Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Gambie : un ancien ministre demande le transfert de la CADHP et la traduction de Jammeh devant la CPI

Ouestafnews – Une « Coalition pour les droits de l’homme » basée à Dakar, a demandé le transfert du siège de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP, une institution de l’Union Africaine) de Banjul vers une autre capitale, en raison notamment des «violations récurrentes» des droits de l’homme par le régime du président Yahya Jammeh.


Ces propos sont tenus au lendemain de ceux du président gambien qui a publiquement menacé de « tuer » quiconque déstabiliserait son pays sous prétexte de défendre les droits de l’homme.
« La Gambie est devenue un pays champion du monde des intimidations », a déclaré Bubacar Baldeh, ancien ministre gambien qui a servi sous le régime du président Dawda Jawara et sous l’actuel régime.
Avant d’aller vivre en exil, M. Baldeh a aussi servi pendant plusieurs années l’actuel régime qu’il dénonce en tant que chargé de la propagande pour le compte de l’Alliance pour la Réorienttion patriotique et la Construction (APRC, parti du président Jammeh au pouvoir).
« Le pays qui se caractérise par des arrestations arbitraires, est devenu une prison grandeur nature », a estimé l’ancien ministre actuellement membre de la « Coalition pour les droits de l’homme ».
M. Baldeh, dont les propos sont cités par l’Agence de presse sénégalaise, s’exprimait lors d’un point de presse co-organisé par la Rencontre africaine pour la défense des droits de l’homme (Raddho) et Open Society for West Africa (Osiwa).
La Raddho est une organisation panafricaine de défense des droits le l’homme et Osiwa est une organisation financée par l’homme d’affaires américain, George Soros pour promouvoir ce qu’il appelle des « sociétés plus ouvertes ».
« La démocratie, la liberté et la justice, n’existent plus depuis 15 ans que Yahya Jammeh est au pouvoir, car toutes les institutions sont sous le contrôle de l’exécutif », a encore accusé l’ancien ministre qui demande « la traduction du président Yaya Jammeh, devant la Cour pénale internationale (CPI)», a ajouté l’ancien ministre gambien.
Toutefois, les chefs d’Etat africains ont récemment exprimé leur défiance vis-à-vis de la CPI et leur refus de collaborer avec cette institution estimant qu’elle ne s’en prend qu’aux dirigeants africains.

Lundi 28 Septembre 2009
Ouestaf News
Lu 3247 fois
Ouestaf News








Derniers tweets
Ouestafnews : L'Afrique de l'ouest en bref à 19H 00 GMT - 07/12/2016 : Burkina Faso, Sénégal, Nigeria, Côte d’Ivoire : médias,... https://t.co/BBvSpvPNDw
Mercredi 7 Décembre - 20:20
Ouestafnews : L'Afrique de l'ouest en bref à 19H 00 GMT - 06/12/2016 : Nigeria, Ghana, Niger, Côte d’Ivoire : Défense,... https://t.co/jZtQyaHucp
Mardi 6 Décembre - 20:27
Ouestafnews : L'Afrique de l'ouest en bref à 13H 00 GMT - 06/12/2016 : Mali, Ghana, Nigeria, Sénégal : Niono, attaque,... https://t.co/i2O8a30RPe
Mardi 6 Décembre - 16:32

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : #médias et #journalisme en Afrique : que de défis #RAC2016
Jeudi 8 Décembre - 09:44
Hamadou Tidiane SY : #media #journalisme 75 % des médias africains utilisent les grandes agences comme source d'information sur le reste de l'Afrique #RAC2016
Jeudi 8 Décembre - 09:02

Derniers tweets
Momar Niang : #Kebetu #senegal #Ejicom offre une bourse professionnelle aux diplômés en sciences économiques et de gestion https://t.co/tBTpmKtTuG
Mardi 6 Décembre - 15:40
Momar Niang : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la Gambie, #GambiaDecides , all you need to know about Jammeh here: https://t.co/3zUK33kg1a
Vendredi 2 Décembre - 19:11