Jeudi 30 Octobre 2014







Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Télécoms : la bataille pour la portabilité lancée au Sénégal

Ouestafnews - Les autorités en charge des télécommunications au Sénégal doivent exiger des opérateurs la « portabilité » afin de permettre, entre autres, l’accès universel aux télécommunications, a plaidé Amadou Kanouté le Directeur exécutif de Institut panafricain pour la citoyenneté, les consommateurs et le développement (Cicodev, Africa) basé à Dakar.


La portabilité est une pratique consistant à offrir au consommateur la possibilité de changer d’opérateur de téléphone tout en conservant son numéro de téléphone mobile.

Ainsi l’usager « ne sent plus prisonnier d’un seul opérateur à cause de son numéro de téléphone qui est comme une carte d’identité pour lui et par lequel il est connu de tous ses correspondants », a expliqué M. Kanouté dans un entretien à Ouestafnews.

Depuis le 7 septembre 2012, Cicodev mène une campagne pour l’adoption de ce mécanisme au Sénégal car « il nous faut impulser beaucoup plus de concurrence dans le secteur de la téléphonie mobile », selon ses responsables.

Sur la base d’une pré-enquête menée au Sénégal, Cicodev souligne que la portabilité va permettre aux consommateurs d’avoir un meilleur captage des avantages de la concurrence. Afin de bénéficier de l’offre des différents opérateurs, les usagers sont pour la plupart contraints à l’achat de plusieurs puces ou de téléphones double puces.

En plus de la flexibilité qu’elle procure, la portabilité offre de nombreux avantages notamment « des prix plus bas, une meilleure qualité de services, une accessibilité accrue des consommateurs à la téléphonie et un maillage plus dense et plus profond du pays », selon la pré-enquête de Cicodev.

Ce mécanisme bien que prévu par l’article 87 du code des télécommunication au Sénégal, reste assez méconnu des usagers, il est actuellement appliqué dans des pays ouest africains comme le Ghana et le Nigéria ou encore au Kenya en Afrique de l’est.

Le Sénégal dispose de trois opérateurs de téléphonie mobile, Orange, filiale de France Télécom, Tigo, du luxembourgeois Millicom et le dernier venu, le Soudanais, Sudatel. Malgré la concurrence, les griefs de l’opinion porte toujours sur la cherté des prix et la mauvaise qualité du service, surtout chez « Orange » qui domine largement le marché.

Mercredi 19 Septembre 2012
Ouestaf News
Lu 788 fois








Derniers tweets
Ouestafnews : Burkina Faso: dialogue ouvert chez le Moro Naba pour désigner le successeur de Blaise (RFM)
Jeudi 30 Octobre - 17:44
Ouestafnews : L'Afrique de l'ouest en bref à 13H 00 GMT, 30/10/2014 – Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Mauritanie, Togo, Mali :... http://t.co/wUzM7sE4aQ
Jeudi 30 Octobre - 17:08
Ouestafnews : L'Afrique de l'ouest en bref à 19H 00 GMT, 27/10/2014 – Ghana, Gambie, Côte d’Ivoire, Nigeria, Burkina Faso :... http://t.co/gH94UFQa8R
Lundi 27 Octobre - 21:34