Ouestaf.com, Premier site sous-régional d'information en Afrique de l'ouest
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Tiken Jah Fakoly 'persona non grata' au Sénégal après avoir critiqué Abdoulaye Wade

Le musicien ivoirien, Tiken Jah Fakoly a été déclaré persona non grata au Sénégal, après de sévères critiques contre le régime du président sénégalais Abdoulaye Wade, a appris Ouestafnews de source officielle.


PAR OUESTAFNEWS

Lors d'un concert donné à Dakar dans la soirée du mercredi 12 décembre, l'artiste ivoirien, connu pour ses textes engagés et critiques vis-à-vis des gouvernements africains, s'en est pris directement au président sénégalais Abdoulaye Wade et à sa famille, selon des propos rapportés par la pesse sénégalaise.
Ces propos ont été jugés "fracassants, discourtois et insolents", dans un communiqué du ministère sénégalais de l'intérieur cité par l'Agence de presse sénégalaise (APS, officielle). Le ministère a par conséquent pris un arrêté interdisant le musicien d'entrer en territoire sénégalais.
Lors de son concert, Tiken Jah Fakoly a interpellé le président Wade lui demandant de "quitter le pouvoir" s'il aime vraiment le pays qui serait "en danger" selon lui. Le "reggae-man" ivoirien s'est ensuite attaqué au fils du président Karim Wade, par ailleurs président de l'Agence nationale de l'organisation de la conférence islamique (ANOCI)..
Selon les propos rapportés par les journalistes ayant couvert le concert, l'artiste a conseillé au président de laisser son fils "au berceau" ou "à la maison" s'il ne veut pas que celui-ci soit "auditionné par l'assemblée nationale".
La décision de faire passer Karim Wade devant l'assemblée nationale pour une audition a valu au président de cette institution, Macky Sall, son poste de numéro du Parti Démocratique Sénégalais (PDS, au pouvoir), alors que des députés fidèles à la famille présidentielle étaient en train de s'activer pour réduire son mandat de 5 à 1 an.
Selon l’APS, l’artiste a déjà quitté Dakar pour le Mali.
Tiken jah Fakoly vit volontairement en exil dans ce dernier pays depuis plus de 5 ans. Il n’est reparti dans son pays natal, la Côte d’Ivoire, que cette semaine pour des concerts mais n’envisage d’y rentrer de manière définitive « qu’après les élections ».

Vendredi 14 Décembre 2007
Ouestaf News
Lu 2718 fois
Ouestaf News







Derniers tweets
Ouestafnews : Les brèves en Afrique de l'Ouest à 19H00 GMT le 27/04/2017 (Nigeria, Ghana, Burkina Faso, Côte d’Ivoire :... https://t.co/OMw7bbrGZU
Jeudi 27 Avril - 21:54
Ouestafnews : Sénégal: conseil des ministres du 26 avril 2017 (le communiqué): Le Président Macky Sall a réuni le Conseil des... https://t.co/HwHuDt17YR
Jeudi 27 Avril - 15:54
Ouestafnews : Burkina Faso: conseil des ministres du 26 avril 2017 (le communiqué): Le Conseil des ministres s’est tenu à... https://t.co/YmypHGBxQQ
Jeudi 27 Avril - 14:28

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : Franc CFA contre E-CFA. Raison de plus d'avoir des doutes et de pousser la réflexion sur notre souveraineté.... https://t.co/O7rYQVdr20
Jeudi 27 Avril - 21:10
Hamadou Tidiane SY : Profil un peu long et c'est en anglais en plus, mais c'est bien écrit, et après tout c'est le prochain président... https://t.co/RrL8Rd60Ia
Dimanche 23 Avril - 23:40

Derniers tweets
Momar Niang : E-CFA : la #Bceao se débarrasse-t-elle d’un concurrent ? https://t.co/UGY5CojSZT
Jeudi 27 Avril - 13:13
Momar Niang : Lutte contre le #paludisme en Afrique de l’ouest : de légers progrès https://t.co/XMDTj0ejxh
Mercredi 26 Avril - 17:49