Ouestaf.com, Premier site sous-régional d'information en Afrique de l'ouest
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Nigeria Yar'adua proclamé vainqueur sur fond de contestations

Le candidat du People's Democratic Party (PDP, au pouvoir), Umaru Musa Yar'Adua a été déclaré vainqueur de l'élection présidentielle nigériane, alors que l'opposition continue de dénoncer les conditions dans lesquelles ont été organisées le scrutin ainsi que les fraudes massives pendant le vote.


Nigeria Yar'adua proclamé vainqueur sur fond de contestations
"Cela s'annonce houleux", a dit après la publication des résultats un collaborateur d'Ouestafnews présent à Lagos, ancienne capitale du géant de l'Afrique de l'Ouest.
Dès le lendemain du scrutin, les journaux nigérians avaient eux-même annoncé la couleur en affirmant que le Nigeria s'était contenté de se "débrouiller" pour s'en sortir "tant bien que mal", dans un scrutin qualifié pourtant d'historique.
Plus de 60 millions d'électeurs devaient choisir leur président et les députés de leur assemblée nationale.
Aux retards et à la confusion ayant caractérisé le scrutin, s'étaient ajoutées les scènes de violence ayant fait des dizaines de morts. C'était suffisant pour faire le lit de la contestation.
Aux avant-postes de cette fronde menée par l'opposition contre le pouvoir et la Commission nationale électorale indépendante, chargée de l'organisation du vote, figure notamment Atiku Abubakar.
De son poste de vice-président aux côtés du chef de l'Etat sortant Olusegun Obasanjo, Atiku avait fini par se retrouver dans la posture d'opposant lorsqu'il a rendu publiques ses intentions de succéder à son ancien mentor.
Ayant donc contraint le président sortant à se limiter à ses deux mandats comme le prévoit la constitution, Atiku Abubakar était devenu l'homme à abattre pour Obasanjo qui, non seulement lui a préféré Umaru Musa Yar'Adua, mais s'est encore évertué à rendre sa candidature improbable.
Atiku ainsi qu'un autre des candidats de l'opposition, Muhammadu Buhari - un ancien général à la retraite et un ancien chef d'Etat - ont dénoncé le scrutin "le plus mal organisé de l'histoire du Nigeria", appelant à de nouvelles élections.
Leurs revendications semblaient être légitimées par une ONG nigériane, le Transition Monitoring Group (TMG), qui avait déployé des dizaines de milliers d'observateurs dans le pays pour superviser le déroulement du vote.
"Il est impossible de se baser sur les résultats de la moitié du pays pour annoncer des résultats", a déclaré InnocentChukwuma président de cette ONG.
Certains observateurs internationaux étaient allés plus loin en annonçant que l'on était "en deçà" des normes acceptables pour des élections crédibles.(Ouestafnews)

Mardi 24 Avril 2007
Ouestaf News
Lu 2470 fois
Ouestaf News







Derniers tweets
Ouestafnews : Comment te dire adieu… (En hommage à Aminata Sophie Sièye): Il y a un an s'en allait Aminata Sophie Dièye. Une... https://t.co/ne7qndYaGH
Dimanche 19 Février - 02:47
Ouestafnews : Crise du cacao en Côte d'Ivoire: le GNI souligne l'urgence de rassurer les marchés financiers (communiqué): Le... https://t.co/STPF1sSzr1
Vendredi 17 Février - 21:31
Ouestafnews : L'Afrique de l'ouest en bref à 13H 00 GMT - 17/02/2017 : Gambie, Côte d’Ivoire, Nigeria, Mali : Adama Barrow,... https://t.co/1Rt789L16A
Vendredi 17 Février - 17:46

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : Beaucoup de travail, mais en fin de compte une très, très belle journée. Les curieux, passez votre chemin.
Dimanche 19 Février - 21:45
Hamadou Tidiane SY : #Afrique #racisme #colonialisme #esclavage Vous voulez encore des raisons pour vous convaincre de vous engager... https://t.co/o8s7vDkncY
Dimanche 19 Février - 13:59

Derniers tweets
Momar Niang : #kebetu- APS - Deux ans de prison dont six mois ferme contre Barthélémy Dias https://t.co/iX2UoTzF9h
Jeudi 16 Février - 11:47
Momar Niang : First India-Africa Dialogue and Media Briefing on Air Quality and Mobility https://t.co/xcVUstwc9y
Mardi 14 Février - 18:52