Ouestaf.com, Premier site sous-régional d'information en Afrique de l'ouest
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

La crise alimentaire de 2008 a aggravé les « déficits budgétaires » dans l’Uemoa

Ouestafnews - La crise alimentaire qui a secoué un très grand nombre de pays africains en 2008 a provoqué une « aggravation du déficit budgétaire » dans les huit pays de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa), selon un responsable ivoirien.


« Ces pays ont dû prendre des mesures coûteuses », a affirmé le ministre ivoirien de l'Economie et des Finances Charles Koffi Diby cité par le journal béninois « L’Evénement Précis » lu par Ouestafnews.
Le ministre s’exprimait à l’ouverture du 13ème sommet des chefs d’Etat de l’Uemoa qui s’est tenu à Ouagadougou le 17 mars.
Le déficit budgétaire au sein de l’Union est à 5,7% en 2008 contre 5,1% en 2007, a indiqué le ministre ivoirien.
Il a expliqué cette situation par les « mesures budgétaires prises par les Etats pour lutter contre la cherté de la vie ».
Marquée par une flambée des prix des denrées alimentaires de première nécessité (riz, maïs, huile etc), la crise avait provoqué en 2008 des manifestations dans de nombreux pays de l’Uemoa, notamment au Bénin, Burkina Faso, au Sénégal et en Côte d'Ivoire.
Soumis à des révoltes populaires, qui ont fait des morts dans certains cas, plusieurs de ces pays avaient pris des mesures visant à subventionner les denrées de première nécessité ou à baisser les droits de douanes sur certains produits afin de calmer la colère des populations.
Par ailleurs, selon toujours Charles Koffi Diby, ces « fortes » tensions sur les prix des céréales ont porté le taux d'inflation dans l'Union à 7,4% en 2008 contre 2,4% en 2007.
En ce qui concerne les échanges extérieurs, il a indiqué que l’Uemoa a enregistré en 2008 un excédent global de 55,5 milliards de francs CFA, soit 12 fois moins qu’en 2007 (689,6 milliards de FCFA).
en dépit de ces difficultés, les pays de l’espace Uemoa ont enregistré une légère hausse de leur croissance économique qui s’est établi à 3,9% en 2008 contre 3,7% en 2007.
A l’issue du sommet tenu à Ouagadougou, le président Amadou Toumani Touré du Mali a été porté désigné président en exercice de l’Uemoa, qui compte huit membres : Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger, Sénégal, Togo.

Mercredi 18 Mars 2009
Ouestaf News
Lu 1209 fois
Ouestaf News


Derniers tweets
Ouestafnews : Mauritanie: Conseil des ministres du 19 octobre 2017 (le communiqué): Le Conseil des Ministres s'est réuni le... https://t.co/uJZByTOCk6
Vendredi 20 Octobre - 22:29
Ouestafnews : Les brèves en Afrique de l'Ouest à 19H00 GMT- le 20/10/2017- Togo, Bénin, Côte d’Ivoire, Burkina Faso : Patrice... https://t.co/HApUgMIoLN
Vendredi 20 Octobre - 21:59
Ouestafnews : Guinée: conseil des ministres du 18 octobre 2017 (le communiqué): Sous la présidence de son Excellence Monsieur... https://t.co/JREhVN2dda
Vendredi 20 Octobre - 21:34

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : C'est ce que j'appelle les "ruralites urbaines" - lol. https://t.co/eqmZwGrUgh
Samedi 21 Octobre - 21:49
Hamadou Tidiane SY : @akin_adesina Congratulations.
Samedi 21 Octobre - 21:47

Derniers tweets
Momar Niang : #Lèpre, #fistules obstétricales, #épilepsie : quand le regard de l’autre rend prisonnier https://t.co/nlFgBghrp1
Vendredi 20 Octobre - 19:06
Momar Niang : Retrait américain de l’#Unesco : ce que risque l’Afrique https://t.co/ctdSJkDrzf
Vendredi 20 Octobre - 14:08