Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Intégration : plus de 100 milliards FCFA pour moderniser le corridor Abidjan-Lagos

Ouestafnews – Cinq pays ouest africains devraient bénéficier d’un projet routier d’intégration d’un montant de 228 millions de dollars (près de 100 milliards FCFA) visant à faciliter le commerce et le transport sur l’axe compris entre Abidjan et Lagos, communément appelé « corridor Abdijan-lagos » long de plus de 990 km.


Le projet aidera à moderniser la principale voie de transport qui s’étend d’Abidjan (Côte d’Ivoire) à Lagos (Nigeria), ainsi que les services douaniers, d’immigration et d’autres systèmes installés le long de cette route, explique le quotidien gouvernemental ghanéen Daily Graphic sur son site web consulté par Ouestafnews.

Cette opération sous-régionale aidera à améliorer la circulation des personnes et à faciliter le commerce entre les cinq pays desservis par le corridor que sont la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Togo, le Bénin et le Nigeria, explique la même source.

Le journal ghanéen rappelle que cette route côtière relie les capitales « les importantes et les plus dynamiques sur le plan économique » de la sous région ouest africaine (Abidjan, Accra, Lomé, Cotonou et Lagos) et dessert une population de plus de 35 millions d’habitants.

Plusieurs segments de ce corridor enregistrent les circulations les plus denses en Afrique de l’ouest et du centre, avec jusqu’à 10.000 passagers et des milliers de véhicules qui traversent les frontières chaque jour.

Les cinq pays concernés comptent sur cette route pour servir de catalyseur à la croissance économique et à l’intégration sous-régionale.


De plus, ajoute le Daily Graphic, l’objectif du programme est de réduire les barrières au transport et au commerce dans les ports et sur les routes entre Abidjan et Lagos.


Le programme sera exécuté en deux phases. La première, dont le coût est estimé 228 millions de dollars, couvre le Ghana, le Togo et le Bénin. La seconde, avec un coût de 89,5 millions de dollars, concerne la Côte d’Ivoire et le Nigeria.

Un des principaux obstacles à l’intégration restent la difficulté de se déplacer ou de transporter des marchandises d’un pays à l’autre, en dépit des clauses sur la libre circulation des ^personnes et des biens contenues dans les traités des différentes organisations sous régionales.

Lundi 12 Avril 2010
Ouestaf News
Lu 2902 fois
Ouestaf News








Derniers tweets
Ouestafnews : Conseil des ministres du Niger du 01 décembre 2016 (le communiqué): Conseil des Ministres s’est réuni ce jour,... https://t.co/NiMvI0YILL
Vendredi 2 Décembre - 18:07
Ouestafnews : Burkina Faso : le système Compaoré reste « intact », selon Me Bénéwende Sankara: Ouestafnews - Situation... https://t.co/d9koIeQR7O
Vendredi 2 Décembre - 01:30
Ouestafnews : L'Afrique de l'ouest en bref à 19H 00 GMT - 01/12/2016 : Sénégal, Gambie, Côte d’Ivoire, Bénin : insécurité,... https://t.co/jWxgSRpMAR
Jeudi 1 Décembre - 20:32

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : 2016, année foncièrement rebelle! Elle refuse de se terminer comme les autres!
Vendredi 2 Décembre - 15:50
Hamadou Tidiane SY : @france24 - Et le vrai-faux expert/correspondant en Affaires international de FRANCE 24 qui dit sans gêne et en... https://t.co/HWusl0i5zl
Vendredi 2 Décembre - 15:44

Derniers tweets
Momar Niang : Burkina Faso : le système Compaoré reste « intact », selon Me Bénéwende #Sankara https://t.co/glHqj1Yqqq
Vendredi 2 Décembre - 03:54
Momar Niang : #payingtaxes2017- Taxation des PME en Afrique de l’ouest : l'exception sierra-léonaise https://t.co/KFehh6wLI5
Jeudi 1 Décembre - 18:25