Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Madagascar : le président Wade précise avoir été invité à intervenir par "le maire" d’Antananarivo

Ouestafnews – Le président sénégalais Abdoulaye Wade a précisé avoir été invité par le maire d’Antananarivo Andry Rajoelina à « s’impliquer personnellement » dans la recherche d’une solution à la crise qui sévit à Madagascar.


Une première fois, à la mi-février, le président Abdoulaye Wade avait indiqué avoir été invité à offrir sa médiation dans cette crise malgache, mais sans préciser quelle partie avait formulé de la demande, ce qui avait intriqué et laissé sceptiques observateurs et diplomates dans la capitale sénégalaise.
Cette fois-ci, Abdoulaye Wade a affirmé en Conseil des ministres, « avoir reçu une lettre au maire de Tananarive (autre orthographe de la capitale malgache) lui réitérant sa demande de le voir s’impliquer personnellement dans le cadre d’une médiation entre les parties en conflit à Madagascar », selon un communiqué du gouvernement parvenu à Ouestafnews.
Depuis le mois de décembre 2008, une crise politique ouverte oppose le président malgache Marc Ravalomanana au jeune maire de la capitale de son pays, Andry Rajoelina, qui à l’origine protestait contre la fermeture de sa chaine de télévision privée.
Avec l’aggravation de la crise, l’opposant a annoncé la formation d’un gouvernement parallèle estimant illégitime celui de Ravalomanana et ce dernier a annoncé sa décision de destituer l’élu local de la capitale de son poste de maire.
Depuis le 26 janvier, la crise à pris une tournure violente marquée par des manifestations de rue, des scènes de pillage et des appels à la grève parfois suivis de répression policière et plus d’une centaine de personnes ont été tuées dans la capitale et dans d’autres localités de la grande île.
Cette crise n’est pas sans rappeler celle qui avait permis à Marc Ravalomanana, lui même ancien maire de la capitale, d’accéder au pouvoir en 2001 à la suite d’élections contestées qui avait conduit à un bras de fer l’ayant opposé à l’ancien président Didier Ratsiraka.
A l’époque le chef de l’Etat sénégalais, fraîchement élu de manière démocratique l’année précédente jouissait encore d’une grande aura en Afrique et il avait obtenu le soutien de ses pairs pour conduire la médiation.Il avait ainsi réussi à amener les deux parties à Dakar et conduit une médiation conclue de manière fructueuse.
Cette fois-ci, sa première annonce indiquant qu’il était sollicité pour offrir sa médiation, n’a suscité aucune réaction notable dans les principales capitales africaines.

Vendredi 6 Mars 2009
Ouestaf News
Lu 1273 fois
Ouestaf News







Derniers tweets
Ouestafnews : L'Afrique de l'ouest en bref à 19H 00 GMT - 18/01/2017 – Sénégal, Gambie, Mali, Côte d’Ivoire, Bénin,Burkina... https://t.co/NH3PgJW5If
Mercredi 18 Janvier - 20:32
Ouestafnews : L'Afrique de l'ouest en bref à 19H 00 GMT - 17/01/2017 - Côte d’Ivoire, Gambie, Bénin, Burkina Faso : état... https://t.co/o0zqzIXi8w
Mardi 17 Janvier - 20:58
Ouestafnews : L'Afrique de l'ouest en bref à 13H 00 GMT - 17/01/2017 - Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Sénégal, Gambie, Guinée :... https://t.co/A7SWeOPrPy
Mardi 17 Janvier - 14:32

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : Mais que ce passe-t-il donc en Côte d'Ivoire ? "L'émergence" y serait-elle en panne ?
Mardi 17 Janvier - 21:48
Hamadou Tidiane SY : Demain, les rêves... Une de ces belles journées où les ondes positives, propagées par vous semblables, vous... https://t.co/kxd8Nwmcge
Mardi 17 Janvier - 21:20

Derniers tweets
Momar Niang : #Gambie: les forces de la cedeao en position, arrivée de 800 soldats nigérians au Sénégal (source RFM)
Mercredi 18 Janvier - 18:00
Momar Niang : #Gambia top judge pulls out of inauguration challenge https://t.co/TU8Q4kUsom
Lundi 16 Janvier - 20:18