Ouestaf.com, Premier site sous-régional d'information en Afrique de l'ouest
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Mauritanie, l’ex- général Ould Abdel Aziz élu, se lance dans les contacts diplomatiques

Ouestafnews - L’ex-général Mohamed Ould Abdel Aziz, ancien « putschiste » dont l’élection à la tête de la Mauritanie a été confirmée le 23 juillet par la Cour constitutionnelle, s’est lancé dans une grande offensive diplomatique en recevant plusieurs ambassadeurs et diplomates accrédités à Nouakchott.


Cette offensive diplomatique a visé en priorité les ambassadeurs des pays « arabes », selon la liste des audiences rendues publiques par l’agence mauritanienne d’information (AMI, officielle), depuis l’annonce des résultats de la présidentielle du 18 juillet.
Alors qu’une partie de l’opposition conteste encore sa victoire, l’accusant de fraude, l’ancien général qui a démissionné de l’armée (pour présenter sa candidature à la présidentielle) utilisant son nouveau titre de « président élu », a notamment rencontré les ambassadeurs saoudien, yéménite, irakien, accrédités à Nouakchott.
Parmi les ambassadeurs qu’Ould Abdel Aziz a reçus figurent aussi ceux du Qatar, du Soudan et de Libye ainsi qu’une délégation d’observateurs électoraux envoyés par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) pour suivre la présidentielle. .
Selon les analystes, ces audiences visent à obtenir une « reconnaissance internationale » et à isoler très vite de la scène internationale les opposants qui tentent de remettre en cause la légitimité du scrutin du 18 juillet.
Lors de cette élection, Ould Abdel Aziz, auteur du coup d’état militaire du 6 août 2008 qui a renversé le président Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi (premier président démocratiquement élu de Mauritanie) faisait face à plusieurs candidats et à un important « front » de l’opposition, se présentant comme « défenseurs » de la démocratie.
L’élection du « général putschiste » au premier tour a surpris beaucoup d’observateurs de la scène politique mauritanienne, même si les équipes d’observation de l’élection envoyées par la communauté internationale à Nouakchott ont jugé l’élection « transparente et crédible ».
Trois des candidats défaits avaient introduit des recours au niveau de la Cour constitutionnelle pour rejeter la victoire d’Ould Abdel Aziz, mais sans succès.

Vendredi 24 Juillet 2009
Ouestaf News
Lu 3545 fois
Ouestaf News








Derniers tweets
Ouestafnews : Gambie : Jammeh en Guinée Equatoriale et des questions…: Ouestafnews- Après 22 ans de règne sans partage, Yahya... https://t.co/zyg30qq2mZ
Dimanche 22 Janvier - 13:17
Ouestafnews : L'Afrique de l'ouest en bref à 19H 00 GMT - 20/12/2017 : Gambie, Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Nigeria : Yahya... https://t.co/BjwOB2iSDS
Vendredi 20 Janvier - 21:37
Ouestafnews : L'Afrique de l'ouest en bref à 19H 00 GMT - 19/12/2017 : Gambie, Côte d’Ivoire, Sénégal, Mali : intervention... https://t.co/x2CWRxCUc1
Jeudi 19 Janvier - 21:07

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : #Gambie #Jammeh est parti. C'est un fait. Son sort demain ? Que des conjectures!
Dimanche 22 Janvier - 13:24
Hamadou Tidiane SY : #Gambie y a-t-il des rivières à dompter à Malabo ?
Dimanche 22 Janvier - 13:20

Derniers tweets
Momar Niang : #jammeh the man who once said he will lead Gambia for billions of years is now negotiating to save his soul.
Vendredi 20 Janvier - 22:58
Momar Niang : #Gambie : Barrow investi, suspense sur le sort de #Jammeh https://t.co/sZ04l78Qze #kebetu
Jeudi 19 Janvier - 20:48