Ouestaf.com, Premier site sous-régional d'information en Afrique de l'ouest
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Médicaments contrefaits : l'UEMOA engage la bataille

L'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) préconise la mise en place d'un laboratoire commun pour lutter contre la prolifération et la circulation illicite des médicaments vétérinaires en Afrique, appris Ouestafnews de source autorisée.


Par Ouestafnews

Au sein de l'UEMOA, ''c'est une approche régionale de gestion de la problématique qui a été préconisée avec une mise en commun des efforts de lutte'', rapporte le quotidien pro-gouvernemental sénégalais Le Soleil rendant compte de la conférence de Dakar sur les médicaments vétérinaires en Afrique.
Il a été ainsi proposé que les pays membres de l'union mettent en place un laboratoire sous-régional, parce que l'outil est jugé très coûteux pour que chaque pays puisse en disposer.
''Le laboratoire est important dans la mise aux normes des médicaments. C'est donc l'ambition d'une gestion concertée et commune du fléau de la circulation des médicaments vétérinaires qui est ainsi affichée'', affirme Le Soleil.
L'organisation mondiale de la santé animale (OIE), qui a initié cette rencontre, a réaffirmé sa ''volonté'' d'aider les gouvernements africains à renforcer leurs services vétérinaires et à mener efficacement leurs politiques de prévention et de lutte contre la circulation des médicaments vétérinaires de mauvaise qualité.
L'OIE va ''accompagner les Etats africains dans la recherche de moyens pour mettre en application leurs politiques d'harmonisation et de lutte'', a dit son directeur général le docteur Bernard Vallat.
''Nous sommes conscients de l'importance de l'élevage en Afrique et les maladies animales constituent un frein à son développement. Pour combattre ces maladies, il faut des médicaments et des vaccins alors qu'à ce niveau, il se pose le problème de la qualité'', a souligné M. Vallat.
Selon des statistiques de l'Ecole inter-Etats de médecine vétérinaire (EIV) de Dakar, 65 pour cent des produits vendus en Afrique sont frelatés.





.

Jeudi 3 Avril 2008
Ouestaf News
Lu 4333 fois
Ouestaf News







Derniers tweets
Ouestafnews : Prix africains de Fact-checking : Bénin, Côte d’Ivoire et Sénégal à l’honneur: Ouestafnews - La journaliste béninoi… https://t.co/vFxdcp5V56
Dimanche 19 Novembre - 11:24
Ouestafnews : Massacre du 28 septembre en Guinée : ces obstacles sur le chemin du procès: Ouestafnews – Les autorités guinéennes… https://t.co/1JT5Wvheq2
Vendredi 17 Novembre - 12:20
Ouestafnews : Burkina Faso: Conseil des ministres du 15 novembre 2017 ( le communiqué): Le Conseil des ministres s’est tenu à Oua… https://t.co/4HB6di933b
Jeudi 16 Novembre - 23:43

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : RT @AfDB_Group: For a look at the structural transformations needed in #Africa's industrialization process with a focus on smart industrial…
Lundi 20 Novembre - 19:59
Hamadou Tidiane SY : C'est mechant ça... https://t.co/x3zCC72JYN
Lundi 20 Novembre - 09:19

Derniers tweets
Momar Niang : Selon https://t.co/IC104J5bJ7 Mes followers vivent en: Sénégal(30%),France(12%),Royaume-Uni(7%) https://t.co/p0aOR4IANj
Jeudi 16 Novembre - 19:44
Momar Niang : "Dont limit your curiosity to abstract and policy briefs always read full reports, always check and recheck" Kat Eban #GIJC17
Jeudi 16 Novembre - 14:20