Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Crise malienne : psychose en Afrique de l’ouest

Ouestafnews - L’intervention militaire française au Mali, qui a pris une tournure meurtrière, a installé la psychose dans certaines capitales ouest africaines où les chancelleries occidentales ont multiplié alertes et mises en garde.


 
Dans la matinée du vendredi 22 février 2013, Dakar a vécu le calvaire d’une alerte à la bombe publiée par l’ambassade des Etats-Unis. Le temps d’une journée, le centre ville de la capitale sénégalaise était devenue une zone « déconseillée » aux citoyens américains.
 
Il s’agissait d’une « fausse alerte », a indiqué trois jours plus tard le gouvernement sénégalais par le biais de son ministère des Affaires étrangères.
 
Craignant les répercussions de la crise malienne sur son territoire, le gouvernement sénégalais s’est voulu rassurant en affirmant que « toutes les mesures sécuritaires ont été prises pour protéger le Sénégal et sa population », selon le chef de la diplomatie sénégalaise, Mankeur Ndiaye, cité par le quotidien sénégalais l’observateur (privé).
 
Depuis l’intervention militaire lancée par la France à la mi-janvier 2013, le gouvernement sénégalais a intensifié les contrôles à sa frontière avec le Mali où plusieurs personnes suspectées d’être des islamistes ont été arrêtées.
 
Après Dakar, ce fut au tour de Cotonou de vivre la même psychose suite à une mise en garde de la diplomatie française contre « des risques d’attentats et d’enlèvements visant des citoyens français au Bénin ».
 
Les autorités béninoises qui disent avoir appris la nouvelle « par l’intermédiaire des médias français », ont dénoncé dans un communiqué « des allégations dénuées de tout fondement qui créent une psychose artificielle dans l’opinion publique nationale et internationale ».
 
Le Sénégal et le Bénin reste très impliqués dans la résolution de la crise malienne, où ils ont envoyé des troupes.  Le chef de l’Etat béninois qui assurait la présidence de l’Union africaine au moment de l’éclatement de la crise malienne en mars 2012 a été l’un des principaux partisans de la solution militaire.
 
Au Niger, qui a aussi envoyé des soldats au Mali, le renforcement des mesures de sécurité ont été annoncé, principalement au niveau de certains sites stratégiques, et notamment les zones d’exploitation de l’uranium, essentiellement sous contrôle français.
 
Après une reconquête plutôt « facile » et assez surprenante des villes du nord, le combat lancé par la France contre les islamistes au Mali, est entré ces derniers dans une phase très brutale.
 
Plusieurs pertes en vies humaines ont été enregistrées dans les deux camps lors de violents combats survenus entre le 20 et le 25 février 2012 à Gao, une des nouvelles du nord malien dont la reconquête avait été annoncée.
 
Usant de la « guérilla urbaine », les mouvements armés ont fait leur réapparition dans la cette ville et ont commencé à combattre l’armée française et les troupes africaines venues en renfort.
 
Le changement de méthode opéré par les groupes « islamistes » avec l’usage de mines anti-personnel et de voitures piégées fait craindre des risques d’attentats dans les pays limitrophes qui  sont presque tous militairement engagés dans ce conflit et dont la porosité des frontières n’est qu’un secret de polichinelle.
Voir aussi:
Prévention des conflits: le Mali et les limites de l'UA
Mali: la CPI aux aguets

Lundi 25 Février 2013
Ouestaf News
Lu 539 fois
Ouestaf News








Derniers tweets
Ouestafnews : L'Afrique de l'ouest en bref à 19H 00 GMT - 02/12/2016 : Nigeria, Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Guinée :... https://t.co/eWWfjJmJvZ
Vendredi 2 Décembre - 20:25
Ouestafnews : Gambie : fin de règne pour Jammeh ?: Ouestafnews - Le régime de Yahya Jammeh semble, à la grande surprise,... https://t.co/6jFwJBQFDw
Vendredi 2 Décembre - 18:51
Ouestafnews : Conseil des ministres du Niger du 01 décembre 2016 (le communiqué): Conseil des Ministres s’est réuni ce jour,... https://t.co/NiMvI0YILL
Vendredi 2 Décembre - 18:07

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : Gambie : va-t-on vraiment ouvrir une nouvelle ère ? https://t.co/2Yaop6O7mB
Vendredi 2 Décembre - 18:49
Hamadou Tidiane SY : 2016, année foncièrement rebelle! Elle refuse de se terminer comme les autres!
Vendredi 2 Décembre - 15:50

Derniers tweets
Momar Niang : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la Gambie, #GambiaDecides , all you need to know about Jammeh here: https://t.co/3zUK33kg1a
Vendredi 2 Décembre - 19:11
Momar Niang : @WillFitzgibbon @ouestafnews gonna see that.
Vendredi 2 Décembre - 19:08