Ouestaf.com, Premier site sous-régional d'information en Afrique de l'ouest
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Mauritanie : Un parti de la mouvance présidentielle préconise le retour au sein de la CEDEAO

Le Rassemblement national pour la réforme et le développement (RNRD-Tawassoul), un parti proche de la mouvance présidentielle en Mauritanie, est favorable à un retour de son pays ''le plus vite possible'' au sein de la communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), a appris Ouestafnews de source autorisée.


Par Ouestafnews

''Nous sommes pour le retour de la Mauritanie au sein de la CEDEAO le plus vite possible'', a dit Saleh Sidi Mahmoud député à l'assemblée nationale mauritanienne, lors d'un point de presse à Dakar.
La Mauritanie a quitté la CEDEAO en décembre 1999, sous le règne de l'ancien président Mawouya Ould Taya, chassé du pouvoir par un coup d'Etat en août 2004. Ce retrait de Nouakchott était lié au projet de création d'une monnaie communautaire à brève échéance.
De passage à Dakar, pour une prise de contact avec ses militants basés au Sénégal, la délégation de Tawassoul, a voulu ''profiter de l'expérience sénégalaise ancrée dans la démocratie'', mais aussi œuvrer au ''rapprochement des communautés africaines'', a indiqué le chef de la délégation cité par l'Agence de presse sénégalaise (APS, officielle).
Pour ce qui est du retour de son pays au sein de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), M. Mahmoud estime qu'il n'a rien à voir avec l'appartenance à la CEDEAO, d'autant plus qu'en étant dans cet espace la Mauritanie a sa propre monnaie, l'ouguiya, depuis 1973.
A ce propos, ''il y a beaucoup d'avis divergents'', a-il indiqué, relevant que parmi ces derniers, il y en a qui pensent que la Mauritanie n'est pas suffisamment développée pour avoir sa propre monnaie. Dès lors, a-t-il noté, ''c'est une question qui doit être traitée avec prudence''.
Etant donné qu'elle est ''plus économique que politique'', ce sont les économistes qui peuvent déterminer l'option la plus appropriée à prendre, même si, a-t-il dit, la question est purement politique, ''si l'on enlève l'aspect économique''.
Le député Tawassoul qui a plaidé pour une ''complémentarité'' entre les pays africains producteurs de pétrole et les autres, a estimé qu' ''il n'est pas tolérable'' que des Etats engrangent des recettes qui ''excèdent leurs besoins, leurs prévisions budgétaires, alors que d'autres sont confrontés à des problèmes de denrées de première nécessité, de chômage''.
Le RNRD-Tawassoul est un d'obédience islamique ''modérée'', qui préconise le ''juste milieu en combinant'' l'originalité, l'ancrage dans la culture du pays et le modernisme''. Il compte cinq députés et quatre sénateurs.


Lundi 14 Juillet 2008
Ouestaf News
Lu 1605 fois
Ouestaf News








Derniers tweets
Ouestafnews : L'Afrique de l'ouest en bref à 19H 00 GMT - 19/12/2017 : Gambie, Côte d’Ivoire, Sénégal, Mali : intervention... https://t.co/x2CWRxCUc1
Jeudi 19 Janvier - 21:07
Ouestafnews : Gambie : Barrow investi, suspense sur le sort de Jammeh: Ouestafnews – Le président élu de Gambie Adama... https://t.co/py46MHKuW1
Jeudi 19 Janvier - 20:23
Ouestafnews : Côte d’Ivoire : mutinerie, grève, Ouattara face à la crise:   Ouestafnews - Crédité d’un bon bilan... https://t.co/5gJ9AnytYF
Jeudi 19 Janvier - 19:33

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : #Gambia La nuit sera longue à Banjul. A Dakar aussi.
Jeudi 19 Janvier - 21:32
Hamadou Tidiane SY : #Gambie : Fin d'une ère ? Bonne lecture. https://t.co/vDdhRCd4S7
Jeudi 19 Janvier - 21:25

Derniers tweets
Momar Niang : #Gambie : Barrow investi, suspense sur le sort de #Jammeh https://t.co/sZ04l78Qze #kebetu
Jeudi 19 Janvier - 20:48
Momar Niang : Les soldats sénégalais sont entrés en #Gambie (porte-parole de l'armée).
Jeudi 19 Janvier - 20:08