Ouestaf.com, Premier site sous-régional d'information en Afrique de l'ouest
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Ghana : Vers l'abolition de la peine de mort

Ouestafnews - Les Ghanéens devaient être appelés aux urnes pour décider de l’abolition ou pas de la peine de mort à travers un référendum, selon une source officielle.


Le Ghana qui figure parmi les pays qui n’appliquent plus la peine de mort, même si la peine capitale figure dans les lois du pays.
Selon les amendements qui leur seront « proposés les Ghanéens vont se prononcer sur le remplacement de la peine de mort par la prison à vie », a indiqué e professeur Emmanuel Dankwa, président du Comité de pilotage des réformes constitutionnelles (Cric, sigle en anglais).

Cité par la presse locale en marge d’une rencontre sur la réforme de la constitution de 1992, le professeur Dankwa, a aussi annoncé que le référendum sera aussi l’occasion pour le peuple de se prononcer sur deux autres dispositions de la charte fondamentale : le pouvoir du président de la république de déclarer la guerre qui doit désormais revenir au parlement et la prestation de serment du président élu qui selon les propositions ne doit plus se faire devant le parlement mais devant la haute Cour de justice.

Aucune date précise n’a été avancée pour la tenue de ce référendum, mais dans ses recommandations, la Cric propose qu’il soit tenu concomitamment avec les prochaines élections des assemblées de district, prévues durant l’année 2014.

En matière de peine capitale, le Ghana figure dans la liste des pays « abolitionniste de fait », bien que l’on compte 138 personnes qui sont actuellement dans le couloir de la mort au Ghana, la dernière exécution dans ce pays remonte à 1993, indique la coalition mondiale contre la peine de mort.

En Afrique de l’ouest, le Nigeria et la Gambie constituent les principaux pays qui maintiennent la peine capitale contre une majorité qui tend vers l’abolition. Au Nigeria, 1233 personnes sont actuellement dans le couloir de la mort et quatre exécutions ont été notées en 2013.

En Gambie, où l’on compte 38 condamnés à la peine de mort, le moratoire observé depuis plusieurs décennies a été rompu en 2012 avec l’exécution de neuf personnes. Un acte qui avait soulevé un concert de condamnation à travers le monde.

Le Togo et le Sénégal ont aboli la peine de mort depuis 2002.



________________________________________
Ce courrier électronique ne contient aucun virus ou logiciel malveillant parce que la protection Antivirus avast! est active.

Mardi 24 Juin 2014
Ouestaf News
Lu 341 fois
Ouestaf News


Derniers tweets
Ouestafnews : Les brèves en Afrique de l'Ouest à 19H00 GMT- le 25/09/2017- Côte d’Ivoire, Sénégal, Nigeria : coopération,... https://t.co/IxOyoaqweh
Lundi 25 Septembre - 22:40
Ouestafnews : Les brèves en Afrique de l'Ouest à 13H00 GMT- le 25/09/2017- Niger, Mali, Côte d’Ivoire, Togo : pétrole,... https://t.co/TJ9oeklTpi
Lundi 25 Septembre - 17:10
Ouestafnews : Mali: Plus de 150.000 enfants privés d'école par l'insécurité (Rapport): Ouestafnews - L'insécurité qui sévit au... https://t.co/e4Rj1aPMW6
Dimanche 24 Septembre - 20:31

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : #Sénégal, mon beau pays... Je me suis réveillé un peu triste en pensant à tous ces milliers, voire dizaines de... https://t.co/aCWk0zMbtN
Lundi 25 Septembre - 12:03
Hamadou Tidiane SY : On peut être choqué mais pas surpris par la révélation de ce jour de la part d'un (ex-)homme de gauche,... https://t.co/2OIsP8wHNY
Dimanche 24 Septembre - 21:51

Derniers tweets
Momar Niang : Mali: Plus de 150.000 enfants privés d'école par l'insécurité (Rapport) https://t.co/MPYAv5eDSi
Lundi 25 Septembre - 16:53
Momar Niang : #Mali: Plus de 150.000 enfants privés d'école par l'insécurité (Rapport) https://t.co/MPYAv5eDSi
Dimanche 24 Septembre - 20:30