Ouestaf.com, Premier site sous-régional d'information en Afrique de l'ouest
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Agriculture : réduction de l’utilisation des pesticides toxiques dans plusieurs pays Afrique de l’ouest, selon la FAO

Ouestafnews - Des milliers de paysans du Bénin, du Burkina Faso, du Mali et du Sénégal sont parvenus à réduire l’usage des pesticides tout en sauvegardant leurs rendements ainsi que leurs productions, grâce à de nouveaux programmes visant la promotion d’engrais naturels.


Des chiffres en provenance du Sénégal et du Mali montrent « des réductions de 90 % de l'utilisation des pesticides chimiques parmi les paysans un à deux ans après que ces derniers eurent reçu une formation », dans le cadre de « fermes-écoles », selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Ce projet, dénommé :Programme de gestion intégrée de la production et des déprédateurs en Afrique de l’ouest concerne quelques 100.000 agriculteurs béninois, burkinabé, maliens et sénégalais et la formation est assurée par plus de 2000 agents, précise la même source.

« En Afrique de l'Ouest, la tendance au cours des dernières décennies était à l'utilisation accrue de pesticides hautement toxiques pour les cultures à haute valeur et fréquemment irriguées », selon William Settle, un expert de la FAO qui explique qu’il y a chez les paysans africains « un manque général de connaissance des effets négatifs des pesticides sur la production, l'économie et la santé des communautés ainsi que sur l'environnement ».

« De simples expériences sur le terrain, à l'instar de celles qui sont pratiquées dans les écoles pratiques d'agriculture de terrain, ont doté les petits exploitants agricoles des moyens de produire d'une manière plus respectueuse de l'environnement tout en améliorant leurs rendements et leurs revenus», a-t-il souligné.

A titre d’exemple, au Burkina Faso, le programme a permis de former pour le moment près de 16.000 planteurs qui ont vu leurs rendements passer de 14 à 70 %, selon la FAO.

Vendredi 24 Décembre 2010
Ouestaf News
Lu 1529 fois
Ouestaf News


Derniers tweets
Ouestafnews : Sur cinq salles de classe, les trois sont des abris provisoires construits en «crintin ». Ajoutez-y une cour... https://t.co/oms8LLCtpI
Vendredi 23 Février - 11:54
Ouestafnews : Indice ABABI : pourquoi l’Afrique francophone est absente Ouestafnews – Lancé en 2015 par la Banque africaine de dé… https://t.co/F0xFWOoyfi
Vendredi 23 Février - 10:56
Ouestafnews : Bénin: conseil des ministres du 21 février 2018 (le communiqué) Le Conseil des ministres s’est réuni, mercredi le 2… https://t.co/13qFilOOsB
Jeudi 22 Février - 20:09

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : Hmmm. Interesting. Will he land in a court, handcuffed!? https://t.co/x8yr3t27RF
Vendredi 23 Février - 22:39
Hamadou Tidiane SY : RT @aliounetine16: Ce sont les citoyens de la Cedeao,les médias,la société civile,tous ensemble nous devons faire la promotion de cette Cou…
Vendredi 23 Février - 22:38

Derniers tweets
Momar Niang : #éducation au #Sénégal : ces abris provisoires qui s’éternisent dans les écoles https://t.co/SPRWJxtmFo
Vendredi 23 Février - 10:22
Momar Niang : J'ai 2 nouveaux abonnés, de États-Unis, et plus la semaine dernière. Voir https://t.co/IC104J5bJ7 https://t.co/UVIkAIBKWS
Jeudi 22 Février - 22:58