Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Financement de la réforme LMD : les ''lenteurs'' de l'UEMOA décriées

Le recteur de l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), Abdou Salam Sall, a déploré ''le retard'' de l'Union économique et monétaire ouest africaine(UEMOA) sur la réforme de l'enseignement supérieur et le système LMD (Licence-Master-Doctorat) et surtout ''les lenteurs'' de la bureaucratie de l'institution sous-régionale a appris Ouestafnews de source informée.


Par Ouestafnews

'L'UEMOA est en retard sur la réforme de l'enseignement et le système LMD. Ici à l'université Cheikh Anta Diop de Dakar, je ne recevrais aucun expert de l'UEMOA pour me sensibiliser sur la réforme de l'enseignement', a dit le professeur Abdou Salam Sall dont les propos sont relayés par le quotidien privé dakarois Walfadjri.
La Banque africaine de développement (BAD) a mis 20 milliards à la disposition de l'UEMOA pour qu'elle sensibilise les universités africaines sur la réforme du système LMD, a indiqué le professeur Sall, selon qui ''cet argent dort dans ses caisses depuis trois ans, malgré la sortie de vagues d'universitaires pour dénoncer les lenteurs de la bureaucratie de l'UEMOA''.
L'institution sous-régionale se suffit à ''lancer un appel d'offres pour trouver des experts qui puissent descendre sur le terrain et sensibiliser les universités sur la réforme du système LMS'', a regretté le recteur de l'UCAD. Selon lui, cette attitude ''dénote que l'UEMOA ne comprend rien à l'enseignement supérieur'''.
Le recteur de l'Université de Dakar a donné l'exemple de l'Union européenne qui sollicite l'expertise des universitaires européens quand elle veut faire quelque chose sur l'enseignement supérieur. ''Ils nous auraient appelé, nous autres recteurs, on aurait utilisé l'argent en deux heures''.
L'Université de Dakar est en train de se déployer pour s'arrimer aux normes internationales de l'enseignement supérieur avec des innovations dans la formation pédagogique comme l'enseignement à distance, selon son recteur. Il assure que l'institution reste ouverte à toute forme d'échanges de savoir avec les autres universités africaines.
"Nous mettrons à la disposition de l'université africaine qui en fera la demande toute la documentation et la maquette nécessaire pour la mise en place d'écoles doctorales et de Masters déjà enseignés à Dakar'', dit-il.
L'Université de Dakar compte plus de 40.000 étudiants dont plus de 10.000 viennent des autres pays d'Afrique.

Vendredi 10 Octobre 2008
Ouestaf News
Lu 3206 fois
Ouestaf News







Derniers tweets
Ouestafnews : L'Afrique de l'ouest en bref à 19H 00 GMT - 05/12/2016 : Mali, Nigeria, Sénégal, Bénin : justice, Michel Tomi,... https://t.co/y7WeY7Kaov
Lundi 5 Décembre - 20:26
Ouestafnews : L'Afrique de l'ouest en bref à 19H 00 GMT - 02/12/2016 : Nigeria, Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Guinée :... https://t.co/eWWfjJmJvZ
Vendredi 2 Décembre - 20:25
Ouestafnews : Gambie : fin de règne pour Jammeh ?: Ouestafnews - Le régime de Yahya Jammeh semble, à la grande surprise,... https://t.co/6jFwJBQFDw
Vendredi 2 Décembre - 18:51

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : ---- OPPORTUNITE Un programme international de "mentoring" cherche une journaliste sénégalaise... https://t.co/lHUIyik2nL
Mardi 6 Décembre - 10:18
Hamadou Tidiane SY : #Diplomatie, alors, l'ambassade #US à Dakar : une vraie ou une fausse ?
Lundi 5 Décembre - 19:57

Derniers tweets
Momar Niang : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la Gambie, #GambiaDecides , all you need to know about Jammeh here: https://t.co/3zUK33kg1a
Vendredi 2 Décembre - 19:11
Momar Niang : @WillFitzgibbon @ouestafnews gonna see that.
Vendredi 2 Décembre - 19:08