourné plus que le budget de beaucoup de pays d’Afrique », avait notamment lancé le président Wade à la face de la diplomate.

La lutte contre la corruption est l’une des conditions du Millenium Challenge Account (MCA), un programme d’aide américain pour lequel le Sénégal s’est vu accorder 540 millions de dollars (plus de 288, 6 milliards au taux d’aujourd’hui) pour de grands projets d’infrastructures.

Mais les Etats-Unis ont été fermes : il n’est pas question que l’argent du contribuable américain soit dilapidé par des pratiques peu ou pas orthodoxes, l’une des conditions d’éligibilité au MCA étant justement la bonne gouvernance.

En 2008 le Sénégal était classé 85ème sur 179 pays sur la base de l’index de perception de la corruption établi chaque année par Transparency international. En 2009 le Sénégal se retrouvait 99ème sur 180 pays.

Ce classement de Transparency, même s’il est devenu une référence dans le monde occidental, est souvent contesté par les chefs d’Etats des pays africains qui y sont épinglés.


Mardi 22 Juin 2010
Ouestaf News
Lu 2988 fois
Ouestaf News








Derniers tweets
Ouestafnews : Médias : le premier prix de fact-checking pour l’Afrique francophone, revient à la Côte d’Ivoire: Ouestafnews -... https://t.co/AHf1KPIEG9
Vendredi 9 Décembre - 16:36
Ouestafnews : Sécurité : armées et drones pour reconquérir le Sahel: Ouestafnews – L’option militaire prise par les pays du... https://t.co/bUiqiYxUe5
Vendredi 9 Décembre - 16:11
Ouestafnews : L'Afrique de l'ouest en bref à 13H 00 GMT - 09/12/2016 : Sénégal, Mali, Bénin, Burkina Faso : développement,... https://t.co/9vGKcAlm7a
Vendredi 9 Décembre - 14:50

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : Sauver la Gambie ou donner du travail aux fonctionnaires racistes de la CPI ?
Samedi 10 Décembre - 19:15
Hamadou Tidiane SY : #Gambie #afrique #gouvernance #justice Ci-dessous, ce que je disais sur la Gambie dès le lendemain de la victoire... https://t.co/LGAVporLAu
Samedi 10 Décembre - 19:08

Derniers tweets
Momar Niang : Le gouvernement du #Sénégal a-t-il créé plus de 230 000 emplois ? #Kebetu https://t.co/mPrvaFls9y
Vendredi 9 Décembre - 20:16
Momar Niang : #Sécurité : armées et #drones pour reconquérir le #Sahel https://t.co/7Z6mnnWnMM
Vendredi 9 Décembre - 17:08