Ouestaf.com, Premier site sous-régional d'information en Afrique de l'ouest
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Table ronde de Paris sur le Bénin: discours d'ouverture du président Thomas Yayi Boni (texte intégral)


Madame la Secrétaire d’Etat chargée du commerce extérieur représentant le Gouvernement  de la République française ;
•    Monsieur le Président du Groupe de la Banque Africaine de Développement ;
•    Monsieur le Vice-président de la Région Afrique de la Banque Mondiale ;
•    Monsieur le Directeur Afrique du Programme des Nations Unies pour le Développement, Assistant du Secrétaire Général des Nations Unies ;
•    Monsieur le Vice-président de la Banque Islamique de Développement ;
•    Excellence Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs, chefs de missions diplomatiques et représentants des organisations internationales et interafricaines ;
•    Messieurs les députés à l’Assemblée Nationale du Bénin ;
•    Honorables invités ;
•    Mesdames et Messieurs.
 


A l’ouverture officielle des travaux de cette Table Ronde pour le financement du développement du Bénin, initiée par mon gouvernement, je voudrais, au nom du Peuple béninois, de son gouvernement exprimer à vous tous ici présents mes salutations les plus cordiales et mes sincères remerciements pour avoir répondu aussi nombreux à notre invitation. Votre présence honore mon pays le Bénin et témoigne également du grand intérêt que vous portez à son développement et au bien-être de ses populations.

Je me réjouis aussi de la spontanéité et de l’amitié dont a fait preuve le gouvernement français en acceptant l’organisation de cette rencontre ici même à Paris, capitale de la République Française, pays ami du Bénin que tant de liens historiques unissent depuis plusieurs siècles.

C’est pourquoi, au nom de toute la nation, je renouvelle mes remerciements au Peuple français, aux Autorités françaises et notamment à Son Excellence Monsieur François HOLLANDE, pour ces marques de considération et de bienveillance à l’endroit du Bénin.

C’est l’occasion de saluer votre présence, Madame la Secrétaire d’Etat représentant le gouvernement français en vous priant de transmettre à Monsieur le Président de la République mes sentiments de gratitude.

Mes remerciements s’adressent également à mon cher ami JIM YONG KIM, Président du Groupe de la Banque Mondiale, pour sa sollicitude qui a rendu possible l’assistance de cette prestigieuse institution au Bénin dans le cadre de la préparation de cette Table ronde.

J’adresse aussi toute ma gratitude à mon frère et ami Donald KABERUKA, Président du Groupe de la Banque Africaine de Développement ici présent, en dépit de son agenda chargé. Mon frère  Donald, je vous dis merci pour votre assistance et l’attention que vous portez à notre continent en général, et au Bénin en particulier.

Je n’oublie pas mon frère et ami Makhtar DIOP qui, du fait de son attachement à notre continent, vient représenter la Banque Mondiale au dialogue que mène le Bénin avec la communauté internationale. Cher ami, je vous dis merci.
Mes remerciements vont à l’endroit de tout le management des deux institutions multilatérales étroitement liées à la préparation des supports de cette table ronde.
 
Mesdames, Messieurs,

Je voudrais transmettre la gratitude du Peuple béninois à Madame Helene CLARK, Administrateur du PNUD, pour son appui combien précieux à l’organisation de la présente Table ronde.
C’est le moment d’exprimer toute ma gratitude à tous les représentants résidants de toutes ces institutions qui ont su s’investir inlassablement à la réussite de cette rencontre.
Je voudrais particulièrement féliciter l’ensemble du Comité d’organisation pour tous les efforts fournis pour une préparation de qualité de notre Table ronde.
A ces remerciements, j’associe toutes les personnes de bonne volonté qui, chacune à sa manière, ont apporté leur contribution en nous offrant toutes les commodités matérielles indispensables au bon déroulement de cette Table Ronde.
 
Distingués Invités,
Mesdames et Messieurs,

Comme vous le savez, depuis l’historique conférence nationale des forces vives, le Bénin fait partie des pays reconnus dans le monde comme des pays de démocratie, de paix et de stabilité politique. Mais vous conviendrez avec moi que le renouveau démocratique et le renouveau économique sont mutuellement inter reliés.

