Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Côte d’Ivoire : les patients peuvent faire « recours à la justice » en cas de fautes médicales, rapelle un expert

Ouestafnews – Les patients peuvent faire recours à la justice en cas de défaillance ou de fautes médicales dans les structures sanitaires, a rappelé un expert ivoirien en marge d’une rencontre sur la qualité des services de santé en Afrique.


Le Pr Sess du Cresac
Le Pr Sess du Cresac
Ouestafnews – Les patients peuvent faire recours à la justice en cas de défaillance ou de fautes médicales dans les structures sanitaires, a rappelé un expert ivoirien en marge d’une rencontre sur la qualité des services de santé en Afrique.

Dans plusieurs pays d’Afrique, un certain fatalisme fait que les décès de malades dans les structures sanitaires, sont le plus souvent attribués à la « volonté divine » et restent sans suite, y compris dans les cas où ces décès sont dus à des fautes médicales ou à la négligence des médecins ou des personnels soignants.

En Côte d’Ivoire, en cas de négligence avérée ayant entraîné « mort d’homme, il y a l’article 60 du
code pénal ivoirien qui le condamne », a affirmé le Pr Sess Daniel dans un entretien exclusif à Ouestafnews.

Le Pr Sess est président du Comité de suivi ivoirien du Centre régional d’évaluation en santé et d’accréditation des établissements sanitaires en Afrique (Cresac), qui regroupe des experts de cinq pays, dont trois en Afrique de l’Ouest (Bénin, Côte d’Ivoire et Sénégal).
Les deux autres pays représentés au niveau de cette structure sont le Gabon et le Cameroun.

« Il y a aujourd’hui des médecins qui ont été dénoncés et sont poursuivis en justice », affirme l’expert ivoirien qui rappelle que « sur le (plan) juridique les moyens de recours existent.

Néanmoins, il ne serait pas souhaitable d’en arriver là et il est préférable que tous les acteurs comprennent la nécessité d’un service de qualité, qui fait souvent défaut en Afrique, selon le Pr Sess.
« Notre souhait est qu’on ne soit pas amené à des (cas de) morts… qu’on ne soit pas amené à réprimer », a-t-il plaidé.

« Par moment, on n’a même pas besoin de gros moyens. Par exemple, rendre propre un établissement ou un local, là où on travaille est-ce que cela demande beaucoup de moyens ? » s’est-interrogé l'expert du Cresac.

L’objectif du Cresac est de mettre en place un certain nombre de normes qui, si elles sont observées, permettraient aux structures sanitaires d’améliorer la qualité des services, en commençant par l’accueil, autre talon d’Achille des structures sanitaires de la sous-région.

Jeudi 22 Avril 2010
Ouestaf News
Lu 2816 fois
Ouestaf News








Derniers tweets
Ouestafnews : Médias : le premier prix de fact-checking pour l’Afrique francophone, revient à la Côte d’Ivoire: Ouestafnews -... https://t.co/AHf1KPIEG9
Vendredi 9 Décembre - 16:36
Ouestafnews : Sécurité : armées et drones pour reconquérir le Sahel: Ouestafnews – L’option militaire prise par les pays du... https://t.co/bUiqiYxUe5
Vendredi 9 Décembre - 16:11
Ouestafnews : L'Afrique de l'ouest en bref à 13H 00 GMT - 09/12/2016 : Sénégal, Mali, Bénin, Burkina Faso : développement,... https://t.co/9vGKcAlm7a
Vendredi 9 Décembre - 14:50

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : #médias et #journalisme en Afrique : que de défis #RAC2016
Jeudi 8 Décembre - 09:44
Hamadou Tidiane SY : #media #journalisme 75 % des médias africains utilisent les grandes agences comme source d'information sur le reste de l'Afrique #RAC2016
Jeudi 8 Décembre - 09:02

Derniers tweets
Momar Niang : Le gouvernement du #Sénégal a-t-il créé plus de 230 000 emplois ? #Kebetu https://t.co/mPrvaFls9y
Vendredi 9 Décembre - 20:16
Momar Niang : #Sécurité : armées et #drones pour reconquérir le #Sahel https://t.co/7Z6mnnWnMM
Vendredi 9 Décembre - 17:08