Les rendez-vous du mardi

Les supporters de l’équipe nationale de football du Sénégal s’attendaient avec le brassard autour du bras que Mamadou Niang fasse amende honorable.
Qu’il puisse faire de la sélection, une affaire aussi importante que son club de l’Olympique de Marseille qu’il a porté à bout pour combler le manque de trophée sur la Canebière.





L’OM qui était sans titre depuis 1993 a remporté un doublé en 2010 avec la coupe de la Ligue et le championnat de France.

Tout cela a fait que les supporters sénégalais gardaient beaucoup d’espoirs pour la reconstruction de la sélection nationale.

Pour son aura et son talent, Mamadou Niang pour les uns et les autres, doit servir de modèle pour les binationaux qui hésitent encore à choisir entre le maillot frappé de la tête de coq et celui de la tête de lion.

Mais il a fallu les vacances et un match amical contre le Danemark prévu le 27 mai pour que la nature revienne au galop.

S’il est revenu en sélection après deux jours de retard (il était attendu samedi, il est arrivé), son escapade a réveillé des souvenirs douloureux et a démontré combien il faisait peu cas de l’avenir de la sélection nationale.

Il est vrai qu’à presque 31 ans, l’avenir, ce n’est pas lui mais avec son titre de meilleur buteur de la Ligue 1 française, un des championnats majeurs dans le monde, sa présence met une lumière plus claire sur une sélection en mal de performance depuis 2002.

Ce qui fait le plus mal, le capitaine phocéen et des Lions du Sénégal, n’est pas à son coup d’essai après avoir préféré aller en vacances aux Etats-Unis d’Amérique en 2007 et en 2008 en lieu et place des matchs des Lions du Sénégal.

En mai 2007, il a pris son avion direction Miami (USA) alors que l’équipe nationale du Sénégal avait pris ses quartiers à Paris avant une tournée l’ayant mené en Afrique australe et orientale. Les Lions devaient y jouer contre la Tanzanie et le Mozambique en éliminatoires de la CAN 2008.

Pendant l’été 2008, rebelote, le Marseillais attendu pour les éliminatoires de la CAN et du Mondial 2010, préfère aller se ‘’carboniser’’ sous le soleil du sud des Etats-Unis d’Amérique.

Pour justifier son escapade estivale, il invoque les relations tendues entre pensionnaires de la sélection nationale qui ne permettent pas aux joueurs de donner le meilleur d’eux-mêmes.

Brillant avec l’OM, l’attaquant sénégalais est passé complètement à côté de la CAN 2008, ce qu’une grande partie du public sénégalais ne lui a pas pardonné.
De là, à décider de se mettre en marge de la sélection nationale, il y avait un pas que beaucoup de supporters des Lions ne lui croyaient pas capable de franchir.

Finalement comme en 2007, il a suffi d’une lettre pour qu’on lui permette de reporter le maillot national.

Et voilà qu’il refasse la même chose même si cette fois-ci, il n’a pas complètement boudé de la sélection.

En déclarant qu’il fera le voyage avec ses autres partenaires de sélection pour la rencontre amicale contre le Danemark, il sauve les apparences mais le public sénégalais ne doit-il continuer à se bercer d’illusions au sujet de l’attaquant phocéen ?

MSD

Rédigé par le Mardi 25 Mai 2010 à 15:29 | Commentaires (0)