Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Une bourse africaine du crédit-carbone "forestier" en gestation

Ouestafnews - Le premier marché du crédit carbone forestier africain a été lancé ce 9 septembre 2009 à Lomé, à l’initiative de l’Anglo African Energy Group (AAEG).


Ce projet vise à mobiliser les ressources en vue de créer une bourse africaine du crédit carbone.
Les experts venus d’Europe, d’Asie, des Etats-Unis et d’Afrique vont tenter de s’unir pour que l’économie verte devienne une réalité sur le continent et un vrai business, indique le site officiel du gouvernement du Togo consulté par Ouestafnews.

Le président d’Anglo African Energy Group, Philippe Solomon, explique qu’à travers ce projet, l’Afrique cherche à faire payer aux pays industrialisés le droit de polluer sous forme de crédit carbone.

« Le crédit carbone est la résultante chimique et atmosphérique de la préservation des forêts. C’est toute la masse de carbone dioxyde nocive qui n’est pas envoyée dans l’atmosphère et qui permet ainsi aux pays industrialisés de continuer à polluer en diminuant cependant les dommages causés à l’environnement », a-t-il fait savoir.
L’action de l’AAEG, dans la collecte de ces nouvelles ressources, consistera à « mobiliser le plus grand nombre dans la conception, comme dans l’évaluation, la réalisation et la négociation de ces crédits carbones », a dit son président.
M. Solomon invite les bailleurs, les chefs d’entreprises, les banques et institutions financières internationales à se joindre à cette action de sauvetage de la planète.

Sur le choix du Togo pour le lancement du projet, le directeur de l’AAEG fait remarquer que Lomé est « une place financière où beaucoup d’institutions » sous-régionales et « c’est un atout car Lomé peut devenir la place financière du crédit carbone forestier ».
Un crédit-carbone est une unité, généralement équivalent à une tonne de gaz à effets de serre. L’idée des crédits-carbone. Ces crédits s’échangent à la bourse du carbone sur la base de quotas d’émissions accordés par des gouvernements.
Cette bourse qui intéresse déjà certains grands groupes financiers internationaux et plusieurs multinationales est un mécanisme favorisé par les pays signataires du protocole de Kyoto, dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique.

Jeudi 10 Septembre 2009
Ouestaf News
Lu 3423 fois
Ouestaf News








Derniers tweets
Ouestafnews : Médias : le premier prix de fact-checking pour l’Afrique francophone, revient à la Côte d’Ivoire: Ouestafnews -... https://t.co/AHf1KPIEG9
Vendredi 9 Décembre - 16:36
Ouestafnews : Sécurité : armées et drones pour reconquérir le Sahel: Ouestafnews – L’option militaire prise par les pays du... https://t.co/bUiqiYxUe5
Vendredi 9 Décembre - 16:11
Ouestafnews : L'Afrique de l'ouest en bref à 13H 00 GMT - 09/12/2016 : Sénégal, Mali, Bénin, Burkina Faso : développement,... https://t.co/9vGKcAlm7a
Vendredi 9 Décembre - 14:50

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : #médias et #journalisme en Afrique : que de défis #RAC2016
Jeudi 8 Décembre - 09:44
Hamadou Tidiane SY : #media #journalisme 75 % des médias africains utilisent les grandes agences comme source d'information sur le reste de l'Afrique #RAC2016
Jeudi 8 Décembre - 09:02

Derniers tweets
Momar Niang : Le gouvernement du #Sénégal a-t-il créé plus de 230 000 emplois ? #Kebetu https://t.co/mPrvaFls9y
Vendredi 9 Décembre - 20:16
Momar Niang : #Sécurité : armées et #drones pour reconquérir le #Sahel https://t.co/7Z6mnnWnMM
Vendredi 9 Décembre - 17:08