Ouestaf.com, Premier site sous-régional d'information en Afrique de l'ouest
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Corruption : la lutte s'amorce en Afrique de l'ouest

Les opérateurs économiques ouest africains vont bientôt disposer d’un Observatoire des Pratiques Ethiques, en vue de participer à l’effort de lutte contre la corruption qui gangrène la vie des Etats et constitue une entrave au développement des entreprises.


La nécessité de mettre en place cet observatoire est née du constat qu’en Afrique «la corruption, le manque de transparence dans la gestion des ressources, l’abus de pouvoir…» ont des retombées négatives sur la performance des entreprises, selon un communiqué parvenu à Ouestafnews.
Une assemblée générale constitutive devrait en principe se tenir à Dakar le samedi 24 mars pour porter l’OPEAO sur les fonts baptismaux.
Parmi les principales missions que se donnent les promoteurs de cette initiative, figurent notamment «l’identification des entreprises ayant intégré un mode de gestion éthique au sein de leur organisation (et) la création d’un code de conduite ou charte éthique servant de référentiel en matière de bonne gouvernance des affaires ».
Lors d’une récente conférence tenue à Johannesburg, en Afrique du Sud, l’ex-chef d’Etat ghanéen Jerry Rawlings, avait fustigé l’attitude des responsables politiques africains en ce qui concerne les pratiques de corruption.
«Les grands hommes d'affaires sont capable d'acheter le pouvoir", avait notamment déclaré Rawlings avant d’ajouter qu’il «est devenu difficile pour les hommes intègres de rester intègres. La situation est telle qu'ils risquent de passer pour des marginaux ».
Bien qu’il soit difficile de quantifier avec exactitude la corruption, certains experts n’hésitent pas à avancer des chiffres.
Ainsi selon la Commission économique pour l’Afrique, les sommes pouvant être liés à des pratiques de corruption sur le continent s’élèveraient à 148 milliards de dollars U.S.
D’autres experts affirment que ces montants représentent «10 à 20 % du coût final des biens et services» dans les projets d’investissements lorsque ceux-ci sont « entachés de corruption ».

Lundi 19 Mars 2007
Ouestaf News
Lu 4409 fois
Ouestaf News

Derniers tweets
Ouestafnews : Les brèves en Afrique de l'Ouest à 19H00 GMT- le 17/10/2017- Sénégal, Mali, Nigeria : mines, ITIE, revenus,... https://t.co/PVp2mxw19q
Mardi 17 Octobre - 22:35
Ouestafnews : Les brèves en Afrique de l'Ouest à 13H00 GMT- le 17/10/2017- Côte d’Ivoire, Mali, Togo : Sokodé, Bilan,... https://t.co/gCAodpr7oi
Mardi 17 Octobre - 18:46
Ouestafnews : Lèpre, fistules obstétricales, épilepsie : quand le regard de l’autre rend prisonnier: Ouestafnews - Astou Sané,... https://t.co/Kq5LmkfZx4
Mardi 17 Octobre - 16:26

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : https://t.co/1x0QakngO1
Mercredi 18 Octobre - 01:00
Hamadou Tidiane SY : #BCEAO Prix Abdoulaye FADIGA pour la promotion de la recherche économique https://t.co/TO2kV9cooi
Mercredi 18 Octobre - 00:40

Derniers tweets
Momar Niang : RT @abdouazizcisse9: La musique lui a permis de tenir... https://t.co/SGNIIjsgwT #ouestaf #kebetu @FESPACO1 @mniang48 @DrameDiomma @tidiane…
Mardi 17 Octobre - 22:38
Momar Niang : #uranium #Niger : « A cause d’ #Areva, nous vivons une pollution durable » (militant) https://t.co/V5JItHstkH
Mardi 17 Octobre - 16:40