Au cours de la dernière décennie, le Bénin a connu une dynamique économique, caractérisée notamment par une stabilité macroéconomique, un taux de croissance annuel moyen du produit intérieur brut de 4%. Une croissance économique qui hélas n’a pas conduit à une réduction majeure de la pauvreté. Elle laisse même entrevoir des inégalités importantes, en termes de développement des territoires et de l’équilibre du genre et d’accès aux opportunités économiques, aux infrastructures de base.
Il nous faut donc œuvrer à la réalisation d’une croissance forte, inclusive et résiliente qui assure une régression rapide et soutenable de la pauvreté tout en permettant aux individus, quels que soient leur classe et leur rang social, de contribuer tous à la création de la richesse et d’en tirer tous profit.
C’est pourquoi, notre vision pour le développement du Bénin est de construire une nouvelle dynamique orientée vers une économie compétitive, au carrefour de l’Afrique de l’Ouest et de l’Afrique Centrale, un véritable Hub régional de négoce et de services à forte valeur ajoutée. Cette vision est portée par les orientations stratégiques de développement et cinq pôles de développement, identifiés à partir de leurs avantages comparatifs pour le décollage économique du pays.
La réalisation de la croissance économique inclusive implique le relèvement de plusieurs défis dont notamment :

Le premier de ces défis porte sur l’amélioration de la qualité de la gouvernance. Nous voulons en effet construire une administration publique moderne et efficace dont le mode de fonctionnement est fondé sur la bonne gouvernance axée sur la transparence, l’obligation de résultat, la reddition de compte, la lutte implacable contre la corruption et l’impunité. Ainsi, la nouvelle administration publique doit être au service de la promotion de l’entreprise privée, fer de lance de la nouvelle dynamique de développement.

Le deuxième défi est celui du renforcement et de la valorisation du capital humain.
En effet, nous savons tous que le développement d’un pays dépend de la qualité de ses ressources humaines. Dans cette perspective, mon Gouvernement s’attèle à la promotion de l’éducation à la base à travers l’accès et la gratuité de l’enseignement pour tous, la formation technique, professionnelle et l’employabilité orientée vers la formation des créateurs d’entreprise et de richesse. De même, la recherche scientifique, l’alphabétisation et l’accès aux soins de santé notamment, la gratuité de la césarienne et le Régime d’Assurance Maladie Universelle font l’objet d’une attention particulière.
Par ailleurs, mon gouvernement a à cœur la question de l’autonomisation des femmes. C’est pourquoi il est mis en œuvre un programme de microcrédits aux plus pauvres permettant aux femmes bénéficiaires de diversifier leurs activités génératrices de revenus et de renforcer leur autonomie.
De même, un Fonds National a été mis en place en vue de la promotion de l’emploi des jeunes.
 
Honorables invités,
Mesdames et Messieurs,

Le troisième défi porte sur la réalisation d’infrastructures dans une perspective de l’accélération de l’intégration sous régionale. La réalisation des infrastructures socio-économiques me paraît être un puissant levier pour le développement de nos pays. Il s’agit des infrastructures routières, ferroviaires, portuaires, aéroportuaires ainsi que des infrastructures énergétiques, agricoles, touristiques, médicales et de communication. Le projet d’épine dorsale de développement intégré des transports actuellement en cours d’exécution en est une illustration.
 
Le quatrième défi est celui de la gouvernance environnementale qui nous engage à renforcer notre capacité d’adaptation aux changements climatiques et à la gestion de tous les risques environnementaux.

Le cinquième défi est celui de la promotion du partenariat public privé. Le partenariat public-privé est pour nous essentiel pour le financement des grands projets de développement. C’est pourquoi mon gouvernement s’emploie à renforcer le partenariat public-privé à tous les niveaux et dans tous les secteurs, afin de restaurer le climat de confiance mutuelle nécessaire à l’expansion de l’investissement privé national et étranger.

