Ouestaf.com, Premier site sous-régional d'information en Afrique de l'ouest
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Corruption : la lutte s'amorce en Afrique de l'ouest

Les opérateurs économiques ouest africains vont bientôt disposer d’un Observatoire des Pratiques Ethiques, en vue de participer à l’effort de lutte contre la corruption qui gangrène la vie des Etats et constitue une entrave au développement des entreprises.


La nécessité de mettre en place cet observatoire est née du constat qu’en Afrique «la corruption, le manque de transparence dans la gestion des ressources, l’abus de pouvoir…» ont des retombées négatives sur la performance des entreprises, selon un communiqué parvenu à Ouestafnews.
Une assemblée générale constitutive devrait en principe se tenir à Dakar le samedi 24 mars pour porter l’OPEAO sur les fonts baptismaux.
Parmi les principales missions que se donnent les promoteurs de cette initiative, figurent notamment «l’identification des entreprises ayant intégré un mode de gestion éthique au sein de leur organisation (et) la création d’un code de conduite ou charte éthique servant de référentiel en matière de bonne gouvernance des affaires ».
Lors d’une récente conférence tenue à Johannesburg, en Afrique du Sud, l’ex-chef d’Etat ghanéen Jerry Rawlings, avait fustigé l’attitude des responsables politiques africains en ce qui concerne les pratiques de corruption.
«Les grands hommes d'affaires sont capable d'acheter le pouvoir", avait notamment déclaré Rawlings avant d’ajouter qu’il «est devenu difficile pour les hommes intègres de rester intègres. La situation est telle qu'ils risquent de passer pour des marginaux ».
Bien qu’il soit difficile de quantifier avec exactitude la corruption, certains experts n’hésitent pas à avancer des chiffres.
Ainsi selon la Commission économique pour l’Afrique, les sommes pouvant être liés à des pratiques de corruption sur le continent s’élèveraient à 148 milliards de dollars U.S.
D’autres experts affirment que ces montants représentent «10 à 20 % du coût final des biens et services» dans les projets d’investissements lorsque ceux-ci sont « entachés de corruption ».

Lundi 19 Mars 2007
Ouestaf News
Lu 4406 fois
Ouestaf News







Derniers tweets
Ouestafnews : Mali: conseil des ministres du 26 avril 2017 (le communiqué): Après examen des points inscrits à l'ordre du... https://t.co/6HGB5kjyZw
Mercredi 26 Avril - 22:28
Ouestafnews : Lutte contre le paludisme en Afrique de l’ouest : de légers progrès: Ouestafnews – Le 25 avril de chaque année... https://t.co/4x80HkbXho
Mercredi 26 Avril - 16:54
Ouestafnews : Les brèves en Afrique de l'Ouest à 13H00 GMT le 26/04/2017 (Guinée Bissau, Ghana, Nigeria, Burkina Faso, Côte... https://t.co/xM7vPTsF0b
Mercredi 26 Avril - 16:54

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : Profil un peu long et c'est en anglais en plus, mais c'est bien écrit, et après tout c'est le prochain président... https://t.co/RrL8Rd60Ia
Dimanche 23 Avril - 23:40
Hamadou Tidiane SY : Maintenant que c'est fait, j'espère qu'on passera à autre chose de plus sérieux après la petite comédie de... https://t.co/Sh3QTurNs7
Dimanche 23 Avril - 21:12

Derniers tweets
Momar Niang : Lutte contre le #paludisme en Afrique de l’ouest : de légers progrès https://t.co/XMDTj0ejxh
Mercredi 26 Avril - 17:49
Momar Niang : Affaire Inoussa #Kanazoé : déclaration de la procureure du #Faso https://t.co/Ku6Qb7heLH via @abidjan_net
Mercredi 26 Avril - 14:02