Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

L'OIF suspend la Guinée et réduit son assistance à Conakry

L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) à travers son « Conseil permanent » (CPF) a décidé de suspendre la participation de la Guinée aux réunions de ses instances, en réaction au coup d'Etat militaire du 23 décembre dernier, perpétré après le décès du général Lansana Conté, a appris Ouestafnews de source officielle.


L’OIF affirme suspendre « à titre provisoire (…) la participation des représentants de la Guinée aux réunions des instances ainsi que la coopération multilatérale francophone, à l'exception des programmes qui bénéficient directement aux populations civiles et de ceux qui peuvent concourir au rétablissement de la démocratie'', indique un communiqué de l'OIF parvenu à Ouestafnews.
La décision de l’OIF s’appuie sur le chapitre V de la « Déclaration de Bamako », qui vise à promouvoir la démocratie au sein des pays membres.
Cette déclaration stipule que ''pour préserver la démocratie, la Francophonie condamne les coups d'État et toute autre prise de pouvoir par la violence, les armes ou quelque autre moyen illégal''.
La décision de l’OIF a été prise à l’issue d’une réunion « extraordinaire » du CPF, tenue le 16 janvier 2009 à Paris sous la présidence d'Abdou Diouf, secrétaire général de la Francophonie, pour examiner la situation en Guinée au regard de la Déclaration de Bamako, à la suite du coup de force du 23 décembre 2008.
Une délégation guinéenne, conduite par le ministre Boubacar Barry et comprenant le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) ainsi que des représentants du Conseil national pour la démocratie et le développement (CNDD, la junte militaire au pouvoir), des syndicats et de la société civile, avait fait le déplacement depuis Conakry pour s'adresser aux membres du CPF réunis en session extraordinaire, rapporte le communiqué.
Avant de prendre cette mesure, le secrétaire général de l'OIF, Abdou Diouf, qui avait condamné le coup d'Etat, avait envoyé une mission du 8 au 11 janvier à Conakry.
Par ailleurs, le CPF demande au secrétaire général de l'OIF de ''maintenir un dialogue'' avec les membres du CNDD et les acteurs politiques et sociaux guinéens ainsi que les partenaires internationaux en vue de contribuer activement au bon déroulement de la transition.
Avant l'OIF, les Etats-Unis avaient suspendu leur aide à la Guinée. De même, la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest (CEDEAO) avait suspendu Conakry de même que l’Union Africaine.

Samedi 17 Janvier 2009
Ouestaf News
Lu 1973 fois
Ouestaf News







Derniers tweets
Ouestafnews : Médias : le premier prix de fact-checking pour l’Afrique francophone, revient à la Côte d’Ivoire: Ouestafnews -... https://t.co/AHf1KPIEG9
Vendredi 9 Décembre - 16:36
Ouestafnews : Sécurité : armées et drones pour reconquérir le Sahel: Ouestafnews – L’option militaire prise par les pays du... https://t.co/bUiqiYxUe5
Vendredi 9 Décembre - 16:11
Ouestafnews : L'Afrique de l'ouest en bref à 13H 00 GMT - 09/12/2016 : Sénégal, Mali, Bénin, Burkina Faso : développement,... https://t.co/9vGKcAlm7a
Vendredi 9 Décembre - 14:50

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : Sauver la Gambie ou donner du travail aux fonctionnaires racistes de la CPI ?
Samedi 10 Décembre - 19:15
Hamadou Tidiane SY : #Gambie #afrique #gouvernance #justice Ci-dessous, ce que je disais sur la Gambie dès le lendemain de la victoire... https://t.co/LGAVporLAu
Samedi 10 Décembre - 19:08

Derniers tweets
Momar Niang : Le gouvernement du #Sénégal a-t-il créé plus de 230 000 emplois ? #Kebetu https://t.co/mPrvaFls9y
Vendredi 9 Décembre - 20:16
Momar Niang : #Sécurité : armées et #drones pour reconquérir le #Sahel https://t.co/7Z6mnnWnMM
Vendredi 9 Décembre - 17:08