A cet égard, un projet de loi définissant le cadre légal des PPP au Bénin est en cours d’adoption par le Parlement et un cadre institutionnel a été mis en place. De même, mon gouvernement a entrepris la mise en œuvre d’un programme d’amélioration du climat des affaires, afin de faciliter la création et la consolidation des entreprises.
 
Le sixième défi est celui de la sécurité afin de renforcer notre capacité à améliorer notre sécurité et contribuer à celle de la Sous région car sans sécurité, point de développement ni de prospérité.
 
Distingués Invités ;
Mesdames et Messieurs ;

La mise en œuvre de toutes ces initiatives a pour finalité de garantir une véritable sécurité humaine et la réalisation des OMD dans mon pays, particulièrement au niveau des cibles relatives à :
-    L’élimination de la pauvreté,
-    la réduction de la faim et de la malnutrition,
-    l’accès à l’éducation primaire pour tous,
-    l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes,
-    la réduction de la mortalité maternelle et infantile,
-    l’accès à l’eau potable, à l’électricité et à l’assainissement de base.
Nous pouvons nous réjouir des progrès notables enregistrés dans ces domaines. Ainsi, le Bénin se trouve parmi les neuf pays d’Afrique subsaharienne en bonne voie d’atteindre au minimum cinq (5) cibles des OMD à l’échéance 2015.
 
Mesdames et Messieurs,

Vous conviendrez avec moi qu’au regard de l’ampleur des besoins de nos populations, le Bénin voudrait savoir pouvoir compter sur le soutien et la solidarité de la communauté internationale, notamment de ses partenaires institutionnels, bilatéraux et multilatéraux au développement. C’est là la raison d’être de la présente table ronde à laquelle vous avez été conviés.

Dans ce cadre, il vous sera exposé la vision et la stratégie retenues  pour l’accélération de la croissance économique afin d’atteindre un taux de croissance d’au moins 8%. Il vous sera présentés les projets d’investissement structurants, publics comme privés, pour une nouvelle dynamique de croissance forte et durable.

Notre ambition est en effet, de porter le taux d’investissement actuel de 19% du PIB à 28% dans un horizon de 5 ans, sachant que la moyenne dans les pays émergents se situe autour de 35%. Notre souhait est de mobiliser à cet égard tous nos partenaires au développement, les secteurs privés nationaux et étrangers ainsi que la diaspora béninoise.
 
Distingués Invités,
Mesdames et Messieurs,

Mon gouvernement est pleinement conscient de la nécessité d’imprimer une rupture radicale dans la gouvernance des affaires publiques, dans le mode de gestion des projets et dans l’amélioration de l’absorption des ressources ainsi mobilisées. C’est pourquoi, je prends ici devant vous l’engagement que les réformes conséquentes initiées seront poursuivies.
Il s’agit notamment de :
-    la consolidation d’un Etat de droit fort et des institutions fortes et crédibles. A ce sujet, la question d’une justice forte, moderne, au service de l’intérêt général, s’inscrit au fronton de nos priorités. Dans cette perspective, nous devons promouvoir :
o    une justice forte au service de la lutte irréversible et efficace contre la corruption ;
o    une justice forte au service de l’élimination de l’impunité ;
o    une justice forte au service de la protection des investisseurs privés. En somme, la promotion d’une justice au service du développement.
 
