Ouestaf.com, Premier site sous-régional d'information en Afrique de l'ouest
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Cybercriminalité : Nigeria, Sénégal, Côte d’Ivoire, Burkina, Ghana, Bénin, Togo « fichés » par les Indiens

Le gouvernement de l’Inde a officiellement mis en garde ses ressortissants contre les agissements d’escrocs basés en "Afrique de l’Ouest" et qui arnaquent des ressortissants de ce pays asiatique en utilisant l’internet, a appris Ouestafnews de source officielle.


Par Ouestafnews

Ces cybercriminels, sont supposés « basés » au Nigéria, selon le communiqué du gouvernement indien obtenu par Ouestafnews.
« Plusieurs cas d’Indiens roulés par des escrocs basés au Nigéria ont été signalés. Les victimes de ces escroqueries ont perdu de l’argent, subi des souffrances physiques (et parfois) la mort…», affirme le Bureau d’Information du gouvernement Indien dans son communiqué.
« Les escrocs agissent à partir de pays de l’Afrique de l’Ouest tels la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Bénin, le Togo, le Sénégal et le Burkina Faso », précisent les autorités Indiennes qui expliquent que le principal outil de ces escrocs est l’internet, grâce aux courriers électroniques.
Tout récemment la police Sénégalaise a affirmé avoir arrêté un groupe de 23 Nigérians accusés de s’adonner à ces pratiques frauduleuses, consistant à soutirer d’énormes sommes d’argent contre la promesse de contrats d’affaires mirobolants, ou de transferts de gros montants que l’on veut sortir illégalement d’un pays, ou encore de gains substantiels à des loteries étrangères...
Connu dans les pays anglophones sous le nom de « 419 scam », formule originaire du Nigeria, la pratique a fait des victimes un peu partout dans le monde, et pas seulement en Inde, selon les recherches effectuées par Ouestafnews.
Tout récemment un Nigérian et son complice sud africain ont été jugés et reconnus coupables de ces pratiques criminelles en Afrique du Sud même.
Les victimes naïves, mais parfois très cupides et voire mêmes véreux pour certains, tombent très vite dans le piège espérant gagner facilement d’énormes sommes sur d’hypothétiques commissions.
« La plupart des opérations sont organisés de manière très professionnelle au Nigeria, avec des bureaux dans les pays voisins », explique les Indiens qui soulignent que parfois ceux-ci (les escrocs) n’hésitent pas à envoyer des numéros de contacts y compris des numéros supposés être ceux "d’autorités locales ».

Mardi 22 Juillet 2008
Ouestaf News
Lu 4046 fois
Ouestaf News








Derniers tweets
Ouestafnews : Prix africains de Fact-checking : Bénin, Côte d’Ivoire et Sénégal à l’honneur: Ouestafnews - La journaliste béninoi… https://t.co/vFxdcp5V56
Dimanche 19 Novembre - 11:24
Ouestafnews : Massacre du 28 septembre en Guinée : ces obstacles sur le chemin du procès: Ouestafnews – Les autorités guinéennes… https://t.co/1JT5Wvheq2
Vendredi 17 Novembre - 12:20
Ouestafnews : Burkina Faso: Conseil des ministres du 15 novembre 2017 ( le communiqué): Le Conseil des ministres s’est tenu à Oua… https://t.co/4HB6di933b
Jeudi 16 Novembre - 23:43

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : RT @AfDB_Group: For a look at the structural transformations needed in #Africa's industrialization process with a focus on smart industrial…
Lundi 20 Novembre - 19:59
Hamadou Tidiane SY : C'est mechant ça... https://t.co/x3zCC72JYN
Lundi 20 Novembre - 09:19

Derniers tweets
Momar Niang : Selon https://t.co/IC104J5bJ7 Mes followers vivent en: Sénégal(30%),France(12%),Royaume-Uni(7%) https://t.co/p0aOR4IANj
Jeudi 16 Novembre - 19:44
Momar Niang : "Dont limit your curiosity to abstract and policy briefs always read full reports, always check and recheck" Kat Eban #GIJC17
Jeudi 16 Novembre - 14:20