Ouestaf.com, Premier site sous-régional d'information en Afrique de l'ouest
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Danse contemporaine : nouvelle création de Germaine Acogny, les femmes vous parlent

Ouestafnews - Afro-dites/Kaddu Jigeen (parole aux femmes en langue wolof ), c’est le jeu de mots choisi pour nommer la nouvelle chorégraphie de la compagnie de danse Jant-bi, une création qui met en scène uniquement des femmes.


Il s’agit de « neuf femmes qui vont parler de leur vie avec beaucoup de tendresse, beaucoup de colère, de joie, de peines », a expliqué la célèbre chorégraphe Germaine Acogny, lors d’une rencontre avec la presse.

Germaine Acogny, sénégalaise d’origine béninoise est la directrice artistique de la compagnie Jant-bi, basée à Toubab Dialaw, petit village situé à une cinquantaine de km de Dakar et considéré comme un lieu de création artistique et culturel.

« Afro-dites », est une innovation pour Jant-bi, étant donné que c’est la première représentation de la compagnie exclusivement interprétée par des danseuses, explique les responsables de la troupe de danse qui soulignent que ce fut un « un long processus » qui a abouti à Afro-dites.

« Nous avions à choisir des danseuses qui avaient à la fois les capacités techniques en tant que danseuses, mais aussi l’approche psychologique nécessaire pour ce type de travail qui est la danse contemporaine », explique Patrick Acogny, lui-même chorégraphe et par ailleurs fils de Germaine Acogny.

Les neuf danseuses qui interprètent la création, toutes des Sénégalaises âgées de 17 à 34, novices dans la danse, ont été choisies sur une liste originelle de 30 candidates.

En une heure et un quart Afro-dites/Kaddu Jigen expose des thèmes divers allant de la famille à la religion, en passant par l’immigration, selon les documents remis à la presse.

En attendant, la première représentation, prévue samedi 07 janvier 2012 à la maison de la culture Douta Seck à Dakar, la pièce est présentée par ses promoteurs comme « un regard décapant sur les coutumes, les habitudes et sur les contradictions africaines de la vie moderne ». Après l’étape de Dakar, une tournée régionale est dans les plans de la compagnie, notamment dans les villes de Kaolack (centre est), Saint-Louis (nord) et Ziguinchor (sud).

Créée en 1998 la compagnie Jant-bi, est basée à l’école des sables de Toubab Dialaw, un centre international de danses africaines et contemporaines.


Vendredi 6 Janvier 2012
Ouestaf News
Lu 999 fois
Ouestaf News








Derniers tweets
Ouestafnews : Les brèves en Afrique de l'Ouest à 19H00 GMT- le 24/11/2017- Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Mali, Sénégal, Bénin : ba… https://t.co/sbQ4kk6t32
Vendredi 24 Novembre - 22:30
Ouestafnews : Eau potable au Sénégal : pourquoi les ruraux ont soif ?: Ouestafnews - L’eau potable est inégalement répartie au Sé… https://t.co/Mbe2ZNLmNR
Vendredi 24 Novembre - 17:10
Ouestafnews : #Internet #TIC #Coupure #Afrique #Ouestaf L'Afrique a perdu environ 133 milliards de francs CFA entre 2015 et... https://t.co/5Y20S9ZTJ6
Jeudi 23 Novembre - 20:19

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : #sonatel #orange #service #artp Et cet Internet qui depuis ce matin ne fait que ramer. On se croirait au 20e... https://t.co/OYdCfg6wiA
Vendredi 24 Novembre - 16:31
Hamadou Tidiane SY : #Sénégal #gouvernance #religion Retour au pays du "prési de la transhumance" que je retrouve empêtré dans le... https://t.co/ogWpapW39M
Vendredi 24 Novembre - 15:07

Derniers tweets
Momar Niang : RT @abdouazizcisse9: #médias #journalisme #kebetu @AlhousseyniSane @alioufaye2 @mniang48 @bayemomardieng @carlitolwanda https://t.co/z04X9l…
Vendredi 24 Novembre - 20:17
Momar Niang : RT @DrameDiomma: Eau potable au Sénégal : pourquoi les ruraux ont soif ? https://t.co/c2dR57mhFF
Vendredi 24 Novembre - 20:16