Jeudi 23 Octobre 2014







Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Sierra-Leone : nouveau départ et défis pour Koroma

Ouestafnews - Les élections générales en Sierra-Léone, tenues dans le calme le 17 novembre 2012, se sont soldés par la victoire du président sortant Ernest Bai Koroma, dont le parti a aussi obtenu la majorité à l’Assemblée nationale. Ce triomphe salué par la communauté internationale constitue un pas de plus vers la consolidation de la paix et vers la reprise économique où des défis attendent encore le président, après les quelques avancées réalisées lors de son premier mandat.



Entouré de ses partisans après l’annonce des résultats officiels consacrant sa victoire au premier tour avec 58% des voix contre son unique adversaire Julius Maada Bio, le président Koroma a axé son discours sur l’économie.

« Je ferai en sorte que les fruits de la croissance et de la prospérité soit équitablement distribués dans chaque district et dans chaque région », a-t-il promis en ce soir du vendredi 23 novembre 2012 mettant en exergue deux préalables :  « continuer à attirer l’investissement et  lutter contre la corruption ».

Dix ans après la guerre civile, qui a fait 120.000 morts entre 1991 et 2002, sa réélection  était considérée comme cruciale par beaucoup d’observateurs pour la poursuite de la relance économique, les acquis de la lutte contre la corruption et la consolidation de la paix.

« Cette victoire éclatante est le fruit de vos grandes réalisations  notamment dans le domaine de la consolidation de la paix et de la démocratie, du développement des infrastructures et de la bonne gouvernance  »,  a estimé le président de la Commission de la Communauté économique des états de l’Afrique de l’ouest (Cedeao), Kadré Ouedraogo, dans un texte adressé au président réélu et transmis à Ouestafnews.

Le premier mandat  de Koroma au pouvoir qui inaugure la période post-conflit a été marquée par cinq années de fortes croissance économique soutenue par d’importants investissements dans le secteur minier.

La Banque africaine de développement (Bad )annonce pour 2012 et 2013 un taux de croissance du Produit intérieur brut (hors industries extractives) de 6,5 % contre 5 % en 2012.

Cependant ces progrès économiques soutenus largement par le secteur des mines, s’accompagnent d’indicateurs sociaux parmi les plus bas de la planète. D’où les défis qui attendent le président Koroma.

A titre d’exemple, le taux de chômage des jeunes atteint 60 %, un des plus forts en Afrique de l’ouest, tandis que la mortalité infantile et maternelle atteignent respectivement 114 morts sur 1000 naissances et 970 sur 100 000, soit les taux les plus élevés au monde, selon les chiffres de la Bad.
 

Vendredi 30 Novembre 2012
Ouestaf News
Lu 575 fois








Derniers tweets
Ouestafnews : L'Afrique de l'ouest en bref à 19H 00 GMT, 22/10/2014 – Ghana, Côte d’Ivoire, Mali, Bénin, Niger : élections,... http://t.co/wzY23HGJ0c
Mercredi 22 Octobre - 22:20
Ouestafnews : L'Afrique de l'ouest en bref à 13H 00 GMT, 20/10/2014 – Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Ghana, Nigeria : Uemoa,... http://t.co/kpIssjMCka
Mercredi 22 Octobre - 18:25
Ouestafnews : L'Afrique de l'ouest en bref à 19H 00 GMT, 21/10/2014 – Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Bénin, Gambie, Togo, Mali :... http://t.co/Tk5vbBud2V
Mardi 21 Octobre - 22:22