Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Dakar annonce le retrait des bases militaires françaises au Sénégal, Paris moins catégorique

Ouestafnews - Le Sénégal et la France ont décidé le vendredi 19 février 2010 du retrait prochain des bases françaises implantées à Dakar depuis plusieurs décennies, annoncé un haut responsable sénégalais, mais une source française a immédiatement réagi pour atténuer les propos de ce responsable sénégalais.


Les troupes françaises présentes au Sénégal encore appelées, « les Forces Françaises du Cap-Vert » représentent un effectif d’environ 1.200 militaires, appuyés par une soixantaine de fonctionnaires « civils et ouvriers de la défense », selon le site du ministère français de la Défense consulté par Ouestafnews.

Ces «bases françaises vont quitter le Sénégal, en vertu d’un accord, qui sera paraphé avant le 4 avril 2010, par les deux parties », a déclaré Mamadou Bamba Ndiaye, chargé de la communication à la présidence du Sénégal.

M. Ndiaye, cité par l’Agence de presse sénégalaise (APS, publique), a fait savoir que cette décision a été prise à l’issue d’une audience que le président sénégalais Abdoulaye Wade a accordée vendredi à Dakar à Hervé Morin, ministre français de la Défense.

Toutefois, des sources proches du ministère français de la défense citées par l’Agence France presse (AFP, semi-publique) ont affirmé qu’un autre dispositif à vocation régionale sera mis en place au Sénégal et qu’il restera des soldats français sur le sol sénégalais..
« On va vers autre chose, la mise en place d'un pôle de coopération régionale », a notamment affirmé cette source cité par l’AFP.

Les troupes françaises sont cantonnées à Dakar sur la base d’un accord signé entre les deux pays au lendemain des indépendances.

Leurs missions consistent, entre autres, à participer à la défense de l’intégrité du Sénégal dans le cadre des accords de défense entre les deux pays.
En plus du Sénégal, la France dispose de bases militaires en Côte d’Ivoire, au Gabon, au Tchad et à Djibouti.

Cette présence militaire française sur le sol africain 50 ans après les indépendances a toujours été contestée par les partisans d’une totale souveraineté des pays africains mais ces bases ont survécu, beaucoup attribuant cette « survie » des accords aux réseaux nébuleux de la « françafrique ».

Samedi 20 Février 2010
Ouestaf News
Lu 5705 fois
Ouestaf News








Derniers tweets
Ouestafnews : L'Afrique de l'ouest en bref à 19H 00 GMT - 02/12/2016 : Nigeria, Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Guinée :... https://t.co/eWWfjJmJvZ
Vendredi 2 Décembre - 20:25
Ouestafnews : Gambie : fin de règne pour Jammeh ?: Ouestafnews - Le régime de Yahya Jammeh semble, à la grande surprise,... https://t.co/6jFwJBQFDw
Vendredi 2 Décembre - 18:51
Ouestafnews : Conseil des ministres du Niger du 01 décembre 2016 (le communiqué): Conseil des Ministres s’est réuni ce jour,... https://t.co/NiMvI0YILL
Vendredi 2 Décembre - 18:07

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : Des bonnes manières sur FB Soyons clairs là les "amis". Si pour une raison ou une autre vous me supprimez de... https://t.co/42C935ggEH
Samedi 3 Décembre - 11:02
Hamadou Tidiane SY : Gambie : va-t-on vraiment ouvrir une nouvelle ère ? https://t.co/2Yaop6O7mB
Vendredi 2 Décembre - 18:49

Derniers tweets
Momar Niang : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la Gambie, #GambiaDecides , all you need to know about Jammeh here: https://t.co/3zUK33kg1a
Vendredi 2 Décembre - 19:11
Momar Niang : @WillFitzgibbon @ouestafnews gonna see that.
Vendredi 2 Décembre - 19:08