Ouestaf.com, Premier site sous-régional d'information en Afrique de l'ouest
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

La CEDEAO en campagne contre la prolifération des armes légères


Par : APS

La ratification de la Convention sur les armes légères et de petit calibre (ALPC) par les Etats membres de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) est ‘'en bonne voie'', selon Abdourahmane Dieng, le chargé de programme de l'unité des armes légères de la Commission de l'organisation sous régionale.
‘'Dans chaque pays où la mission de la CEDEAO est passée, la volonté politique est affirmée et les processus sont déjà enclenchés, il s'agit juste d'une question de mois puisqu'on a rencontré aucune réticence de la part des gouvernements'', a-t-il dit, en marge d'une rencontre de la mission avec le Réseau sénégalais d'action sur les armes légères (RESAAL), vendredi à Dakar.
Pour Abdourahmane Dieng, lorsque le seuil des 9 Etats sera atteint, la convention va entrer en vigueur. A terme, la CEDEAO est consciente que si la volonté y est, la région aura moins de flux illicites d'armes légères. Les armes seront mieux contrôlées.
''Nos Etats ainsi que la CEDEAO pourront s'intéresser aux tâches de développement et d'intégration économique'', a-t-il estimé.
La convention constitue une avancée majeure par rapport à l'objectif de politique de contrôle des armes légères de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest.
En effet, il a rappelé qu'en 1998, la CEDEAO a voulu innover au niveau de la sous-région et les chefs d'Etats et de gouvernement ont adopté le moratoire sur l'importation et l'exportation et la fabrication des armes légères.
‘'Au bout de quelques années, on s'est rendu compte certes de l'utilité de cet instrument mais à cause de son caractère politique limité, cela n'a pas eu l'incidence voulue et il fallait aller beaucoup plus loin'', a souligné le commandant pour justifier l'adoption de la convention.
Sous la houlette d'organisations de la société civile, des initiatives ont été prises et le 14 juin la convention sur les armes légères et de petit calibre a été adoptée par les chefs d'Etat et de gouvernement de la CEDEAO, devenant un instrument juridiquement contraignant, a-t-il expliqué.
Sur le texte, a-t-il noté, il y a eu ‘'beaucoup d'avancées sur la base des acquis du moratoire sur les grandes tendances au niveau international qui prennent en compte le souci de la sécurité humaine, de protection des droits humains, contre les génocides, entre autres''.
La société civile a présenté un référentiel très pointu et la CEDEAO, dans ‘'une démarche nouvelle'', a choisi d'aller vers les Etats membres pour leur rappeler l'importance de la convention et les amener à ratifier le document.
La directrice exécutive du Mouvement contre la prolifération des armes légères en Afrique de l'Ouest (MALAO), Dr Christiane Agboton a indiqué que le document proposé est le ‘'fruit du travail d'équipes diverses et d'une constance dans la poursuite d'un objectif, celui de retrouver une Afrique de l'Ouest sécurisée et pacifiée''.
Ainsi, elle a tenu à revenir sur les ‘'étapes fortes'' du processus de transformation du moratoire en convention citant les nombreuses rencontres des associations de la société civile au niveau national, régional et international.
‘'Notre souhait le plus cher est d'arriver à la faire ratifier au Sénégal dans les prochains jours et à aboutir à son entrée en vigueur avant la fin de l'année 2007'', a souligné Mme Agboton.
La convention a pour objectif de ‘'prévenir et de combattre l'accumulation excessive et déstabilisatrice des armes légères et de petit calibre dans l'espace de la CEDEAO'' mais aussi de ‘'redynamiser la lutte contre leur prolifération''.
La CEDEAO, a déployé à Dakar, après Accra, Abidjan et Cotonou, une mission de sensibilisation et de plaidoyer pour la ratification rapide de la ‘'Convention sur les armes légères et de petit calibre, leurs munitions et autres matériels connexes''.


Samedi 14 Juillet 2007
Ouestaf News
Lu 4820 fois
Ouestaf News







Derniers tweets
Ouestafnews : #Internet #TIC #Coupure #Afrique #Ouestaf L'Afrique a perdu environ 133 milliards de francs CFA entre 2015 et... https://t.co/5Y20S9ZTJ6
Jeudi 23 Novembre - 20:19
Ouestafnews : Bénin: conseil des ministres du 22 novembre 2017 ( le communiqué): Le Conseil des ministres s’est réuni mercredi, l… https://t.co/EP1EF8QTih
Jeudi 23 Novembre - 16:55
Ouestafnews : Les brèves en Afrique de l'Ouest à 13H00 GMT- le 23/11/2017- Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Bénin, Sénégal : agricult… https://t.co/4SYc8GK0wD
Jeudi 23 Novembre - 16:50

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : RT @ejcnet: Join us at News Impact in Brussels #NISBXL to discuss how the past year changed the relationship between politics and news! Mor…
Mercredi 22 Novembre - 17:10
Hamadou Tidiane SY : #ajstream : never understood the decision (from the Mo foundation) to award these huge amounts to ex-leaders consid… https://t.co/IGfJtiJsoa
Mardi 21 Novembre - 15:39

Derniers tweets
Momar Niang : #africacheck #ouestaf : 133 milliards CFA perdus à cause des coupures d’internet ? https://t.co/VP1apNm35s
Jeudi 23 Novembre - 19:42
Momar Niang : J'ai 2 nouveaux abonnés, de Afrique du Sud la semaine dernière. Voir https://t.co/IC104J5bJ7 https://t.co/DqOgfqjJrM
Jeudi 23 Novembre - 19:03