Ouestaf.com, Premier site sous-régional d'information en Afrique de l'ouest
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Niger : indignation après la vague d’arrestations de journalistes

Ouestafnews – la vague d’arrestations qui frappe la presse au Niger a suscité l’indignation des organisations de défense de la liberté d’expression, bien au-delà des frontières de ce pays ouest africain qui pourtant jouissait jusquà récemment d'une image positive en matière la liberté de presse.


Dans une déclaration conjointe, la Fédération Internationale des Journalistes (FIJ) et la Fédération des Journalistes Africains (FAJ) ont dénoncent ce qu’elles ont qualifié de « volonté du pouvoir nigérien » de réduire au silence les journalistes.

« Arrêter neuf journalistes en moins d’un mois est une véritable entreprise de destruction de la liberté de la presse que tous les citoyens du Niger ont conquise de haute lutte », a estimé Gabriel Baglo, directeur pour l’Afrique de la Fédération Internationale des Journalistes.

Pour M. Baglo, il y a une volonté du pouvoir de museler la presse par le biais d’arrestations et d’intimidations. «Ce sera peine perdue, car nous allons continuer à dénoncer et exposer ces violations », a-t-il ajouté.

L’arrestation, le 12 février 2014 d’Abdoul Razak Idrissa, Moussa Hassane et Haoua Maigari, de la radio privée, Anfani est le dernier acte d’une série d’interpellations qui a débuté fin janvier 2014.

Pour Le Syndicat des agents de l’information du Niger (Sainfo), qui a confirmé l’information, ces derniers sont accusés de « propagation de fausses nouvelles et de propos ethno-régionalistes » et subissent depuis leur interpellation, un interrogatoire dans les locaux de la police judiciaire.

Le 27 janvier 2014, deux journalistes, Ousmane Dambadji et Zakari Adamou et un représentant de la société civile, Nayoussa Djimaraou avaient aussi été interpellés suite à un débat télévisé sur la chaine privée Canal 3.

Ce même jour deux journalistes précédemment arrêtés venaient d’être libérés après avoir été entendus par le procureur de la république qui estimait qu’il n’y avait pas matière à poursuite.

Cité par le site de Radio France internationla (Rfi, service public français) Marou Amadou, le ministre nigérien de la Justice, avait prévenu que le gouvernement ne tolèrerait plus certains dérapages de la presse.

« Il est regrettable de voir que le pouvoir au Niger ne veut pas entendre des voix discordantes. C’est un grave recul pour un pays où le président actuel avait solennellement pris l’engagement de respecter et de promouvoir la liberté d’expression et la liberté de la presse », a déclaré Mohamed Garba, président de la FAJ.

Pour bon nombres d’observateurs, les agissements du pouvoir constituent une remise en cause des acquis démocratiques.

Une situation qui ne cadre pas notamment avec le bon classement du Niger dans le rapport 2014 de Reporters sans frontières (RSF), où il occupe le 48è rang sur un total de 180 pays. Ce qui au niveau de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao), le place en troisième position derrière le Cap-Vert et le Ghana.

Ajouté à cela le Niger est candidat pour l’organisation de la 55è session des travaux de la Commission africaine des droits de l’Homme et des peuples (CADHP), en octobre 2014.

«Le climat politique tendu entre le pouvoir et l’opposition ne doit pas avoir des conséquences sur le travail des journalistes. Ces derniers sont appelés à poursuivre leur travail avec tout le professionnalisme nécessaire mais également à rester unis dans ces moments difficiles » ajoutent notamment la FIJ et la FAJ dans leur déclaration commune.

Vendredi 14 Février 2014
Ouestaf News
Lu 550 fois
Ouestaf News








Derniers tweets
Ouestafnews : Les brèves en Afrique de l'Ouest à 19H00 GMT le 27/04/2017 (Nigeria, Ghana, Burkina Faso, Côte d’Ivoire :... https://t.co/OMw7bbrGZU
Jeudi 27 Avril - 21:54
Ouestafnews : Sénégal: conseil des ministres du 26 avril 2017 (le communiqué): Le Président Macky Sall a réuni le Conseil des... https://t.co/HwHuDt17YR
Jeudi 27 Avril - 15:54
Ouestafnews : Burkina Faso: conseil des ministres du 26 avril 2017 (le communiqué): Le Conseil des ministres s’est tenu à... https://t.co/YmypHGBxQQ
Jeudi 27 Avril - 14:28

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : Franc CFA contre E-CFA. Raison de plus d'avoir des doutes et de pousser la réflexion sur notre souveraineté.... https://t.co/O7rYQVdr20
Jeudi 27 Avril - 21:10
Hamadou Tidiane SY : Profil un peu long et c'est en anglais en plus, mais c'est bien écrit, et après tout c'est le prochain président... https://t.co/RrL8Rd60Ia
Dimanche 23 Avril - 23:40

Derniers tweets
Momar Niang : E-CFA : la #Bceao se débarrasse-t-elle d’un concurrent ? https://t.co/UGY5CojSZT
Jeudi 27 Avril - 13:13
Momar Niang : Lutte contre le #paludisme en Afrique de l’ouest : de légers progrès https://t.co/XMDTj0ejxh
Mercredi 26 Avril - 17:49