A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire, dit l’adage et cette maxime colle à merveille aux relations actuelles entre la FIFA et le Nigeria qui après avoir été menacé de suspension pendant deux ans, s’est plié aux injonctions et mis en sourdine de mettre au pas des dirigeants indélicats de sa Fédération de football.



De quoi s’agit-il ? La FIFA avait suspendu, lundi 4 octobre dernier, pour deux ans la Fédération nigériane de football, après avoir constaté une ingérence des autorités politiques dans la gestion du football national.

Elle reprochait aux autorités politiques du Nigeria, les actions en justice intentées à l’encontre de membres élus du comité exécutif de la NFF (Fédération nigériane de football) les empêchant d’exercer leurs fonctions et d’exécuter leurs tâches, la démission du secrétaire général par intérim de la NFF à la demande de la Commission nationale des Sports, et enfin la décision du ministre des Sports de faire débuter le championnat de première division sans tenir compte des relégations de la saison précédente.

Avant de revenir vendredi dernier sur sa décision à travers son Comité d’urgence. Ce dernier a levé provisoirement la suspension de la Fédération nigériane de Football.

La décision a été prise après qu’une tendance positive a été observée ces derniers jours, et notamment le fait que le plaignant (l’Etat nigérian), qui avait intenté des actions en justice, s’est publiquement engagé à retirer sa plainte, que le secrétaire général par intérim de la Fédération nigériane de football (NFF) a réintégré son poste le 5 octobre 2010 et que la question du championnat nigérian a été totalement laissée à la seule compétence de la NFF.

Sans avoir la volonté de défendre les autorités politiques nigérianes, les instances sportives internationales, la Confédération africaine de football et la FIFA elle-même, n’ont jamais cessé de flétir le comportement des dirigeants du football nigérian.

A la veille de l’organisation de la coupe du monde cadette en 2009, c’est la FIFA elle-même qui s’était élevée contre les pratiques de ces messieurs qui souvent confondent leurs chéquiers avec ceux de leur Fédération.

En décidant de mettre de l’ordre dans leur Fédération nationale, les autorités nigérianes, ont voulu à coup sûr débarasser le football de leur pays des personnes qui, au lieu de servir le sport, s’en servent à des fins personnelles.

Et mieux encore, le football en Afrique, est financé quasi exclusivement par les Etats, la FIFA doit être appelée à revoir sa position qui ouvre la voie à des sanctions systématique, tout gouvernant qui regarde ce qui se passe dans sa Fédération.

L’élection des dirigeants est-elle suffisante pour les laisser faire ce qu’ils veulent ? La présence à des niveaux de responsabilités suppose un certain comportement.

A cause de cette liberté des pays comme le Sénégal qualifié à la coupe du monde 2002 n’a pas su profiter des retombées financières utilisées à d’autres fins que celle d’en faire profiter le football national.

Au finish, des dirigeants ont passé des semaines en prison sans que l’argent soit restitué dans un pays où le manque d’infrastructures sportives reste un grand frein au développement sportif national en général.

Sans aller dans le sens des autorités politiques qui veulent tout régenter et mettre à la tête des instances sportives des dirigeants qui leur obéissent au doigt et à l’œil, la méthode de la FIFA, paraît parfois très cavalière en menaçant des Etats fragiles où le football est un véritable opium.

En les suspendant, il y a toujours un risque d’embrasement que les gouvernants refusent de faire courir à leurs pays et la FIFA est loin d’en sortir grandie.

En triomphant d’Etats africains sans avoir rencontré de résistance ou de difficultés, sa victoire est dénuée de mérite et surtout fait le lit des pratiques de corruption, de concussion et de détournements à la tête des Fédérations sportives dirigées par des potentats locaux mus par des intérêts personnels.

Rédigé par le Mardi 12 Octobre 2010 à 21:16 | Commentaires (0)






Archives

RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile

Liste de liens