-    La poursuite des réformes structurelles et institutionnelles à la hauteur de notre détermination inébranlable à éliminer la pauvreté. A cet égard, mentionnons : 
o    L’amélioration de la gouvernance budgétaire à travers l’adhésion du Bénin à l’initiative « Partenariat pour une Gouvernance Ouverte »,
o    l’assainissement et la réforme des finances publiques à travers une bonne planification et programmation des dépenses publiques de qualité, la transparence dans leur gestion,
o    la poursuite de la réforme des marchés publics et celle de toutes les régies financières à savoir, l’administration du Trésor, des Impôts et des Douanes,
o    le programme de certification des valeurs et la généralisation de l’identifiant fiscal unique,
o    le renforcement du contrôle externe à travers la Cour des Comptes en lieu et place de la Chambre des Comptes de la Cour Suprême,
o    la réforme foncière avec l’application de la loi portant code foncier et domanial en République du Bénin,
o    la modernisation de l’Administration publique en vue de la rendre plus performante et en faire un instrument de développement,
o    la réforme de l’administration territoriale pour garantir le développement à la base,
o    l’approfondissement de la décentralisation, du développement à la base et du contrôle citoyen,
o    l’amélioration du climat des affaires, à travers l’amélioration des indicateurs tels que : l’exécution des contrats, l’obtention de permis de construire, le transfert de propriété, la création d’entreprises, l’approfondissement du secteur financier et l’accès au financement diversifié, l’accès à l’eau et au téléphone filaire.
 
Par ailleurs, je tiens à vous rassurer que les réformes et les plans d’action qui les soutiennent seront poursuivis dans un nouveau cadre institutionnel de gouvernance qui garantisse l’efficience et l’efficacité. A cet effet, il sera mis en place un comité de supervision et d’orientation stratégique placé sous l’autorité directe du Président de la République, un comité de pilotage interministériel et des structures d’exécution adéquates en vue d’une meilleure gestion des ressources nouvelles. De même, un nouveau cadre de suivi-évaluation sera mis en place afin d’assurer l’efficacité des mesures envisagées.
 
Mesdames et Messieurs les partenaires,
Je voudrais savoir pouvoir compter sur votre soutien effectif pour que notre présent rendez-vous soit couronné de succès et ouvre ainsi des perspectives nouvelles et prometteuses pour le bien-être et l’épanouissement des populations béninoises.
Je voudrais pour terminer, renouveler à tous, les remerciements du Peuple béninois et de son gouvernement et formuler le vœu que cette Table Ronde soit une fois encore l’occasion de réaffirmer la solidarité entre le Bénin et ses différents partenaires et d’approfondir le dialogue légendaire entre le Bénin et la communauté internationale.
C’est sur cette note d’espoir et d’espérance que je déclare ouverte la Table ronde sur le financement du Développement du Bénin.
 
Vive le Partenariat Public Privé !
Vive la solidarité et la coopération internationale au service du développement !
Vive le Bénin !
Je vous remercie.
 
 

Mercredi 18 Juin 2014
Ouestaf News
Lu 384 fois
Ouestaf News

Derniers tweets
Ouestafnews : Les brèves en Afrique de l'Ouest à 19H00 GMT- le 18/10/2017- Burkina Faso, Togo, Sénégal : manifestation,... https://t.co/pUTZNZ0uqq
Mercredi 18 Octobre - 22:54
Ouestafnews : La variole du singe apparaît au Nigeria : de quoi cette maladie est-elle le nom?: Ouestafnews - L’orthopoxvirose... https://t.co/VA976YtP0Z
Mercredi 18 Octobre - 21:04
Ouestafnews : Les brèves en Afrique de l'Ouest à 19H00 GMT- le 17/10/2017- Sénégal, Mali, Nigeria : mines, ITIE, revenus,... https://t.co/PVp2mxw19q
Mardi 17 Octobre - 22:35

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : La variole du singe apparaît au Nigeria : de quoi cette maladie est-elle le nom? https://t.co/xU9kUft712
Mercredi 18 Octobre - 22:49
Hamadou Tidiane SY : RT @jonfavs: Honestly, the most philanthropic thing some rich billionaire could do for the world is buy Fox News and destroy it. https://t.…
Mercredi 18 Octobre - 22:18

Derniers tweets
Momar Niang : RT @abdouazizcisse9: La musique lui a permis de tenir... https://t.co/SGNIIjsgwT #ouestaf #kebetu @FESPACO1 @mniang48 @DrameDiomma @tidiane…
Mardi 17 Octobre - 22:38
Momar Niang : #uranium #Niger : « A cause d’ #Areva, nous vivons une pollution durable » (militant) https://t.co/V5JItHstkH
Mardi 17 Octobre - 16:40