Ouestaf.com, Premier site sous-régional d'information en Afrique de l'ouest
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Crise malienne : Trois questions à …Bruno Sonko, chercheur au Conseil pour le Développement de la Recherche en Sciences Sociales (Codesria)

L'impasse que vit le Mali depuis le 22 mars 2012 laisse peu d'Africains indifférents. Le coup d’Etat militaire du 22 mars 2012, après les difficultés du gouvernement de transition, les dirigeants africains penchent aujourd’hui pour l’utilisation de la force pour défaire les rebelles qui occupent le nord du pays. Dans ce court entretien accordé à Ouestafnews, Bruno Sonko, chercheur au Conseil pour le Développement de la Recherche en Sciences Sociales en Afrique (Codesria), revient sur les implications d'une telle option..


Ouestafnews - Quel est votre avis sur un éventuel règlement de la crise par la force


Bruno Sonko - Un règlement du conflit au Mali par la force n’augure rien de bon eu égard au fait que la plupart du temps, les victimes se comptent parmi les populations civiles ; deuxièmement, il y a risque que le conflit perdure ou ne dégénère, ou alors ne s’étende à d’autres zones en raison de la passivité de la communauté internationale. Il existe aussi d’autres raisons bien sûr les exacerbations des tensions identitaires, religieuses, le micro régionalisme, etc.


Ouestafnews - Comment analysez- vous l’attitude de l’Algérie qui contrairement aux autres voisins du Mali semble être le moins disposé à s’investir dans la recherche d’une solution ?



B.S - l’Algérie a-t-elle intérêt à ce que la crise malienne perdure ? Y trouve-t-elle son compte ? Malgré les critiques ici et là dénonçant la passivité de l’Algérie, il faut bien comprendre que ce pays a bien entendu, entrepris une réflexion stratégique sur cette crise ; mais ce qui est déterminant c’est la défense de l’intérêt national algérien ; ce pays doit-il s’engager frontalement et de manière plus significative ; en a-t-il réellement les moyens ?


Ouestafnews - Beaucoup d’observateurs ont critiqué la gestion de cette crise par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao), selon vous cette organisation a-t-elle fait moins qu’elle ne pouvait ?


B.S - Cette organisation, malgré les nombreuses critiques, est la seule qui semble être en mesure d’apporter ou de constituer un rempart à la dérive militaire ; cependant, elle souffre de maux multiples ; je pense qu’il faut entreprendre une analyse en profondeur des dynamiques régionales des conflits et les mécanismes de maintien de la paix en Afrique de l’Ouest. Une attention particulière doit être portée à la nature transfrontalière des conflits et au rôle spécifique joué par la Cedeao dans la prévention des conflits, et le maintien de la paix. Il faut une remise en cause du cadre de la Cedeao ; il faut pouvoir dire quelque chose pour améliorer son fonctionnement car la Cedeao ne fait pas beaucoup d’efforts surtout dans le domaine de la prévention des conflits.

Vendredi 8 Juin 2012
Ouestaf News
Lu 969 fois
Ouestaf News


Derniers tweets
Ouestafnews : Les brèves en Afrique de l'Ouest à 13H00 GMT- le 23/10/2017- Burkina Faso, Mauritanie, Sénégal, Niger : cinéma,... https://t.co/8VKmiKVYA6
Lundi 23 Octobre - 16:55
Ouestafnews : Financement des infrastructures en Afrique : la Chine dicte la cadence: Ouestafnews - Les engagements financiers... https://t.co/MoQ4xhQT6q
Lundi 23 Octobre - 15:55
Ouestafnews : Mauritanie: Conseil des ministres du 19 octobre 2017 (le communiqué): Le Conseil des Ministres s'est réuni le... https://t.co/uJZByTOCk6
Vendredi 20 Octobre - 22:29

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : @lmgaveriaux Pheeeew. Ahhh la France !!! Et puis après s ériger en grande donneuse de leçons.!
Dimanche 22 Octobre - 16:44
Hamadou Tidiane SY : @lmgaveriaux Et...
Dimanche 22 Octobre - 16:35

Derniers tweets
Momar Niang : The U.S. Military Really Doesn't Want to Talk About What It's Doing in Africa https://t.co/otmB63W5Rz via @HuffPostPol
Lundi 23 Octobre - 17:14
Momar Niang : #Lèpre, #fistules obstétricales, #épilepsie : quand le regard de l’autre rend prisonnier https://t.co/nlFgBghrp1
Vendredi 20 Octobre - 19:06