Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

OGM : prudence et régulation s’imposent au Sénégal, selon des experts

Ouestafnews - La prudence, la régulation et la transparence en matière d’information doivent prévaloir face aux enjeux et risques liés aux Organismes génétiquement modifiés (OGM) a préconisé ce jeudi 5 mai 2011 à Dakar, un expert lors d’une rencontre portant sur la question des OGM qui suscite de vifs débats à l’échelle de la planète.


« Face à tous les risques que posent les OGM, une régulation au niveau des Etats et une transparence de l’information s’imposent », a soutenu le docteur Mamadou Gueye, chercheur en microbiologie qui animait à Dakar une conférence portant sur les enjeux autour des organismes génétiquement modifiés.« Le combat de demain c’est de bien informer de la façon la plus transparente et la plus large possible les producteurs et les consommateurs », a-t-il ajouté.

Parallèlement aux avantages constatés que sont les fortes productions agricoles sur le mais, le coton le soja, et le colza, la faible utilisation des pesticides dont l’impact sur l’environnement a baissé de 17 %, l’utilisation à grande échelle des OGM comporte aussi des risques, dont notamment une « réduction de la biodiversité, une menace sur la sécurité alimentaire avec des cas d’intoxications et une dépendance des producteurs vis-vis des multinationales auxquelles il faut recourir chaque année pour l’achat de semences ».

« Ces multinationales qui ont fait des investissements très importants et veulent le maximum de bénéfices poussent les Etats africains à l’utilisation des OGM », a-t-il notamment souligné.

De son côté, Macoumba Diouf, directeur de l’Institut sénégalais de recherche agricole (Isra) a plaidé pour une « position avant-gardiste » en matière d’OGM, au moment ou en Afrique les débats sont encore dominés par les « sceptiques » et plusieurs pays hésitent à sa lancer dans l’adoption des OGM. « La recherche doit s’affiner davantage, car personne ne maitrise encore la question des OGM (et), on n’a pas encore de réponses aux questions les plus catégoriques », a poursuivi le directeur de l’Isra.

En Afrique de l’Ouest par exemple, le Burkina Faso est considéré comme le pays le plus avancé dans l’usage des OGM. D’autres pays comme la Côte d’Ivoire, le Ghana et le Mali en sont au stade des essais. Toutefois selon certains experts, vu la « porosité » des frontières et la mobilité des populations, rien ne dit que les OGM ne sont pas utilisés dans d’autres pays sans bénéficier d’une approbation formelle des Etats.

Face aux risques et surtout face à l’absence de maitrise de la question des OGM, certains experts ont salué la prudence observée par le Sénégal où le dispositif juridique et réglementaire en matière d’OGM est en cours d’élaboration.

« Il ne faut pas copier les autres sans avoir des moyens de contrôle, même dans les pays développés les OGM suscitent de l’inquiétude à tous les niveaux », affirme par exemple Samba Guèye, un agriculteur local qui prenait part à la conférence.

Pour Papo Aly Gueye, conseiller technique au ministère sénégalais de l’Environnement la régulation doit se traiter au niveau sous régional car « le problème des OGM ne connaît pas de frontières. Au Sénégal nous ne sommes pas prêts mais les OGM nous ont déjà envahis, nous les avons chez nous et les mangeons sans le savoir », a –t-il indiqué estimant que c’est une « chance » que l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa, huit pays) ait déjà installé un Centre de recherche à vocation sous-régionale sur la biosécurité à Ouagadougou .

Jeudi 5 Mai 2011
Ouestaf News
Lu 2724 fois
Ouestaf News








Derniers tweets
Ouestafnews : Médias : le premier prix de fact-checking pour l’Afrique francophone, revient à la Côte d’Ivoire: Ouestafnews -... https://t.co/AHf1KPIEG9
Vendredi 9 Décembre - 16:36
Ouestafnews : Sécurité : armées et drones pour reconquérir le Sahel: Ouestafnews – L’option militaire prise par les pays du... https://t.co/bUiqiYxUe5
Vendredi 9 Décembre - 16:11
Ouestafnews : L'Afrique de l'ouest en bref à 13H 00 GMT - 09/12/2016 : Sénégal, Mali, Bénin, Burkina Faso : développement,... https://t.co/9vGKcAlm7a
Vendredi 9 Décembre - 14:50

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : #Gambie #gouvernance #jammeh On pourra dire ce qu'on veut, mais ceux qui ont agité la #CPI et les #procès... https://t.co/AwL39fQDT4
Samedi 10 Décembre - 18:52
Hamadou Tidiane SY : Des bonnes manières sur FB (suite) Si je me réveille et trouve que je suis "tagué" sur 10 ou 15 posts, parfois... https://t.co/Rv4haFU2z3
Samedi 10 Décembre - 18:41

Derniers tweets
Momar Niang : Le gouvernement du #Sénégal a-t-il créé plus de 230 000 emplois ? #Kebetu https://t.co/mPrvaFls9y
Vendredi 9 Décembre - 20:16
Momar Niang : #Sécurité : armées et #drones pour reconquérir le #Sahel https://t.co/7Z6mnnWnMM
Vendredi 9 Décembre - 17:08