Ouestaf.com, Premier site sous-régional d'information en Afrique de l'ouest
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Expulsion d'un blogueur tchadien : le Sénégal déçoit

Ouestafnews - Les organisations de défense de la liberté d’expression ont vigoureusement dénoncé l’expulsion par les autorités sénégalaises du blogueur Tchadien Makaila Nguebla, qui vivait en terre sénégalaise depuis 2005.




Makaila Nguebla a été expulsé le 07 mai 2013 au lendemain d’une sortie médiatique sur la radio privée sénégalaises Sud Fm, faisant craindre le début d'une régression sur le plan des libertés publiques avec le nouveau régime du président Macky Sall, au pouvoir depuis un an.

Très remontées par cette expulsion surprenante dans un pays qui se vante d’être « démocratique », plusieurs organisations sont montés au créneau pour dénoncer l’acte posé par les autorités sénégalaises à l’encontre du militant tchadien qui anime un blog particulièrement critique envers les autorités actuelles du Tchad, dont les pratiques sont dénoncés à longueur d’articles..

Pour le réseau des blogueurs du Sénégal l’expulsion de Nguebla porte sérieusement atteinte aux dispositions de la constitution sénégalaise mais aussi de l’article 19 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme .

« Les événements en cours dans son pays ne sauraient être un prétexte pour le réduire au silence », soulignent ce réseau dans son communiqué.

L’expulsion de M. Nguebal « fait suite à la visite à Dakar les 3 et 4 mai derniers du Ministre tchadien de la Justice M. Padaré (Jean Bernard Padaré) en vue de la signature d’un accord de coopération judiciaire entre le Sénégal et Tchad », rapporte Internet Sans Frontières (ISF), organisation qui défend la liberté d’expression dans le cyberespace.

Par ailleurs Internet Sans Frontières « regrette que la première mise en oeuvre, symbolique, de cette entente judiciaire bilatérale, concerne précisément un défenseur des droits de l’homme et un dissident politique réfugié au Sénégal qui n’a violé aucune loi de son territoire d’accueil ».

« Nous sommes révoltés par la décision des autorités sénégalaises de ne pas protéger Makaila Nguebla en lui permettant de rester au Sénégal. L’avoir expulsé est une honte », s’est indigné pour sa part l’ONG Reporters sans frontières (RSF) qui défend la liberté de la presse.

Selon RSF, l’expulsion de Nguebla, intervient dans un contexte difficile à l’intérieur même du Tchad avec opération « anti-presse indépendante et d’opposition », actuellement en cours dans ce pays d’Afrique centrale dirigé d’une main de fer par le président Idriss Deby Itno.

Plusieurs journalistes et blogueurs du pays sont actuellement en détention, notamment Jean Etienne Laokolé, Moussaye Avenir de la Tchiré et plus récemment le secrétaire général de l’Union des journalistes tchadien Eric Topona.

Selon le directeur Afrique de Human Rights Watch, Daniel Bekele l’affaire Nguebla semble liée à cette chasse organisée contre les journalistes.

« L’expulsion de Nguebla constitue une déception dans une démocratie ouverte comme le Sénégal », a-t-il notamment estimé, sur le site de son organisation.

Lors d’une rencontre avec la presse, ce vendredi 10 mai 2013, la Ligue sénégalaise des droits de l’homme (LSDH) a exigé aux autorités sénégalaises le retour à Dakar du militant et activiste tchadien.

« Nous demandons aux autorités sénégalaises de le faire revenir, parce qu’il n’est pas question de perdre les avancées démocratiques que nous avons acquises en 2012 en combattant le régime d’Abdoulaye Wade », a affirmé le président de LSDH, Assane Dioma Ndiaye, cité par l’Agence de presse sénégalaises (APS, publique).

Le rapport 2013 de la liberté d’expression de Reporters sans frontières (Rsf), classe le Sénégal à la 59ème place sur un total de 179 pays, soit un gain de 16 places par rapport à l’année dernière.

A travers le traitement réservé à Nguebla, le Sénégal a surpris beaucoup d’observateurs qui ne manquent pas d’y voir, comme l‘a fait ISF, un lien avec la récente visite du ministre tchadien de la Justice Jean-Bernard Padaré à Dakar.

Trois jours avant l’expulsion de Nguebla, il a signé avec son homologue sénégalais un accord de coopération judiciaire, mais qui entre dans le cadre du procès en vue de l’ex-président tchadien Hissène Habré, en exil à Dakar depuis 1990 et soupçonné de crimes contre l’humanité. Un dossier qui visiblement a créé un rapprochement entre le Sénégal et le Tchad.

Vendredi 10 Mai 2013
Ouestaf News
Lu 616 fois
Ouestaf News


Derniers tweets
Ouestafnews : Mali: conseil des ministres du 26 juillet 2017 (le communiqué): Le Conseil des Ministres s'est réuni en session... https://t.co/fkNW7ycr9S
Mercredi 26 Juillet - 21:58
Ouestafnews : Les brèves en Afrique de l'Ouest à 13H00 GMT- le 26/07/2017- Nigeria, Togo, Sénégal, Côte d’Ivoire : NNPC, Boko... https://t.co/H8gxI4Qukg
Mercredi 26 Juillet - 17:22
Ouestafnews : Les brèves en Afrique de l'Ouest à 19H00 GMT- le 25 /07/2017- Sénégal, Côte d’Ivoire, Niger, Ghana : industrie,... https://t.co/KPe0eA1KWs
Mardi 25 Juillet - 23:07

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : #Médias #technologie #Afrique #GAFA Une autre initiative intéressante mais à laquelle les médias africains... https://t.co/npSFL2lHrh
Samedi 22 Juillet - 00:13
Hamadou Tidiane SY : Ainsi donc les menaces de Gorgui ont secoué le palais ? Dites moi que je rêve, SVP!
Vendredi 21 Juillet - 19:58

Derniers tweets
Momar Niang : RT @scidevafrique: Des scientifiques mettent au point un outil de prédiction de potentielles maladies susceptibles de passer de... https://…
Mardi 25 Juillet - 19:29
Momar Niang : RT @scidevafrique: Un rapport indique qu'en 2030, le coût du traitement du diabète pourrait tripler et submerger les systèmes de... https:/…
Mardi 25 Juillet - 19:28