Ouestaf.com, Premier site sous-régional d'information en Afrique de l'ouest
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Tchad Soudan: Wade obtient « son » accord au forceps, le doute subsiste

Le président sénégalais Abdoulaye Wade, a enfin obtenu tard dans nuit du jeudi 13 au vendredi 14 mars 2008 « son » accord signé entre les présidents Idriss Déby du Tchad et Omar El-Béchir du Soudan, à la suite d’un mini-sommet au palais présidentiel à Dakar.


En réalité cet accord, n’est qu’un engagement des deux parties en conflit à respecter des accords signés antérieurement par les deux chefs d’Etats belligérants, selon le texte lu à la presse par le ministre sénégalais des Affaires étrangères, Cheikh Tidiane Gadio.
Toutefois, le contexte et les conditions de la signature de ce 6ème accord entre Idriss Déby et Omar El-Béchir laissent peu d’espoir à ceux qui espèrent une paix définitive entre le Tchad et le soudan, selon le desk diplomatique d’Ouestafnews.
Omar El-Béchir, qui s’est fait prier pour se présenter au mini-sommet, ne semblait pas convaincu de la nécessité d’un nouvel accord.
Le chef de l’Etat soudanais, avait prétexté des « maux » de tête pour ne pas se présenter une première fois aux négociations. De report en report la rencontre a quand même fini par avoir lieu, mais sans réellement dissiper le doute installé par El-Béchir dans les esprits la veille de son arrivée à Dakar.
« Si le président tchadien n'a pas pu honorer un accord conclu à l'intérieur de la Kaaba (située à la Mecque, lieu saint de l'Islam), comment pourrait-on s'attendre à ce qu'il respecte un accord qu'il signerait à Dakar? », avait notamment affirmé El-Béchir.
De son côté, et alors même que les diplomates se démenaient pour faire aboutir la médiation du président sénégalais, le Tchad accusait le Soudan d’armer des colonnes de groupes des rebelles et de les lancer à l’assaut du Tchad.
Dans ces conditions, le seul petit espoir né de l’accord de Dakar est la mise en place d’un « groupe de contact » chargé du suivi des accords de paix et de signaler ses… « violations éventuelles ».
Une clause, dont l’inclusion dans un accord fraîchement signé, prouve à souhait selon les analystes le degré de suspicion qui prévaut encore entre lez deux belligérants.

Vendredi 14 Mars 2008
Ouestaf News
Lu 1698 fois
Ouestaf News








Derniers tweets
Ouestafnews : Côte d'Ivoire: conseil des ministres du 24 mai 2017 ( le communiqué): Le mercredi 24 mai 2017, un Conseil des... https://t.co/IG3iAYEp3o
Samedi 27 Mai - 13:23
Ouestafnews : Les brèves en Afrique de l'Ouest à 19H00 GMT- le 26/05/2017- (Bénin, Sénégal, Côte d’Ivoire, Guinée : pétrole,... https://t.co/oienEk5T0t
Vendredi 26 Mai - 23:33
Ouestafnews : Les brèves en Afrique de l'Ouest à 13H00 GMT- le 26/05/2017- (Sénégal, Mali, Togo, Burkina Faso : transport... https://t.co/ePRzefbM0w
Vendredi 26 Mai - 18:09

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : Quand c'est l'occident qui pilonne... ce n'est jamais un massacre. https://t.co/nxnKeZ7C2q
Dimanche 28 Mai - 19:08
Hamadou Tidiane SY : ah ha haa... l'arroseur arrosé! https://t.co/Fq50Rpujha
Dimanche 28 Mai - 19:04

Derniers tweets
Momar Niang : RT @LP_Monde: Le risque de voir Trump être destitué en hausse, selon The Economist https://t.co/RftiGrQibx
Vendredi 26 Mai - 18:32
Momar Niang : RT @gashaquietstorm: ... et aussi à tout ceux qui ont congé aujourd'hui. #africaday https://t.co/juiI5N1f8a
Jeudi 25 Mai - 15:00