Ouestaf.com, Premier site sous-régional d'information en Afrique de l'ouest
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

L’impact de la crise financière sur l’Afrique est « une réalité », selon Donald Kaberuka

Ouestafnews – La crise financière internationale qui a sérieusement secoué les économies des pays développés n’épargne par l’Afrique où elle est aussi devenue « une réalité », selon Donal Kaberuka, le président de la Banque Africaine de Développement (BAD).


« Laissez-moi vous dire que le fait que le continent africain soit affecté par la crise est une réalité », a affirmé le président de l’institution financière panafricaine dans un entretien accordé à Ouestafnews en marge des assemblées annuelles de la BAD qui se tiennent à Dakar du 10 au 14 mai 2009.
L’impact de la crise sur l’Afrique a fait pendant de longs mois l’objet de grands débats, certains experts estimant que l’Afrique étant coupée des grands marchés mondiaux et des grandes places financières internationales, elle ne peut être concernée par une crise essentiellement financière.
« Notre potentiel de croissance de cette année, comparée à l’année dernière a été divisée par deux», a précisé M. Kaberuka, tout en soulignant toutefois « que la situation varie d’un pays à l’autre et d’une région à l’autre ».
Selon des chiffres rendus public par la BAD à l’occasion de ses assemblées annuelles, le taux de croissance pour l’ensemble du continent sera de 2,8 % en 2009 alors que depuis 5 ans, il a toujours été en dessus de 5 %.
Le chiffre de 2,8 % pourrait même être révisé vers le bas (pour se situer aux alentours de 2,3 %, selon des experts de la BAD.
« Les solutions que nous proposons doivent être personnalisées et adaptées aux besoins de chaque pays », a répondu M. Kaberuka à une question sur les réponses que la BAD compte apporter aux Etats africains éprouvés par la crise.
« Là où certains pays ont besoin d’une aide budgétaire d’urgence, d’autres pourraient avoir besoin d’un soutien pour rééquilibrer leur balance des paiements alors qu’une troisième catégorie peuvent se passer de ses deux formes de soutien mais ont de grands projets déjà engagés mais dont les promoteurs se sont retirés, dans de tels cas notre approche doit de faire en sorte que ces projets continuent.»

Mardi 12 Mai 2009
Ouestaf News
Lu 2556 fois
Ouestaf News








Derniers tweets
Ouestafnews : L'Afrique de l'ouest en bref à 19H 00 GMT – 28/03/2017 : Côte d’Ivoire, Nigeria, Bénin Sénégal : procès, Simone... https://t.co/kEZEOZ9IQN
Mardi 28 Mars - 22:18
Ouestafnews : L'Afrique de l'ouest en bref à 13H 00 GMT – 28/03/2017 : Mali, Côte d’Ivoire, Nigeria, Sénégal : procès, Simone... https://t.co/oCnUIHpjaW
Mardi 28 Mars - 18:08
Ouestafnews : Transport aérien: le Ghana affiche ses ambitions: Ouestafnews- Le ministre ghanéen de l’Aviation, Cecilia... https://t.co/5egcEFo0JS
Mardi 28 Mars - 17:02

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : #Sénégal #gouvernance Au pays du prési de la transhumance Je voudrais partager ci-dessous et in-extenso un... https://t.co/JovTSTatlp
Dimanche 26 Mars - 14:07
Hamadou Tidiane SY : Quoi demain... Anticiper, changer de paradigme, déconstruire, se réinventer et réinventer la société, opérer des... https://t.co/8X37IHst1o
Samedi 25 Mars - 20:24

Derniers tweets
Momar Niang : 3% des terres arables du Sénégal attribués à des étrangers ? Pas de preuve https://t.co/qTfWGlj5K6
Lundi 27 Mars - 14:33
Momar Niang : FICHE D’INFO – Les nombreux taux de change du dollar au #Nigeria https://t.co/T4ownA4MGq
Vendredi 24 Mars - 16:46