Ouestaf.com, Premier site sous-régional d'information en Afrique de l'ouest
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Sommet extraordinaire du G5 Sahel, tenu le 02 juillet 2017 à Bamako (déclaration finale)



« 1)-Les Chefs d'Etat du G5 Sahel et le Président de la République française, S.E.M. Monsieur Emmanuel Macron, se sont réunis, ce jour à Bamako, à l'invitation de S.E.M. Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République du Mali, Président en exercice du G5 Sahel.
Étaient présents : S.E.M. Roch Marc Christian KABORE, Président du Burkina Faso. ; S.E.M. Mohamed Ould ABDEL AZIZ, Président de la République islamique de Mauritanie ; S.E.M. Issoufou MAHAMADOU, Président de la République du Niger ; S.E.M. Idriss DEBY ITNO, Président de la République du Tchad.

2)-Les Chefs d'Etat du G5 Sahel et le Président de la République française ont procédé à un examen approfondi des défis sécuritaires dans l'espace Sahélo-Saharien, et les menaces communes auxquelles les pays du G5 Sahel, la France et l'Europe sont confrontés.

3)-Les Chefs d'Etat du G5 Sahel et le Président de la République française ont souligné le lien intrinsèque entre les actions de sécurité et de défense, les efforts politiques, tels que la mise en œuvre intégrale de l'Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, issu du processus d'Alger, et les initiatives en faveur du développement.
Ces trois axes se soutiennent mutuellement et doivent donc progresser en parallèle.

4)-Le Président de la République française, Monsieur Emmanuel Macron, s'est félicité de la création de la Force Conjointe du G5 Sahel (FC-G5S), endossée par la 679ème Réunion du Conseil de Paix et de Sécurité de l'UA (Addis-Abeba, le 13 avril 2017), et saluée par la résolution (2359) du Conseil de Sécurité des Nations Unies, du 21 juin 2017.

5)-Les Chefs d'Etat du G5 Sahel ont salué le rôle déterminant de la France, dans l'adoption de cette résolution. Ils ont exprimé leur haute appréciation au Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, et au Président de la Commission de l'Union Africaine, Moussa Faki Mahamat, pour leur engagement personnel dans la mise en place de la FC-G5S, ainsi qu'aux autres membres du Conseil de Sécurité, l'Union Africaine, la CEDEAO, et l'Union Européenne pour leur soutien.

6)-La résolution (2359) marque une étape dans le processus de rétablissement de la paix et de la sécurité dans la région du Sahel, engagé par les Etats membres du G5 Sahel, depuis le 6 février 2017, sous la conduite de S.E.M. Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République du Mali, Président en exercice du G5 Sahel.

7)-Intégrant des unités issues des Forces armées des cinq pays du G5 Sahel, la Force Conjointe du G5 Sahel constitue une évolution majeure dans la lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale organisée, notamment le trafic de drogue dans la zone sahélo-saharienne. A ce titre, le G5 Sahel souhaite vivement un soutien des Nations Unies à la Force conjointe du G5 Sahel, y compris à travers la MINUSMA.

8)-Le Président de la République française s'est engagé à apporter à la FC-G5S un soutien en matière de formation, d'équipement, de logistique, et sur le plan opérationnel.

9)- Les Chefs d'Etat du G5 Sahel et le Président de la République française ont salué l'engagement de l'Union européenne d'apporter un soutien financier initial de 50 millions d'euros pour le déploiement de la FC-G5S. Le président de la République française s'est engagé à poursuivre ses efforts de mobilisation, en lien étroit avec l'Allemagne et l'Union européenne, afin d'assurer à la FC-G5S un soutien dans la durée.

10). Réitérant leur détermination à concrétiser cette initiative, en comptant d'abord sur les ressources propres, les Chefs d'Etat du G5 Sahel ont décidé d'allouer une enveloppe initiale de 50 millions d'Euros destinée au démarrage effectif des activités de la FC-G5 S.

11)-Les Chefs d'Etat du G5 Sahel et le Président de la République française ont, également, appelé les autres partenaires bilatéraux et multilatéraux à apporter une assistance conséquente à la FC-G5S sur les plans logistique, opérationnel et financier, en vue de faire face à cette situation qui menace la paix et la sécurité internationales.
Aussi, ont-ils insisté sur la convocation rapide de la ''Conférence internationale de planification'', prévue par la résolution (2359) du Conseil de Sécurité des Nations Unies, et visant à assurer la coordination des efforts d'assistance des donateurs à la FC-G5S.

12)-En addition aux actions de soutien à la Force Conjointe du G5 Sahel, les Chefs d'Etat du G5 Sahel et le Président de la République française se sont engagés à poursuivre, avec l'appui de la France, la montée en puissance du Collège sahélien de Défense devant accueillir à Nouakchott à compter de janvier 2018 des officiers supérieurs des pays du G5 Sahel.

13)-Les Chefs d'Etat du G5 Sahel se sont félicités de l'adoption, à l'unanimité, de la résolution (2364) du Conseil de sécurité des Nations unies, qui renouvelle le mandat de la mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA).

