Ouestaf.com, Premier site sous-régional d'information en Afrique de l'ouest
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Hivernage 2009: Le CILSS prévoit un déficit pluviométrique en Afrique de l’ouest

Ouestafnews - Le Sahel connaîtra cette année une pluviométrie déficitaire qui va occasionner par endroits des "poches de sécheresse", a averti le secrétaire exécutif du Comité inter-Etats de lutte contre la sécheresse au Sahel (CILSS).


« L'examen de la situation pluviométrique au cours des trois prochains mois (juillet, août, septembre) n'est pas du tout reluisant», affirme Alhousseini Breteaudau dans les colonnes du quotidien burkinabé Sidwaya consulté par Ouestafnews.
La plupart des pays concernés dépendent des pluies pour ce qui est de leur agriculture.
Ainsi des pluies abondantes en 2008 avaient permis l’accroissement de la production agricole dans plusieurs de ces pays, au Sénégal, au Mali et au Burkina Faso notamment.
« Il est fort probable qu'il pleuve moins que l'année dernière », mais si la quantité de pluie est « assez bien repartie, on aurait de fortes chances d'avoir une production (agricole) satisfaisante », précise toutefois le patron du CILSS.
L'analyse des données montre que le Sahel central auquel appartiennent le Burkina Faso, l'Est du Mali, le Niger, le Tchad et le Nord des pays de la zone dite "humide" va connaître une tendance "normale à déficitaire", selon les mêmes sources pour qui une telle situation pourrait induire « des poches de sécheresse ».
Dans le Sahel occidental par contre, (Sénégal, Sud-ouest et Centre, Nord et Ouest de la Guinée Conakry, Mali, Sud-ouest de la Mauritanie, Gambie, Guinée-Bissau), les quantités de pluie seront inférieures à la normale.
Enfin, une troisième catégorie de pays, ceux du Golfe de Guinée notamment (de la Côte d'Ivoire au Cameroun) affiche une tendance normale théoriquement plus favorable en termes de pluie.
Selon le CILSS, qui craint l’effet des changements climatiques, au-delà de ces "mauvaises nouvelles", la grande inconnue demeure le démarrage et la fin de la saison des pluies qui pourtant sont déterminants pour la production agricole.
Le CILSS qui a son siège à Ouagadougou et dont le mandat porte sur la sécurité alimentaire s'intéresse de près aux conditions climatiques qui déterminent en grande partie la production agricole dans cette partie de l’Afrique.



Mardi 26 Mai 2009
Ouestaf News
Lu 3294 fois
Ouestaf News








Derniers tweets
Ouestafnews : Les brèves en Afrique de l'Ouest à 19H00 GMT- le 24/11/2017- Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Mali, Sénégal, Bénin : ba… https://t.co/sbQ4kk6t32
Vendredi 24 Novembre - 22:30
Ouestafnews : Eau potable au Sénégal : pourquoi les ruraux ont soif ?: Ouestafnews - L’eau potable est inégalement répartie au Sé… https://t.co/Mbe2ZNLmNR
Vendredi 24 Novembre - 17:10
Ouestafnews : #Internet #TIC #Coupure #Afrique #Ouestaf L'Afrique a perdu environ 133 milliards de francs CFA entre 2015 et... https://t.co/5Y20S9ZTJ6
Jeudi 23 Novembre - 20:19

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : #sonatel #orange #service #artp Et cet Internet qui depuis ce matin ne fait que ramer. On se croirait au 20e... https://t.co/OYdCfg6wiA
Vendredi 24 Novembre - 16:31
Hamadou Tidiane SY : #Sénégal #gouvernance #religion Retour au pays du "prési de la transhumance" que je retrouve empêtré dans le... https://t.co/ogWpapW39M
Vendredi 24 Novembre - 15:07

Derniers tweets
Momar Niang : RT @abdouazizcisse9: #médias #journalisme #kebetu @AlhousseyniSane @alioufaye2 @mniang48 @bayemomardieng @carlitolwanda https://t.co/z04X9l…
Vendredi 24 Novembre - 20:17
Momar Niang : RT @DrameDiomma: Eau potable au Sénégal : pourquoi les ruraux ont soif ? https://t.co/c2dR57mhFF
Vendredi 24 Novembre - 20:16