Vendredi 31 Octobre 2014







Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Environnement : les éléphants d’Afrique décimés, la Sierra Leone perd son dernier spécimen, plus que 10 au Sénégal, les pessimistes prédisent l’extinction de l’espèce dans 10 ans

Ouestafnews – La Sierra Leone a perdu son « dernier éléphant en décembre dernier » et « au Sénégal il n’en reste plus que dix », le trafic de l’ivoire poussant les braconniers à intensifier leurs activités qui menacent de décimer toute l’espèce.


« La hausse de la demande d’ivoire dans le marché asiatique, alimente le commerce illicite de défenses d’éléphants en provenance d’Afrique particulièrement », affirme un article du journal américain Washington Post sur son site web consulté par Ouestafnews.

« Durant ces huit dernières années le prix du kilogramme d’ivoire est passé de 100 à 1.800 (de 53.000 à plus de 956.000 FCFA au taux d’aujourd’hui), créant ainsi un marché noir très lucratif », explique les deux journalistes à l’origine de l’article qui citent des « experts » de la défense de l’environnement.

« Si ce commerce n’est pas arrêté, les éléphants risquent de disparaitre d’ici 2020 », affirment les mêmes sources pour qui « ce commerce illicite est cent fois plus important que le (circuit) légal, générant un chiffre d’affaires de 264 millions de dollars (plus de 140,3 milliards FCFA) ».

« Si nous nous ne parvenons pas à enrayer le fléau, les éléphants pourraient bientôt être anéantis dans une grande partie de l'Afrique,», a déclaré Samuel K. Wasser, un biologiste de l’université de Washington, cité par les auteurs.

«L'impact que la perte de cette espèce -clé pourrait avoir sur les écosystèmes africains est difficile à imaginer », a notamment ajouté le biologiste.

« Rien qu’au Kenya, la recrudescence du braconnage à couté la vie à 271 éléphants en trois ans (et) le parc national de Tsavo (sud du Kenya) qui comptait 50.000 éléphants en 1960 n’abrite aujourd’hui que 11.000 » , précise le journal avant de conclure que « depuis le début de l’année pas moins de dix chinois tentant de faire sortir de l’ivoire ont été arrêtés à l’aéroport de Nairobi ».

Ces informations du Wahsington Post sont publiées à un moment où la percée diplomatique chinoise en Afrique ainsi que les investissements asiatiques sur le continent africain font de plus en plus l’objet de fortes critiques de la part des leaders du monde occidental, poussant les experts à s’intéresser à tous les type de relations entre l’Asie et l’Afrique.

Mercredi 19 Mai 2010
Ouestaf News
Lu 3238 fois








Derniers tweets
Ouestafnews : Conseil des ministres du Mali du jeudi 30 octobre 2014 (le communiqué): Le Conseil des Ministres s’est réuni en... http://t.co/S0l2UuyGhm
Vendredi 31 Octobre - 04:23
Ouestafnews : #BurkinaFaso : la journée du 30 octobre, près d'un trentaine morts enregistrés (médias)
Vendredi 31 Octobre - 03:21
Ouestafnews : Discours à la nation de Blaise Compaoré (texte intégral): Peuple du Burkina Faso, chers compatriotes, Il y a des... http://t.co/QClS7Yk4RP
Vendredi 31 Octobre - 01:48