Ouestaf.com, Premier site sous-régional d'information en Afrique de l'ouest
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Français tués en Mauritanie: arrestation du revendeur de la voiture utilisée

Le revendeur mauritanien du véhicule utilisé par les assassins des quatre touristes français tués le 24 décembre en Mauritanie, a été arrêté dimanche et transféré mercredi à Aleg (sud), a-t-on appris de sources sécuritaires.


Par AFP

Français tués en Mauritanie: arrestation du revendeur de la voiture utilisée
"Le revendeur a été arrêté dimanche, il aurait fait la transaction avec l'un des agresseurs des Français dans un petit restaurant de la ville (de Nouakchott), la veille de l'opération menée contre les touristes", a indiqué à l'AFP un des enquêteurs sous couvert d'anonymat.

L'homme a été transféré mercredi matin à Aleg où il a rejoint huit autres suspects dans le cadre de l'enquête, qui est toujours aux mains de la gendarmerie de la ville. Les trois agresseurs, présentés par les autorités comme des proches de la mouvance d'Al-Qaïda, sont toujours en en fuite.

Selon le ministère de l'Intérieur, la voiture est entrée le 14 décembre en Mauritanie, en provenance du Maroc.

Mais "il n'y a pas forcément de liens à établir entre les réseaux terroristes au Maroc et en Mauritanie, le commerce de véhicules étant très florissant entre les deux pays", selon un des enquêteurs.

Les enquêteurs avaient auparavant indiqué à l'AFP que les assaillants avaient suivi, à bord de cette Mercedes, les touristes depuis leur départ de Nouakchott, le 24 décembre au matin. Un des agresseurs a ensuite été vu à Aleg au moment où les Français changeaient de l'argent à un guichet.

Les touristes, qui voulaient rejoindre en voiture le Burkina Faso, s'étaient ensuite arrêtés sur le bord de la route, près d'Aleg, pour déjeuner à l'ombre d'un arbre lorsqu'ils ont été attaqués. Quatre d'entre eux ont été tués et un blessé.

La Mercedes 190, qui avait des fausses plaques d'immatriculation mauritaniennes, avait été retrouvée dans la ville d'Aleg quelques heures après l'attaque.

Le Maroc a aidé les autorités mauritaniennes en mettant à disposition des spécialistes dans le domaine des empreintes digitales qui ont inspecté le vehicule utilisé et le taxi qui a transporté les assaillants vers le Sénégal.

Des douilles de l'arme utilisée lors de l'attaque sont actuellement analysées au Maroc, pour éventuellement confirmer qu'elles proviennent de la kalachnikov retrouvée dans un tas d'ordures à Aleg et présentée par les enquêteurs comme l'arme du crime.

Selon les autorités mauritaniennes, deux des trois auteurs de l'attaque contre les Français sont soupçonnés d'appartenir au Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC) algérien, devenu Branche d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (BAQMI).

Mercredi 2 Janvier 2008
Ouestaf News
Lu 3554 fois
Ouestaf News







Derniers tweets
Ouestafnews : Conseil des ministres du Sénégal du 18 janvier 2017 (le communiqué): Le Président Macky SALL a réuni le Conseil... https://t.co/EtgfhNh7nr
Jeudi 19 Janvier - 14:32
Ouestafnews : L'Afrique de l'ouest en bref à 13H 00 GMT - 19/01/2017 - Gambie, Togo, Mali, Côte d’Ivoire, Niger, Burkina Faso,... https://t.co/A00XekCUS0
Jeudi 19 Janvier - 14:08
Ouestafnews : Conseil des ministres de Côte d'Ivoire du 18 janvier 2017 (le communiqué): Le mercredi 18 janvier 2017, un... https://t.co/o75xji4fIy
Jeudi 19 Janvier - 12:48

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : Une belle prière contre nos propres faiblesse et égoïsmes. Amine. https://t.co/xhHSJNT1Jt
Jeudi 19 Janvier - 14:56
Hamadou Tidiane SY : Incongruité.... https://t.co/BgKJ3K6bt7
Jeudi 19 Janvier - 14:52

Derniers tweets
Momar Niang : #Gambie: les forces de la cedeao en position, arrivée de 800 soldats nigérians au Sénégal (source RFM)
Mercredi 18 Janvier - 18:00
Momar Niang : #Gambia top judge pulls out of inauguration challenge https://t.co/TU8Q4kUsom
Lundi 16 Janvier - 20:18