Ouestaf.com, Premier site sous-régional d'information en Afrique de l'ouest
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Les Burkinabè ont voté sans enthousiasme pour une élection sans enjeu, Compaoré assuré de l’emporter

Ouestafnews – Les électeurs burkinabé ont voté sans enthousiasme aucun aux urnes ce dimanche 21 novembre 2010 pour choisir leur président dans une présidentielle quasiment sans enjeu, le président sortant, Balaise Compaoré, étant assuré de l’emporter.


Compaoré, 59 ans, au pouvoir depuis 1987, est donné victorieux à l’unanimité par tous les observateurs et analystes politiques, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du Burkina Faso. Il était opposé à six autres candidats dont la « tête de file » de l’opposition, l’avocat Benewende Stanislas Sankara.

Le faible taux d’inscription aux listes électorales et le faible taux de participation attendu au scrutin, risquent de ternir la victoire du candidat du parti au pouvoir.

Quelque 3,2 millions se sont inscrits à ce scrutin « sur un potentiel électoral de plus de (7) sept millions », rappelait le quotidien privé Le Pays à la veille su scrutin, pour rendre compte de la défection de la population vis-à-vis d’un scrutins où les jeux étaient déjà faits.

« Présidentielle burkinabè, C’es trop calme », se désolait de son côté, le site d’information Fasozine pour qui le scrutin présidentiel au Burkina-Faso « n’aura pas connu le même piquant que dans les pays voisins», allusion nette à la Côte d’Ivoire et à la Guinée, deux autres pays ouest africains, qui vivent en ce moment même de vives tensions liées au choix de leurs futurs présidents dans des scrutins âprement disputé.

Outre le sortant Compaoré et l‘opposant Sankara, cinq autres candidats étaient en lice : Hama Arba Diallo, Maxime Kaboré, Boukary Kaboré dit « Le Lion », François Kaboré et Emile Pargui Paré. Pour l’essentiel ces candidats sont relativement peu connus au-delà des frontières de leur pays.

En reprenant son fauteuil à l’issue de cette présidentielle, Blaise Compaoré, s’aligne sur la liste des chefs d’Etats africains qui s’éternisent au pouvoir. Il y avait accédé il y a 23 ans après avoir assassiné son « ami » et ancien frère d’arme, le président Thomas Sankara.

Depuis Compaoré a quitté l’armée pour former un parti politique le CDP (Congrès pour la démocratie et le progrès), à la tête duquel il a remporté tous les scrutins présidentiels organisés sous son magistère en 1991, 1998, et 2005.

Dimanche 21 Novembre 2010
Ouestaf News
Lu 2041 fois
Ouestaf News








Derniers tweets
Ouestafnews : Comment te dire adieu… (En hommage à Aminata Sophie Sièye): Il y a un an s'en allait Aminata Sophie Dièye. Une... https://t.co/ne7qndYaGH
Dimanche 19 Février - 02:47
Ouestafnews : Crise du cacao en Côte d'Ivoire: le GNI souligne l'urgence de rassurer les marchés financiers (communiqué): Le... https://t.co/STPF1sSzr1
Vendredi 17 Février - 21:31
Ouestafnews : L'Afrique de l'ouest en bref à 13H 00 GMT - 17/02/2017 : Gambie, Côte d’Ivoire, Nigeria, Mali : Adama Barrow,... https://t.co/1Rt789L16A
Vendredi 17 Février - 17:46

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : Beaucoup de travail, mais en fin de compte une très, très belle journée. Les curieux, passez votre chemin.
Dimanche 19 Février - 21:45
Hamadou Tidiane SY : #Afrique #racisme #colonialisme #esclavage Vous voulez encore des raisons pour vous convaincre de vous engager... https://t.co/o8s7vDkncY
Dimanche 19 Février - 13:59

Derniers tweets
Momar Niang : #kebetu- APS - Deux ans de prison dont six mois ferme contre Barthélémy Dias https://t.co/iX2UoTzF9h
Jeudi 16 Février - 11:47
Momar Niang : First India-Africa Dialogue and Media Briefing on Air Quality and Mobility https://t.co/xcVUstwc9y
Mardi 14 Février - 18:52