Ils ont, particulièrement, salué le rôle de leadership de la France dans l'adoption de cette résolution, qui confirme le mandat robuste de la MINUSMA, en soutien du processus de paix et de réconciliation au Mali, renforce le soutien des Casques bleus au redéploiement des Forces de Défense et de Sécurité maliennes (FDS), et appuie la coopération entre les Casques bleus, la nouvelle Force conjointe du G5-Sahel et les forces françaises.

14)-Les Chefs d'Etat du G5 Sahel et le Président de la République française ont salué les avancées enregistrées dans le cadre du processus de paix, et ils ont encouragé S.E.M. Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République du Mali, à poursuivre les efforts engagés dans le sens de l'accélération de la mise en œuvre des réformes politiques et institutionnelles, prévues par l'Accord pour la paix et la réconciliation, issu du processus d'Alger.

15)-Conscients des liens indissociables entre sécurité et développement, les Chefs d'Etat du G5 Sahel et le Président de la République française sont convenus de la nécessité d'assurer l'accompagnement des opérations militaires et sécuritaires par des actions économiques, sociales, culturelles, d'éducation et de dé-radicalisation pour attaquer les causes profondes de l'insécurité.

16)- Dans cette perspective, les Chefs d'Etat du G5 Sahel et le Président de la République française ont décidé d'amorcer une action diplomatique coordonnée, y compris un plaidoyer auprès des partenaires bilatéraux et multilatéraux, visant la mobilisation des ressources techniques et financières requises en faveur du Programme d'Investissements Prioritaires du G5 Sahel (PIP), notamment dans le domaine de la gestion intégrée des frontières dans la zone sahélo-saharienne, y compris la frontière libyenne et ce, en vue d'une Table-ronde réussie des bailleurs de fonds.

17)-Les Chefs d'Etat du G5 Sahel et le Président de la République française ont insisté sur plusieurs priorités de développement particulièrement urgentes, en faveur de la jeunesse du Sahel en termes d'éducation et d'emplois afin de lutter contre le chômage, la menace de la radicalisation et la migration clandestine.

18)-Dans un contexte de changement climatique aux effets dévastateurs sur l'environnement avec une accentuation de la compétition pour les ressources naturelles pouvant dégénérer en conflits, les Chefs d'Etat recommandent de mettre un accent particulier sur le développement des énergies renouvelables et sur une agriculture adaptée dans un objectif de préservation de l'environnement et de renforcement de la sécurité alimentaire.

19)-Les Chefs d'Etat du G5 Sahel et le Président de la République française ont convenu de faire un plaidoyer auprès des partenaires pour demander davantage de flexibilité et d'allègement dans la mise en œuvre des instruments de coopération et d'accroissement des investissements privés.

20)-Le Président de la République française a appelé à la mise en place rapide d'une ''Alliance pour le Sahel'' visant, pour les acteurs du développement, à trouver des mécanismes innovants à même de renforcer l'efficacité des actions menées avec leurs partenaires dans l'ensemble du Sahel. Il a souhaité développer cette Alliance pour le Sahel, notamment avec l'Allemagne, l'Union européenne et ses Etats membres, le Système des Nations Unies, la Banque Mondiale, et la Banque Africaine de Développement, en lien avec l'Union Africaine, la CEDEAO et la CEEAC, mais aussi avec d'autres partenaires.

21)-Les Chefs d'Etat du G5 Sahel et le Président de la République française ont décidé d'établir un groupe de travail commun et de haut niveau, pour le suivi de la mise en œuvre effective, de façon détaillée, des conclusions du présent Sommet extraordinaire du G5 Sahel avec la France. »//FIN

Samedi 8 Juillet 2017
Ouestaf News
Lu 634 fois
Ouestaf News

Derniers tweets
Ouestafnews : Mali: Plus de 150.000 enfants privés d'école par l'insécurité (Rapport): Ouestafnews - L'insécurité qui sévit au... https://t.co/e4Rj1aPMW6
Dimanche 24 Septembre - 20:31
Ouestafnews : Les brèves en Afrique de l'Ouest à 13H00 GMT- le 23/09/2017- Ghana, Côte d’Ivoire, Burkina Faso : frontières,... https://t.co/1gkImAfARl
Samedi 23 Septembre - 19:17
Ouestafnews : Les brèves en Afrique de l'Ouest à 19H00 GMT- le 22/09/2017- Mali, Sénégal, Côte d’Ivoire, Bénin : éducation,... https://t.co/qV4X38yFlk
Vendredi 22 Septembre - 22:31

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : On peut être choqué mais pas surpris par la révélation de ce jour de la part d'un (ex-)homme de gauche,... https://t.co/2OIsP8wHNY
Dimanche 24 Septembre - 21:51
Hamadou Tidiane SY : #Sénégal #gouvernance dites moi, on fait quoi de notre classe politique pourrie ?
Dimanche 24 Septembre - 21:28

Derniers tweets
Momar Niang : #Mali: Plus de 150.000 enfants privés d'école par l'insécurité (Rapport) https://t.co/MPYAv5eDSi
Dimanche 24 Septembre - 20:30
Momar Niang : #migration #Guinée : les officiels privés de visas américains https://t.co/yZw4RZIOHX
Jeudi 14 Septembre - 17:59