Ouestaf.com, Premier site sous-régional d'information en Afrique de l'ouest
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Français tués en Mauritanie: le suspect interpellé membre de l'ex-GSPC algérien

Un homme de "type maghrébin", interpellé le 28 décembre au Mali dans le cadre de l'enquête sur le meurtre de quatre touristes français en Mauritanie voisine, a été identifié comme un Algérien membre de l'ex-GSPC, a appris l'AFP de sources sécuritaires maliennes.


Par AFP

Français tués en Mauritanie: le suspect interpellé membre de l'ex-GSPC algérien
L'homme, qui a été appréhendé à Douentza (centre-nord du Mali) en possession d'un pistolet automatique et d'une grenade, "est de nationalité algérienne", a déclaré une source sécuritaire sous couvert d'anonymat.

"Il est dangereux. (...) C'est un membre actif de (l'ex-)GSPC" algérien, Groupe salafiste pour la prédication et le combat, rebaptisé depuis Branche d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Baqmi), a ajouté cette source.

Ces informations ont été confirmées à l'AFP par plusieurs autres sources sécuritaires.

Outre un pistolet automatique et une grenade, le suspect avait, au moment de son interpellation, un téléphone satellitaire et une carte d'identité malienne - fausse - au nom de Mohamed Ould Ahmed, ainsi qu'un passeport algérien au nom de Belkassim Zaïoudi.

"Nous poursuivons les enquêtes" pour retrouver les meurtriers présumés des touristes français en Mauritanie, a ajouté une de ces sources, qui n'a pas souhaité donner de précisions.

Le Mali a annoncé avoir déployé le 25 décembre, lendemain de l'attaque contre les touristes français, un "important dispositif de sécurité" de long de sa frontière avec la Mauritanie (plus de 2.000 km) dans le cadre de la recherche des assaillants, en fuite.

Plusieurs responsables mauritaniens avaient déclaré qu'ils avaient été localisés près de la frontière sénégalaise. Ils sont activement recherchés dans les trois pays.

Le 24 décembre, ils avaient attaqué un groupe de cinq touristes français à une vingtaine de kilomètres de la localité d'Aleg, dans le sud-est de la Mauritanie. Quatre Français ont été tués, le cinquième blessé.

Au total, neuf suspects ont été interpellés en Mauritanie dans le cadre de l'enquête.

Les autorités mauritaniennes avaient évoqué d'abord la thèse d'un crime crapuleux, puis annoncé avoir identifié deux des trois assaillants comme étant proches du GSPC.

Depuis, elles affirment ne plus écarter "les autres formes de criminalité transfrontalière", faisant notamment allusion, selon des experts, au trafic de drogue.

Jeudi 3 Janvier 2008
Ouestaf News
Lu 3895 fois
Ouestaf News

Derniers tweets
Ouestafnews : Les brèves en Afrique de l'Ouest à 19H00 GMT- le 16/10/2017- Niger, Sénégal, Bénin, Liberia : diplomatie, droits... https://t.co/t9M6Zynv3C
Lundi 16 Octobre - 22:59
Ouestafnews : Les brèves en Afrique de l'Ouest à 13H00 GMT- le 17/10/2017- Ghana, Côte d’Ivoire, Togo, Burkina Faso :... https://t.co/g8MTC9DnWF
Lundi 16 Octobre - 18:13
Ouestafnews : Les brèves en Afrique de l'Ouest à 19H00 GMT- le 13/10/2017- Liberia, Niger, Nigeria : élections, Georges Weah,... https://t.co/qlEPuzbLLe
Vendredi 13 Octobre - 22:55

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : #humanisme #Paix #violence Facebook, qui n'oublie rien (lol), me rappelle que j'avais posté le texte ci-dessous... https://t.co/HmM0iqREHd
Jeudi 12 Octobre - 18:46
Hamadou Tidiane SY : La patience comme arme et la lucidité comme compagne. Le reste viendra.
Mercredi 11 Octobre - 00:28

Derniers tweets
Momar Niang : #kebetu #Cinéma : « Songho » où la musique à la folie https://t.co/rhQNx4vc6X
Vendredi 13 Octobre - 19:07
Momar Niang : #Liberia : les risques d’un retour à l’instabilité sont « minimes » (analyste) https://t.co/H59ggKHhMP
Mardi 10 Octobre - 19:31